Pourquoi l’emblème de la Belgique est-il un lion?

LGreat_coat_of_arms_of_Belgium.svg’emblème de la Belgique, en plus de son drapeau, est un lion jaune sur fond noir, aux griffes et à la langue rouges. Il est appelé le « Lion Belgique ». Cette façon de faire pour reconnaitre un pays, une région ou une ville est très ancienne. Ces dessins, tous uniques, portent le nom d’armoiries.

L’usage des armoiries vient de l’évolution de l’équipement militaire il y a plus de 800 ans et a commencé avec les chevaliers qui devaient se battre et être reconnus par leurs soldats.

Tant qu’ils combattaient le visage découvert, cela ne posait pas de problème car on reconnaissait son chef facilement. Mais petit à petit, les combattants, et surtout les chevaliers, ont commencé à porter des casques pour se protéger. Les casques initialement simples ont évolué et ont fini par recouvrir la tête mais aussi tout le visage. Les soldats n’ont alors plus pu reconnaitre leurs seigneurs dans la cohue des batailles.

Ricetto_di_Candelo-DSCF0284

Les chevaliers ont alors pris l’habitude de peindre des dessins sur leurs boucliers pour qu’on puisse les distinguer des autres. Ces signes distinctifs (une épée, la tour de leur château, un aigle, ou encore bien d’autres choses comme un lion, un animal réputé pour son courage et sa force), ils les ont gardés pour qu’on reconnaisse aussi leur famille et leur domaine.

En 1830, les hommes politiques qui ont fait de la Belgique un pays indépendant ont adopté le lion, symbole de courage, de puissance, de force et d’indépendance, pour rester fidèles à ceux qui figuraient sur tous les blasons des provinces belges, sauf celle d’Anvers, ces provinces étant les héritières des territoires du Moyen Âge.

 

 

 

 

 

 

Voici les symboles de quelques autres pays :

Les États-Unis :

55854

L’Allemagne :

Coat_of_arms_of_Germany.svg

L’Italie :

Emblem_of_Italy.svg