Vivre un été en Belgique… 11 activités à faire en famille à Ostende

Un chose est sûre, cet été ne sera pas comme les autres !

En cette période post-confinement, les frontières rouvrent peu à peu, mais malgré tout, de nombreux Belges resteront bel et bien dans le plat pays. Et on ne peut les blâmer : chat échaudé craint l’eau froide !

Mais qu’à cela ne tienne : notre petit pays regorge de merveilles à découvrir, de lieux de visite et de séjour insolites, de centres de loisirs et culturels à explorer. Vous n’allez pas vous ennuyer…

Cette semaine, Déborah Laurent, auteure de l’ouvrage “Journal d’une maternité décomplexée” et fondatrice du blog Seayouson, joue les guides et vous propose 11 activités à faire dans la station balnéaire d’Ostende…

Un verre dans un bar de plage

Plus besoin d’aller à Knokke pour prendre l’apéro sur la plage. Il y a désormais une tripotée de beach bars à Ostende. Ça fait partie des chouettes activités à faire en famille à Ostende. On choisit un spot à l’abri du vent mais les pieds dans le sable. Les parents peuvent boire un Prosecco et les enfants jouent à leurs pieds. La musique est sympa, la carte fournie. J’ai bien aimé le Blue Buddha Beachclub pour l’ambiance et sa position centrale, pas loin du Casino, et pourtant, il pleuvait. On a fait un stop au Bondi Beach, il y a des longues tables pour les grands groupes et des petites alcôves pour discuter plus tranquillement sous les palmiers. Très sympa.

Un Bubble Waffle chez Albrecht

Pour des pancakes à tomber ou une bubble waffle gourmande, on fonce chez Albrecht, un petit salon de thé où tout est rose et mignon. C’est un endroit qu’on dirait sorti tout droit d’un feed Instagram tant il est photogénique, des couverts à l’assiette. J’ai craqué pour une bubble waffle, une gourmandise qui vient d’Asie. La pâte à gaufre est mise dans un moule qui la cuit en faisant des bulles aériennes. Elle est roulée comme un cornet et on y met de la glace, des fruits, du chocolat, de la chantilly… J’ai opté pour de la glace vanille, du chocolat chaud, de la chantilly et c’était absolument dingue. La carte du petit-déjeuner est alléchante.

Une nuit à l'hôtel boutique Monarc

On dort à l’hôtel boutique Monarc, à deux pas de la plage. On n’a pas la vue sur la mer mais l’endroit est hyper agréable. C’est à mille lieues des immeubles imposants installés sur la digue. L’hôtel Monarc a du charme et l’accueil est prévenant et souriant. En famille, on choisit une chambre familiale dans laquelle on trouve deux lits doubles. Les parents apprécieront le fait qu’on peut fermer la porte entre les deux pièces. Un peu d’intimité, que diable! La salle de bain dispose d’une douche et d’un bain. Parfait pour relaxer ses muscles après une heure de cuistax.

Un tour en cuistax

Sous la pluie comme sous le soleil, la mer est indissociable d’une virée en cuistax sur la digue. La location d’un petit bolide pour enfant coûte 5 euros pour 30 minutes. C’est bien plus chouette qu’un tour de manège. Les enfants se fatiguent sans même s’en rendre compte, ils pédalent à toute vitesse sur la digue qui est évidemment moins fréquentée quand il fait mauvais. Il y a moins de risque de foncer dans un passant par inadvertance quand le ciel est menaçant. Du coup, on en a bien profité et c’était l’une des activités en famille les plus réussies lors de notre week-end à Ostende.

Le Tik Tok pour les ados

C’est l’une des activités insolites à faire cet été… Vos adolescents sont accros à l’application TikTok et vous avez du mal à les faire lever les yeux de leur écran? Ostende a trouvé la parade. Faites le TikTok Tour dans la ville avec eux. Il y a 10 hot spots indiqués sur la carte. Regardez les danses liées à chaque lieu et à vous de répéter les pas. C’est l’occasion de vous intéresser à ce qui les passionne et d’une bonne partie de rigolade. Taggez #loveoostende #TikTokOostende pour que les vidéos filmées à Ostende soient rassemblées sur l’application.

