Curio Junior : À la rescousse de Pâques !

À la rescousse de Pâques !

Ta mission : sauver la fête...

Dans ta famille, vous avez peut-être l’habitude de fêter Pâques autour d’un bon repas et d’attendre les cloches avec tes grands-parents, tes oncles, tes tantes, tes cousins et cousines… 

Cette année, malheureusement, puisqu’on ne peut pas sortir de chez nous, cela sera un peu différent… Mais, qui a dit que cela devait être moins amusant ?

Alors aujourd’hui, on te propose des tonnes d’activités pour t’amuser et que cette journée soit super belle ! 

Prêt(e) ?

Pâques, quelle en est l'origine ?

La fête de Pâques est une journée de réjouissances pour les chrétiens. On célèbre la résurrection, c’est-à-dire, pour les personnes qui y croient, le fait que Jésus Christ, qui était mort sur la croix, soit revenu à la vie.

Ce retour à la vie de Jésus est la base de la religion chrétienne. Si on ne croit pas à ce retour à la vie, on ne peut pas dire que l’on est chrétien.
Tout cela fait que ce dimanche de Pâques est un jour saint et parmi les plus importants pour les chrétiens.

Le mot « Pâque » vient de l’hébreu « Pessa’h », qui signifie « passer par-dessus ». À Pâque, les juifs célèbrent leur libération de l’esclavage en Égypte, vers 1500 avant l’ère chrétienne.

Pourquoi ces deux fêtes différentes ont-elles le même nom ? Eh bien, parce que ce qu’on appelle chez les chrétiens « la passion du Christ », nom donné à l’ensemble des événements qui ont précédé et accompagné la mort de Jésus, a eu lieu durant les fêtes de Pessa’h, que Jésus célébrait alors en tant que juif.

Pâques s’écrit avec un « s » depuis le 16e siècle, époque à laquelle le singulier a désigné la fête juive et le pluriel, la fête chrétienne.

Hébreux : langue parlée autrefois par les Hébreux, un peuple ancêtre des juifs, et parlée aujourd'hui en Israël.

Aujourd’hui, que l’on soit croyant ou pas, tout le monde fête Pâques car il s’agit non seulement d’une fête religieuse, tu viens de le lire, mais aussi d’une fête du printemps et du renouveau. 

À cette occasion, les familles ont pris l’habitude de se réunir autour d’un bon repas et d’organiser une chasse aux œufs pour les enfants. Tu en as de la chance…

Le savais-tu ?

La semaine avant Pâques est appelée la « Semaine sainte ».

Au cours de cette période, les chrétiens fêtent le Dimanche des Rameaux, qui rappelle le retour de Jésus à Jérusalem, le Jeudi saint, qui rappelle le dernier repas que prit Jésus avec ses apôtres, et le Vendredi saint, le jour où il est mort crucifié. Cette Semaine sainte se termine par le Samedi saint et le dimanche de Pâques.

Les traditions de Pâques

L’œuf, symbole de vie

L’œuf est un symbole lié aux croyances des Hommes depuis très longtemps. Pour certains peuples même, l’univers serait sorti d’un œuf, comme un poussin.

On a d’ailleurs retrouvé en Afrique des œufs d’autruche décorés vieux de 60 000 ans.

On en retrouve également portant des dessins de plantes ou d’animaux dans les antiques civilisations sumérienne, égyptienne ou perse.

En Angleterre, avant l’arrivée de la religion chrétienne, les habitants offraient des œufs peints à leur déesse Eostre.

Tous ces anciens peuples offraient ces œufs décorés pour qu’ils portent bonheur au moment du retour des beaux jours.

Les œufs et le Carême

Avant Pâques, il y a une autre période religieuse qui s’appelle le Carême. Pendant cette période, les chrétiens devaient réfléchir à leurs péchés, c’est-à-dire, à ce qu’ils avaient fait de pas très bien.

Pendant une quarantaine de jours, on ne pouvait presque pas manger, et surtout pas de viande ! Et comme pour l’Église, les œufs étaient considérés comme de la viande, il était interdit d’en manger aussi jusqu’à la fin du Carême, à Pâques. 

Néanmoins, les poules continuaient à pondre. Du coup, on cuisait les œufs, on les gardait, puis on les décorait avant de les offrir pour les manger à Pâques.

