Faire travailler les zygomatiques, c’est bon pour la santé !

En cette période un peu spéciale, alors qu’on ne peut pas voir ses ami(e)s, ses grands-parents… comme on le souhaiterait, pas toujours facile de garder le sourire. C’est pourtant super important ! En plus d’être super agréable et terriblement contagieux (difficile de ne pas imiter quelqu’un qui rit aux éclats), rire, c’est bon pour la santé ! D’ailleurs, selon certains médecins, il faudrait idéalement rire 15 minutes par jour minimum. Ah bon ?

Eh oui ! Lorsque l’on rit, tout le corps se met en mouvement, sous l’effet de petites secousses, et sécrète des substances anti-stress et euphorisantes (qui apportent un profond sentiment de bien-être). On les appelle les « endorphines ». Elles permettent de détendre les muscles et d’oxygéner le cerveau. C’est donc une bonne dose de bonheur qui se diffuse dans chaque partie du corps. Rire permet également de masser les abdominaux et les côtes, et de faire travailler le diaphragme, un muscle très plat et fin qui intervient dans la respiration. Celle-ci se fait alors plus profonde. Le cœur, quant à lui, bat plus vite, ce qui favorise la circulation sanguine.

De plus, ces fameuses endorphines ont également un super pouvoir anti-douleur ! En effet, on n’y pense pas toujours, mais rire un bon coup est un excellent remède lorsque l’on est malade. C’est pour cette raison d’ailleurs que, souvent, des clowns rendent visite aux enfants malades dans les hôpitaux. Certains adultes recourent aussi à des thérapies du rire lorsqu’ils n’ont pas le moral.

Des muscles au nom rigolo…

Lorsque l’on rit, il y a de très nombreux muscles qui travaillent et qui se contractent, dont ceux de nos joues. On les appelle les « zygomatiques ». C’est grâce à eux que l’on peut rire et sourire en montrant toutes ses dents ! Rien qu’en prononcer le nom, c’est une vraie gymnastique pour la bouche !

… et des expressions farfelues

Le mot « rire » apparaît dans de nombreuses expressions utilisées dans la langue française. C’est notamment le cas de l’expression « Rire comme un bossu ». Cette formule n’est pas très vieille puisqu’elle remonterait au XIXe siècle et viendrait du fait que toute personne qui rit se tort et se recroqueville, comme Quasimodo ! « Rire comme une baleine » proviendrait, quant à elle, d’une comparaison avec l’élément du parapluie qui en porte le nom. À l’origine, ces tiges métalliques étaient fabriquées en fanons de baleines (l’équivalent de nos dents chez les cétacés). Lorsque l’on ouvre le parapluie, celles-ci se courbent, presque comme si elles souriaient !

En revanche, lorsque l’on « rit jaune », c’est en général beaucoup moins amusant. Cette expression, qui signifie « rire pour cacher sa colère ou pour ne pas montrer qu’on est vexés » tirerait son origine de l’image négative véhiculée par la couleur jaune (l’une des couleurs associées au Diable, notamment).

En voilà des informations qui prêtent à sourire !