Pourquoi mange-t-on de la galette le 6 janvier ?

Chaque année, le 6 janvier, nous fêtons l’Épiphanie et, à cette occasion, vous aurez certainement préparé une galette des rois à partager avec  toute la famille. Ce sera alors le moment d'expliquer à votre enfant d'où nous vient cette tradition !

La galette des rois peut être une brioche ou à la frangipane, mais ce qui compte surtout, c'est que quelqu'un trouve la fève qui fera de lui le roi du repas !

Le mot "épiphanie" nous vient du grec et signifie "apparition" et la fête correspond au jour où les trois rois mages, guidés par l'étoile, sont arrivés jusqu'à l'enfant Jésus, dans l'étable où il est né. Pour célébrer sa naissance et en guise de respect, ils lui apportent de l'or, de la myrrhe (une résine issue d'un arbre d'Arabie) et de l'encens.

Pour beaucoup de pays, comme l'Espagne, ce jour est plus important que le jour de Noël et c'est à cette date que les enfants reçoivent des cadeaux. Il y a également des défilés et des processions dans les rues.

Pourquoi mange-t-on une galette ?

C'est l’Église qui a instauré cette tradition au 13e siècle. A cette époque, on divisait la galette en autant de part que d'invités et on gardait  une part en plus que l'on appelait la "part du Bon Dieu" et que l'on distribuait à un pauvre.  La fève dans la galette remonte au temps des romains. Au 11e siècle, certains avaient pour habitude de désigner leur chef en plaçant une pièce d'argent dans un morceau de pain. Les plus riches mettaient des pièces d'or, mais les plus pauvres des fèves (c'était des haricots blancs). Celui qui trouvait la pièce ou la fève était élu ! Plus tard, le pain a été remplacé par de la brioche.

La première fève en porcelaine date des années 1870, ils représentaient des santons de la Bible. Aujourd'hui, ils représentent des héros de bandes dessinées ou de dessins animés !