Vers 1850, la fête de Pâques devint plus commerciale. On commença à offrir aussi des cadeaux et c’est en Allemagne que des commerçants eurent l’idée de fabriquer les premiers œufs au chocolat.

Aujourd’hui, la période du Carême est moins respectée qu’avant, même si certaines personnes essayent encore, durant cette période, ne pas consommer trop de viande ni trop de friandises.

Les oeufs en Belgique et en France

En Belgique et en France, la tradition veut que l’on offre des œufs le dimanche de Pâques.

Mais dans certaines régions de France, en Suisse, en Angleterre ou aux États-Unis, le symbole que l’on offre pour Pâques, c’est un lapin (en chocolat ou en sucre, bien entendu).

Vieille tradition en Roumanie

Pour le repas de Pâques, les Roumains mangent leurs œufs (des vrais cuits dur, pas en chocolat) après avoir brisé la coquille de leur œuf contre celui de leur voisin de table. Pendant qu’ils brisent la coquille de leur œuf, ils doivent crier : « Hristos a înviat » et le voisin doit répondre : « adevarat a înviat », ce qui en français signifie « Christ est ressuscité ; c’est vrai, il est ressuscité ».

Cloches VS Lapins

Les douceurs chocolatées que tu recevras auront peut-être été déposées par les cloches des églises, qui n’ont plus sonné depuis le Jeudi saint. On raconte qu’elles seraient parties à Rome, en pèlerinage, et c’est à leur retour que, selon certains, elles déposent chez toi toutes ces bonnes choses…

En Allemagne, en Amérique et en Alsace, ont dit que ce sont des lapins qui apportent ces friandises. Dans ces régions, les enfants fabriquent de jolis nids garnis de mousse pour que ces lapins ne les oublient pas.

Mais qui t’apporte alors ces délicieux chocolats chaque année ?

Faire ses Pâques : tu as peut-être entendu de vieilles personnes utiliser cette expression. Elle vient du fait que les chrétiens doivent communier au moins une fois dans l'année, au moment de Pâques. D'où l'expression, qui signifie se confesser et communier durant la période pascale.

Des activités à gogo...

... pour que Pâques soit une vraie réussite !

Es-tu prêt(e) à remplir ta mission et à faire de cette fête de Pâques l’une des plus belles de ta vie ?

Alors, c’est parti !

Étape 1 : écrire aux personnes que tu aimes et qui te manquent

Avant, comme à Noël, on envoyait des cartes postales pour Pâques. Si tu regardes sur internet, tu en verras de très belles.

Et si, toi aussi, tu envoyais une belle carte de Pâques que tu aurais réalisée toi-même pour présenter tes vœux à une personne qui t’est chère ?

Les possibilités sont nombreuses !

Si tu aimes écrire, et que tu as plein de jolies et de gentilles choses à raconter à tes grands-parents, tes oncles, tes tantes, ton parrain, ta marraine, un(e) ami(e), tu peux t’armer de ton stylo favori et écrire tout que tu as dans la tête et dans le cœur.

Si tu aimes très fort quelqu’un mais que tu ne sais pas ou que tu n’aimes pas écrire, tu peux aussi lui faire un joli dessin ou lui envoyer un petit cadeau peut-être.

Si tu as très envie de faire plaisir à quelqu’un, mais que tu n’as pas trop d’idées, on te propose quelques jolis coloriages ici !

Et puis, n’oublie pas, passer un petit coup de fil pour discuter un peu avec les gens qui te manquent, ça marche très bien et ça fait toujours plaisir 🙂

Une fois que ton dessin et/ou ta lettre est/sont prêt(s), il te suffit de les glisser dans une enveloppe et de suivre les étapes ci-dessous !

Il ne te reste plus qu’à aller les mettre à la Poste !

Étape 2 : bricoler

Afin de décorer au maximum ta maison aux couleurs de Pâques et du printemps, voici des tas d’idées de bricolages faciles à réaliser !

Des lapins à assembler...

Plat
3D

Des "roulimaux"

Fabriquer des animaux rigolos à partir de rouleaux de papier toilette vides, c’est possible et c’est super facile ! 

