La Première Guerre mondiale en Belgique

Léopold II décède en 1909. Son neveu Albert lui succède. En 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France et exige que ses troupes puissent traverser la Belgique pour attaquer l’armée française dans le dos. La Belgique refuse. Le roi Albert va se mettre à la tête de l’armée.

Malgré une défense héroïque, l’armée belge doit reculer jusqu’à la mer. Là, elle prend position derrière le petit fleuve Yser et ouvre les écluses pour que l’eau de la mer recouvre la plaine et arrête les Allemands.

Dans la boue et le froid des tranchées, nos soldats s’accrochent pendant quatre années au petit morceau de Belgique qui reste libre.

En 1918, les Alliés, avec l’aide des Américains, battent l’Allemagne. La paix signée, il faut reconstruire le pays.

Comme les simples soldats qui ont donné leur sang sont aussi des ouvriers, il faut leur donner les mêmes droits qu’aux officiers avec lesquels ils ont combattu. Tous les hommes peuvent alors voter, mais pas encore les femmes : c’est le suffrage universel.

D’autres lois améliorent la vie des gens. La journée est partagée en trois fois huit heures : huit pour le travail, huit pour le sommeil et huit pour les loisirs. Les vieux recevront une pension et les enfants des allocations familiales. La Belgique est un des pays où les gens sont les mieux protégés.

Pour aller plus loin

https://je-reussis-decouverte.be/le-mons-memorial-museum-mmm/

 

 
Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu exclusif de temps en temps.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page