Je réussis en vente partout à petits prix. Mais, combien vous coûte l’école maternelle et primaire en Fédération Wallonie-Bruxelles ?

Je réussis en vente partout à petits prix.

Mais, combien vous coûte l'école maternelle et primaire en Fédération Wallonie-Bruxelles ?

Selon l’étude de 2016 de la ligue des familles, un ménage dépense en moyenne 280 euros/an (repas compris) pour un enfant en maternelle et 1225 euros/an pour un enfant en primaire (frais courants, de repas, de voyages-sorties, de transports).

Ces chiffres sont bien une moyenne sur la base des déclarations de parents soumis à l’enquête réalisée par la ligue des familles. Ce n’est ni une norme ni un seuil fixé ou qu’il faudrait suivre.

Souvent prélevées par petites doses, ces pilules ainsi mises en lumière peuvent pousser à mieux réfléchir les dépenses scolaires.

Nous l’avons vu, les écoles sont assez différentes. Les frais le sont aussi. Selon la ligue de familles (2016), certaines différences apparaissent montrant, sur base des listes de fournitures demandées par l’école, une différence de 75 euro à niveau d’enseignement égal d’une école à l’autre.

Vers la gratuité dans les écoles de la Fédération wallonie-Bruxelles ?

La Ligue des familles a travaillé activement avec le ministère de l’éducation et propose une stratégie en 3 étapes pour évoluer vers la gratuité dans les écoles maternelles, primaires et secondaires. 

  • Commencer par organiser la gratuité complète dans le maternel, puis dans le primaire et enfin dans le secondaire.
  • Avancer vers la gratuité par types de frais : d’abord fournir à chaque élève tout le matériel nécessaire aux apprentissages (comme en Flandre), puis étendre progressivement à d’autres frais liés aux sorties, aux voyages, aux activités extrascolaires et aux repas.
  • Mettre en place une stratégie spécifique pour les frais liés à l’enseignement qualifiant.

Le CRIOC (2011) met lui en évidence que d’un magasin à l’autre, les fournitures peuvent être 8 fois plus chères. Ainsi, si l’école influe sur ces dépenses, les familles peuvent aussi agir.

Quelle est la part de responsabilité des familles ?

Le constat du CRIOC est sans appel, les choix des familles peuvent aussi influer sur la note finale.

Si bien sûr certains articles sont plus chers étant donné leur meilleure qualité, bien des prix sont dus à l’aspect de l’article et en particulier au fait qu’il fasse référence à un héros de dessins animés, de bande dessinée, d’un film récent, à un sportif, une quelconque célébrité ou encore s’il est issu d’une grande marque.

Quel est l'avis des petits consommateurs ?

Certains emballages sont ainsi plus alléchants et visent plus les enfants que les parents. Si ce sont bien ces derniers qui paient, les enfants ont très souvent leur mot à dire dans ces achats. Pour preuve on peut lire dans le rapport du CRIOC, que dès l’âge de 10 ans, plus de 40% des élèves influencent directement les achats du ménage. On peut penser que concernant les achats « scolaires » qui les touchent donc directement, cette proportion va en augmentant.

Une pensée sur “Je réussis en vente partout à petits prix. Mais, combien vous coûte l’école maternelle et primaire en Fédération Wallonie-Bruxelles ?

Commentaires fermés.