Organiser une véritable veillée scoute dans son salon, c’est possible !

Vos enfants pleurent devant leur foulard, portent leur uniforme en guise de pyjama ou récitent la loi scoute en boucle sous la douche ? Pas de doute, ils souffrent de mankdescoutizm’ aigu.

Ne paniquez pas, nous avons le remède idéal : une bonne vieille veillée ! Quoi de mieux pour se remonter le moral que de passer un bon moment hors du temps, en mode scout ?

Si vos années scoutes vous semblent un peu loin ou si vous n’avez tout simplement jamais mis un pied dans la marmite quand vous étiez jeunes, ce qui suit pourrait vous intéresser…

Comment organiser une veillée pour vos enfants en manque de scoutisme ?

Tout d’abord, pour une bonne veillée, il vous faut un feu. Évidemment, pas question de faire une flambée au milieu du salon ! Voici donc quelques idées pour se mettre dans l’ambiance :

  • Rassembler un maximum de bougies et disposer quelques pierres tout autour.
  • Disposer un tas de branches de bois en bûcher et glisser en-dessous des bougies led qui donneront une impression de braises crépitant sous les branches.
  • Imprimer une photo de feu, ou un dessin à colorier. Si vous en imprimez 4, vous pouvez les coller de façon à ce que le faux feu tienne debout.

Deuxièmement, il vous faut une histoire. Il y a deux façons de faire :

  • On imagine un scénario, et on y intercale jeux et chansons en rapport avec le thème de l’histoire.
  • On choisit des jeux et chansons que l’on connaît, qui plaisent à coup sûr aux enfants, et on tisse un scénario autour (qui peut parfois être un peu tiré par les cheveux mais cela amusera petits et grands).

Troisièmement, il vous faut des jeux (voir ici) et des chansons. Si vos enfants sont des scouts invétérés, ils pourront vous prêter leur chansonnier ou vous aider à choisir les hits scouts du moment. Si vous préférez les surprendre avec une veillée non-contractuelle, voici quelques idées. N’hésitez pas à intégrer quelques chansons de votre enfance ou que vous écoutez pour l’instant. Le scoutisme, c’est aussi un échange intergénérationnel. N’oubliez pas d’imprimer les paroles pour que tout le monde puisse participer !

Enfin, si les enfants sont jeunes, il est conseillé de respecter la courbe de veillée, c’est-à-dire faire monter progressivement l’ambiance jusqu’à un point de délire total, pour ensuite calmer le jeu et se préparer doucement à aller dormir.

Si après ce traitement, les symptômes subsistent, il ne vous reste plus qu’à leur organiser…

  • une journée à l’envers (les parents aux ordres des enfants, on prend le souper au petit déjeuner, le goûter au dîner, le petit dej’ au souper)
  • une chasse aux trésor
  • un spaghetti sur table
  • un jeu de nuit