Pour savoir comment faire, clique ici !

Une guirlande de Pâques

Créer ta propre guirlande de Pâques en papier, c’est trop facile !

Clique ici pour avoir les explications !

De véritables œufs colorés

Donner de jolies couleurs à des œufs avec des ingrédients naturels et que tu as chez toi, c’est possible !

Pour savoir comment t’y prendre, clique ici !

Et, surtout, demande de l’aide à un adulte !

Des oeufs géants en papier mâché

Étape 3 : Décorer la table

Maintenant que tu as fait plein de belles réalisations, il est temps de les exposer ! 

Pourquoi ne pas dès lors t’en servir pour joliment décorer la table et la maison ce week-end ?

Pour accompagner et mettre en valeur tes bricolages, n’hésite pas à aller voir dans ton jardin, ou dans la nature autour de chez toi pour voir ce que tu trouves.

De belles fleurs colorées, un peu de mousse ou quelques branches viendront parfaire ta décoration de printemps !

Étape 4 : Cuisiner

Et si, cette année, tu partais à la découverte des traditions d’autres cultures ? 

Préparer une Paskha, ça te dirait ? Demande l’aide d’un adulte !

« Paskha », qui signifie « Pâques » en russe, est le nom donné à une sorte de pudding très crémeux, servi traditionnellement en Russie (et chez les orthodoxes de manière générale) lors du repas de Pâques.

Il est présenté sous forme de pyramide sans pointe qui représente le tombeau du Christ. Dessus sont inscrites les initiales XB. Il s’agit des initiales de « Христос воскрес ! », qui signifie « Le Christ est ressuscité ! »

Recette

Pour préparer une Paskha pour 6 personnes, il te faut :

  • 1,5kg de fromage faisselle
  • 150g de beurre doux, ramolli
  • 15 cl de crème fraîche épaisse
  • 200g de sucre de canne
  • 3 jaunes d’oeufs
  • Une gousse de vanille 
  • Un citron non traité
  • 20g d’amandes sans la peau
  • 100g de mélange de fruits confits
  • 40g de raisins secs
  • Quelques écorces d’orange confite (mais ça, ce n’est pas obligatoire !)
  • L’avant-veille :
    Demande à un adulte de faire s’égoutter la faisselle au frigo, à l’aide d’une passoire recouverte d’un torchon et posée sur une assiette creuse.
  • La veille :
    – Mélange le beurre ramolli avec la crème fraîche, puis ajoute la faisselle bien égouttée.
    – Ajoute ensuite le sucre de canne, des zestes de citron vert, les graines de la gousse de vanille et les jaunes d’œufs.
    – Place le mélange dans un moule à Paskha (c’est le mieux, sinon, un pot avec des trous, comme un pot de fleurs, propre, ça fonctionne aussi !) que tu auras d’abord tapissé avec une étamine, ou un tissu propre le plus fin possible.
    – Place ensuite ce moule ou ce pot sur une assiette creuse et ajoute quelque chose de lourd au-dessus, qui viendra écraser, presser le mélange qui pourra ainsi encore s’égoutter.
  • Le jour de la dégustation :
    Démoule doucement ta Paskha sur une assiette et décore-la avec des fruits sec et confits.

Ça y est, c’est prêt !

Psst ! Si tu n’as pas le temps ou pas le matériel pour le faire ce week-end, c’est un gâteau que tu peux faire et manger quand tu le souhaites, même si ce n’est pas Pâques !

Tu peux aussi faire d’autres recettes avec du booon chocolat, comme celles-ci !

Étape 5 : profiter et t'amuser !

Après avoir si bien travaillé, il ne te reste plus qu’une chose à faire : profiter de cette belle journée avec les gens qui t’entourent ! 

Parce que finalement, c’est ça le plus important !

Au fait, Pâques, c'était comment avant ?

Petit voyage dans le temps, à l'époque de tes grands-parents...

Appelle tes grands-parents pour leur demander de te raconter leurs plus beaux souvenirs de Pâques !

Et si tu as envie de voir plein d’autres vidéos du passé, tu les trouveras sur le site de Belgavox. Clique ici !

Joyeuses Pâques !

One thought on “Curio Junior : À la rescousse de Pâques !

Commentaires fermés.