Albert Ier en 14-18

Albert Ier en 14-18

Dans les années 1900, l’Europe est divisée, les gouvernements se dressent les uns contre les autres et se préparent à la guerre.

En 1913, Albert se rend en visite chez nos voisins pour leur rappeler que nous sommes neutres, mais que si on nous attaque, nous saurons nous défendre.

Malheureusement, ce n’est pas suffisant et, en 1914, les Allemands veulent envahir la France en passant par la Belgique. Le gouvernement et le Roi refusent, bien entendu, de les laisser passer et, le 4 août, l’armée allemande entre en Belgique de force.

Après de rudes combats à Liège et à Anvers, l’armée belge se retranche derrière l’Yser où, pendant quatre longues années, elle repousse tous les assauts.

Le Roi refuse de quitter son armée pour suivre le gouvernement en France et reste à la tête de ses hommes, ce qui lui vaudra

le surnom de Roi chevalier. Il se rend souvent sur le front pour encourager ses soldats et fait tout pour épargner un maximum de vies. La Reine, qui est aussi restée, s’occupe surtout des soldats blessés. Le 11 novembre 1918, la guerre se termine par la défaite de l’Allemagne.

Pour aller plus loin