Pourquoi existe-t-il un journée internationale des droits des femmes ?

Chaque 8 mars, on célèbre la journée internationale des droits des femmes. À cette occasion, de nombreuses manifestations sont organisées pour rappeler que, malgré les lois qui existent aujourd’hui, les hommes et les femmes ne sont pas encore tous égaux en droits et que le combat continue !

Les exemples d’inégalités sont en effet assez nombreux. Chez nous, en Belgique, les hommes et les femmes sont censés disposer des mêmes droits. Mais dans les faits, la situation est un peu différente… Les femmes sont en général moins bien payées que les hommes pour un même travail et ont moins souvent accès aux postes à responsabilités. Les femmes sont également moins nombreuses dans le milieu de la politique. Pire encore, dans certains pays, les filles n’ont carrément pas accès à l’école, contrairement aux garçons. Et ça, ce n’est pas normal du tout !

Pourquoi ces inégalités ?

Car pendant longtemps, on a considéré que gagner de l’argent, c’était une affaire d’hommes. Les femmes devaient rester à la maison pour s’occuper des enfants et du foyer. Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que les femmes ont commencé à travailler. À cette époque, on pensait, à tort, que les femmes étaient moins efficaces que les hommes. L’ennui, c’est que de nos jours, même si la situation a bien évolué, certains estiment toujours qu’elles n’ont pas droit aux mêmes responsabilités que leurs homologues masculins. Si des lois interdisent cette discrimination, cela n’empêche pas que l’on observe encore de trop nombreuses inégalités entre les personnes des deux sexes.

Pourquoi le 8 mars ?

Chaque année, donc, la journée internationale pour les droits des femmes permet de rappeler que ces inégalités existent et qu’il faut continuer à lutter pour améliorer la situation. Et cette date n’a pas été choisie par hasard.

Les droits des femmes sont ainsi mis à l’honneur depuis plus d’un siècle et ont été célébrés pour la première fois le 28 février 1909, aux États-Unis. Les femmes ont ensuite continué à fêter cette importante journée et à défendre leurs droits le dernier dimanche du mois de février.

En 1917, à Saint-Pétersbourg, des ouvrières russes ont de nouveau choisi cette date pour faire la grève pour obtenir « du pain et la paix ». Alors que de très nombreux soldats russes avaient été tué au combat, le pays avait besoin des femmes pour continuer à fonctionner. Elles ont donc été écoutées et ont obtenu gain de cause ! Le tsar (le nom donné au souverain russe) a abdiqué et le nouveau gouvernement a officiellement accordé le droit de vote aux femmes le 8 mars. En Belgique, il aura fallu attendre 1948 pour que l’ensemble des femmes ait le droit d’aller voter…

Cela prouve que les droits des femmes sont en retard et que cette journée, reconnue officiellement par l’ONU depuis 1975, est plus utile que jamais. Elle est l’occasion de réfléchir à de nouvelles pistes pour que chacun.e d’entre nous bénéficie des mêmes chances dans la vie.

 

 
Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu exclusif de temps en temps.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page