Pourquoi décore-t-on un sapin à Noël ?

Chaque année, dès le début du mois de décembre, les maisons se parent de lumières et de décorations en tous genres, participant ainsi à la création de la magie de Noël. Parmi elles, il y a bien sûr l’incontournable sapin, où l’on accroche guirlandes et boules multicolores ! Mais d’où vient cette tradition ?

Son origine est en réalité païenne (elle n’a donc pas de lien avec la religion) et remonte à plusieurs siècles d’ici. Nos ancêtres celtes avaient pour habitude d’associer un arbre à chaque mois de leur calendrier (qui se basait sur les cycles de la lune, et non sur ceux du soleil, comme celui que nous utilisons aujourd’hui). Ainsi, au mois de décembre correspondait l’épicéa, une variété de sapin. Chaque année, les Celtes honoraient cet arbre à épines, symbole de vie et de naissance, à l’occasion du solstice d’hiver (vers le 21 décembre, date du passage à l’hiver) pour fêter la renaissance du Soleil. Ce n’est que plus tard, au VIIe siècle, que cet usage fut associé aussi à la religion chrétienne.

Au XIe siècle, on décorait déjà les sapins de pommes rouges, pour symboliser l’arbre du paradis. Puis dès le XVe siècle, l’on commença à y ajouter friandises, petits gâteaux, rubans et fleurs séchées ainsi qu’une étoile sur le sommet, pour rappeler celle de Bethléem qui mena les rois mages à l’enfant Jésus. Les premières traces écrites de l’existence d’un tel sapin datent de 1510 et ont été découvertes en Lettonie. À cette époque, à Riga, la capitale du pays, les marchands avaient pour tradition de danser autour de l’arbre richement décoré avant de le faire brûler.

Un siècle plus tard, on commença à illuminer le sapin, non pas à l’aide de guirlandes comme aujourd’hui, mais en remplissant des coquilles de noix d’huile et d’une mèche que l’on allumait. C’était très joli mais vachement dangereux !
Cette tradition du sapin de Noël s’étendit ensuite peu à peu partout en Europe. En France, l’arbre de Noël fut introduit au Château de Versailles en 1738, par l’épouse de Louis XV. Un siècle plus tard, en 1841, le sapin de Noël trouva également sa place en Grande-Bretagne, au château de Windsor, avant de se répandre dans les maisons des gens du peuple !
Des records de Noël
Le moins que l’on puisse dire, c’est que certaines personnes n’hésitent pas à déployer les grands moyens quand il s’agit de décorer les lieux pour Noël. Ainsi, par exemple, en 2013, un Australien a décoré sa maison de 502 165 lumières, reliées entre elles par 48 km de câble électrique ! En 2010, un luxueux hôtel d’Abu Dhabi (Emirats arabes unis) a, quant à lui, battu le record du sapin le plus cher du monde. Un arbre a été entièrement recouvert de pièces en diamant et en pierres précieuses, élevant ainsi le prix du sapin à 11 millions de dollars… Chez nous, à Bruxelles, nous ne battons pas de record, mais c’est quand même un sapin d’une vingtaine de mètres de haut et près de 5 tonnes qui a été installé devant le Palais royal !

 

 
Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu exclusif de temps en temps.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page