Le Congo, une colonie pour la Belgique

Le Congo, une colonie pour la Belgique

À cette époque, les Européens se partagent toute l’Afrique.

Léopold II estime qu’il faut aussi à la Belgique une colonie pour augmenter ses richesses et ses débouchés.

Il engage le célèbre explorateur Stanley pour reconnaître le centre de l’Afrique, territoire totalement inconnu à cette époque et représenté sur les cartes par une grande tache blanche.

Habile négociateur, Léopold II réussit à se faire attribuer, comme propriété personnelle, ce territoire immense, grand comme 80 fois la Belgique.

Officiellement, c’est pour combattre les marchands d’esclaves, apporter la religion catholique et la civilisation que Léopold II s’intéresse au Congo.

Mais l’exploitation de ses richesses naturelles lui permet de se bâtir une fortune colossale.

Certains colons veulent aider les Africains à se développer en créant des écoles ou des hôpitaux. D’autres ne voient que leur intérêt, méprisent les Africains et leur imposent le travail forcé.

De nombreux prêtres, qu’on appelle missionnaires, sont envoyés pour convertir les indigènes au christianisme.

En 1908, Léopold II donne « son » Congo à la Belgique.

Pendant plus de cinquante ans, jusqu’à son indépendance en 1960, le Congo sera notre colonie. Pendant toutes ces années, beaucoup de Belges vont aller y vivre pour exploiter ses fantastiques richesses.