Faire la lecture aux nourrissons leur fait le plus grand bien !

Des études de la New York University démontrent que faire la lecture aux enfants dès leur plus jeune âge stimule l'acquisition d'un vocabulaire riche et varié ainsi que de compétences linguistiques plus élevées. De la même manière, ces enfants arrivent à l'école primaire avec des compétences plus élevées en lectures que ceux qui n'ont jamais eu la chance de pouvoir "écouter des histoires".

Cette étude a été menée auprès de mères et de bébés suivis durant cinquante-quatre mois, et d'après les chercheurs "ces résultats suggèrent que la lecture faite aux jeunes enfants, dans leur petite enfance, a un effet durable sur le langage, l’alphabétisation et les compétences en lecture. »

« Ce qu’ils apprennent lorsqu’on leur fait la lecture en tant que nourrissons, a eu un effet, quatre ans plus tard, quand ils entrent à l’école élémentaire. »

Pour arriver à ces conclusions, deux-cent cinquante mères et leurs enfants, de six mois à quatre ans et demi, ont été pris pour "cobaye". La quantité de livres que mères et enfants ont partagés à été analysée, tout comme le nombre de jours dédiés à la lecture.

La qualité des textes a également été prise en compte : bien qu'il ne soit pas question de leur aspect littéraire, mais plutôt de l'âge auquel ils étaient adaptés. De plus, les chercheurs ont vérifié les interactions entre les mères et leurs enfants durant la lecture : commentaient-elles les images ou les émotions ?

Carolyn Cates, directrice de l'étude, conclut en ces mots : « Je crois que la lecture de livres est un instant vraiment important pour que se développent des échanges linguistiques riches ».

À noter également que les différences socio-économiques entre les cobayes ont été prises en compte.