Des croquettes aux crevettes à Grand Café du Bassin

Parmi les activités à faire en famille à Ostende, je dirais qu’il faut manger! Le Grand Café du Bassin est proche de la gare d’Ostende et a une vue directe sur le Musée Amandine. Le bateau Amandine est rentré au port le 3 avril 1995 après avoir pêché une dernière fois dans les mers d’Islande. Il a été transformé en musée. Le Grand Café du Bassin est plus moderne et plus chic que les restos installés sur la digue. La carte fait dans le classique de la mer du Nord et ça nous va très bien: croquettes aux crevettes, moules, carbonnades, tomates crevettes, anguilles… On marche vers l’église néo-gothique Saint-Pierre et Paul en fin de repas. Elle est à deux pas et elle est impressionnante.

Le Fort Napoléon

Napoléon a fait construire ce fort en 1811 pour se défendre contre le danger anglais. Il a été restauré et on peut le visiter en famille. Une balade est adaptée tout spécialement aux enfants. Attention : il faut réserver son créneau horaire en ligne et c’est pris d’assaut le week-end. On n’a pas pu y aller à cause de ça.

Une grande balade à vélo

Ostende ne se résume pas à sa plage et ses gaufres au sucre glace. On loue un vélo et on fonce profiter des 35 kilomètres de pistes cyclables du Ruban Vert de la ville. Ce sont des chemins qui sont presque tous interdits aux voitures. Vous pouvez acheter le plan pour seulement 3,00 € à l’office de tourisme d’Ostende ou le commander en ligne ici. La balade vous emmène devant l’église de pêcheurs Duinenkerkje notamment et vous passerez devant plusieurs plaines de jeux: elles raviront les plus jeunes.

S'il y a du vent : faire du cerf-volant

Parmi les activités à faire en famille à Ostende, je nomme le classique cerf-volant. On en vend un peu partout sur la digue. J’ai acheté le nôtre à peine 12 euros et on a profité du vent incroyable qui soufflait ce jour-là pour faire du cerf-volant. Ça fait partie des plaisirs simples de la vie. Saviez-vous que le cerf-volant est, avec la toupie, le plus vieux jouet du monde? Sa naissance est estimée au IVe siècle avant J-C, en Chine. À l’époque, il avait la forme d’un dragon ou d’un serpent. C’était un « serp-volant » avant que le langage et ses changements à travers les époques ne fasse disparaître le mot « serp » pour le remplacer par « cerf », phonétiquement identique.

Et s'il pleut, que faire en famille ?

S’il pleut, rendez-vous au Hangtime en famille pour bondir sur les trampolines géants. Il n’y a pas que les petits qui s’amusent. Autre idée pour les journées pluvieuses? Ostende est indissociable du peintre James Ensor. Il est né et est mort à Ostende. Vous pouvez visiter sa maison depuis le 14 juillet. Sachant que l’endroit est fermé au public depuis le 15 novembre 2017, c’est un petit événement. La maison est pleine d’objets un peu fous. Au lieu de prendre un bain de soleil, c’est l’occasion d’un bain de culture. La pluie ne s’arrête pas? Rendez-vous au luna park, un amusement qui fait partie des grands classiques de la côte belge.

Et en tout temps

On écoute en famille la playlist spéciale Ostende, parce qu’il n’est jamais trop tôt pour cultiver nos enfants. Saviez-vous que c’est à Ostende que Marvin Gaye a écrit « Sexual Healing »? Le chanteur est arrivé à Ostende le 14 février 1981. Il vient de Londres , il n’a plus un rond, il boit et se drogue. Tout va mal. Jusqu’à ce qu’il rencontre Freddy Cousaert, qui lui propose de l’héberger. C’est lui qui l’a remis sur pied. Marvin Gaye a vécu à Ostende 18 mois. Et c’est donc là qu’il a écrit l’un de ses plus grands tubes… Lisez ce très chouette article de La Libre, certes pas récent mais pas moins intéressant, à ce sujet. C’est assez inédit.

Dans la playlist, on écoute aussi Comme à Ostende de Léo Ferré, Oostende Bonsoir d’ArnoOstende d’Alain Bashung ou encore Ostende de Cali. Il chante : « Ostende tu étais pale et fragile comme un enfant malade. J’ai gardé le tissus de brume qui couvrait tes épaules, au fond de ma mémoire de tes yeux la lumière est celle du casino tourné vers l’Angleterre. » Perso, à la mer du Nord, je chante toute la journée dans ma tête Le plat pays de Jacques Brel.

Envie d’en découvrir davantage sur les activités de Déborah Laurent ?

Blog Seayouson

Journal de bord d’une maternité décomplexée