La croisade des Belges et de Godefroid de Bouillon

La croisade des Belges et de Godefroid de Bouillon

En 1095, le pape Urbain II demande des volontaires pour chasser les Turcs hors de la Palestine, la région où a vécu Jésus. Ils empêchent, dit-on, les pèlerins d’aller prier sur le tombeau du Christ.

De partout en Europe, de nombreux combattants, parmi lesquels un grand nombre de chevaliers issus de nos régions, répondent à l’appel. À cause de la croix qu’ils cousent sur leur vêtement, on les surnomme « croisés » et leurs expéditions sont appelées « croisades ».

Un long et pénible voyage, marqué par de nombreux massacres, les conduit devant Jérusalem qu’ils prennent en 1099 sous la conduite d’un seigneur de chez nous, Godefroid de Bouillon.

Dans la ville, ils exterminent les femmes, les enfants, les juifs et même des chrétiens.

Après quelques années, les croisés seront chassés de Palestine et sept nouvelles croisades échoueront.

Grâce à ces expéditions, la manière de vivre des seigneurs va changer, car ils découvrent en Orient le luxe, le goût des belles choses comme les parfums ou les fleurs.

L’agriculture se perfectionne avec l’arrivée de nouvelles méthodes pour cultiver, et de plantes nouvelles comme le riz ou encore les pruniers.

Grâce aux Arabes, nos connaissances vont avancer dans de nombreux domaines comme l’astronomie, la chimie, les mathématiques ou encore la médecine.

Pour aller plus loin