La Seconde Guerre mondiale en Belgique

Le 10 mai 1940, l’Allemagne nazie, comme en 1914, viole notre neutralité pour attaquer la France.

Au bout de 18 jours de combats, l’armée belge, écrasée, doit capituler. Léopold III, qui a succédé à son père Albert Ier, déclare qu’il veut partager le sort de ses soldats.

Les Allemands lui permettent de demeurer dans son château de Laeken, tandis que les soldats sont envoyés en camps de prisonniers, en Allemagne. Quant au gouvernement, il se réfugie à Londres pour continuer la lutte aux côtés des Alliés.

Pendant quatre ans, la Belgique est occupée par les troupes allemandes. Elle doit livrer à l’Allemagne ses produits et sa nourriture. Le pays est réduit à la famine.

La terreur règne partout : les Allemands arrêtent en pleine rue ceux qui se cachent pour ne pas travailler pour eux et les résistants qui transportent des armes ou des informations pour les Alliés.

Les nazis arrêtent aussi les juifs qui, selon eux, constituent une race inférieure. Ils les envoient dans des camps d’extermination où ils sont massacrés par millions.

En juin 1944, les armées alliées débarquent en Normandie et parviennent, au prix de terribles batailles, à libérer la France et la Belgique. Les nazis sont finalement vaincus en 1945 et leurs chefs survivants sont jugés et condamnés pour leurs crimes contre l’humanité.

Pour aller plus loin

https://je-reussis-decouverte.be/baugnez-44-historical-center/

https://je-reussis-decouverte.be/la-citadelle-de-namur/

https://je-reussis-decouverte.be/bruly-de-pesche-1940/

 

 
Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu exclusif de temps en temps.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page