Curio Junior : Dans la peau d’un détective !

Dans la peau d'un détective...

... élémentaire mon cher Watson !

Le roman policier est aujourd’hui devenu l’un des genres de livres les plus appréciés et les plus lus non seulement chez nous, en Belgique, mais aussi un peu partout dans le monde. Peut-être d’ailleurs en as-tu déjà lus un ou plusieurs ?

Aussi appelé « polar » en français, le roman policier peut prendre des formes très variées. Il existe en réalité des millions de récits différents, écrits par des auteurs de toutes les nationalités. Néanmoins, afin qu’un ouvrage puisse être considéré comme un roman policier, il doit respecter plusieurs caractéristiques.

Dans tout polar, il faut :

  • Un crime ou un délit, quelle que soit sa forme (meurtre, vol, disparition…) ;
  • Un coupable, qui devra être puni ;
  • Un mobile, une raison qui a poussé le coupable à agir ;
  • Une victime, quelqu’un qui a subi le délit ;
  • Un mode opératoire, c’est-à-dire la méthode utilisée par le coupable pour commettre son crime ;
  • Une enquête.

Le but du roman policier est donc de découvrir la vérité petit à petit, en utilisant des moyens rationnels, c’est-à-dire des choses que l’on peut vérifier, en récoltant des indices, des preuves, des témoignages de personnes qui auraient assisté à quelque chose… et en faisant fonctionner son sens de l’observation et de la logique.

Pourtant, même si c’est un peu difficile à croire, le roman policier a, il y a longtemps, eu du mal à se faire accepter et à être apprécié.

Avant le 20e siècle, c’est-à-dire il y a un peu plus de 100 ans, le roman policier était considéré comme un « sous-genre », un genre peu intéressant que l’on réservait aux « gens du peuple », qui n’étaient pas très cultivés. À cette époque, la plupart des auteurs qui écrivaient ce type de romans le faisaient seulement pour gagner un peu d’argent. Ils étaient un peu fous à l’époque quand même !

Les détectives dans la fiction

Ce qui fait le charme de beaucoup de romans du genre, ce sont leurs personnages principaux : les détectives. Il s’agit d’hommes ou de femmes qui mènent les enquêtes, soit seul(e)s, soit avec une équipe. Ils existent évidemment dans la vraie vie. Certaines personnes choisissent le métier de policier ou de détective privé puisque, hélas, il y a de nombreux criminels sur terre. Et ces enquêteurs inspirent beaucoup les auteurs de livres pour créer leurs personnages.

Et si l’on remonte le temps, il y en a eu des détectives dans les livres !

Le premier vrai récit policier, mettant en scène un véritable délit, serait, selon les spécialistes, « Le double assassinat de la rue Morgue », écrit par l’auteur américain Edgar Allan Poe. Dans cette histoire, il donna naissance au chevalier Auguste Dupin, un jeune détective né au 19e siècle dans une famille française noble.

Le chevalier Dupin eut ensuite de nombreux successeurs aux quatre coins du monde, comme Monsieur Lecoq, un détective français, ou, sans doute le plus célèbre de tous : Sherlock Holmes.

Tu as d’ailleurs sans aucun doute déjà dû entendre parler de lui de nombreuses fois. Créé par Arthur Conan Doyle, un auteur anglais, Sherlock Holmes vit à Londres avec son fidèle compagnon et meilleur ami, le Docteur Watson. Il est devenu un modèle pour les détectives du monde entier et apparaît, aujourd’hui encore, dans de nombreux livres et films. Ses qualités sont le sens de l’observation et du raisonnement, ainsi que son excellente mémoire, ce qui lui permet de résoudre toutes les énigmes.

Au 20e siècle, c’est un autre détective qui fait son apparition. Il s’agit d’Hercule Poirot, l’un des plus célèbres détectives de l’auteure anglaise Agatha Christie. Il apparaît dans 33 romans et 51 nouvelles !

Le savais-tu ?

Hercule Poirot est un détective… belge ! Pour créer ce personnage amusant, un petit homme avec une tête d’œuf et une moustache impeccable, Agatha Christie s’est inspirée de ses nombreux voisins belges. La nationalité de ce personnage, un peu inattendue pour une auteure anglaise, a toujours beaucoup intrigué les lecteurs !

Et en français ?

En 1942 est né Nestor Burma, sous la plume de Léo Malet. Il est considéré comme le premier détective privé de la littérature en langue française. Il apparaît la première fois dans un roman intitulé « 120, rue de la Gare ».

Chez nous naît le détective Jules Maigret, grâce à l’auteur belge Georges Simenon, en 1930. Il est le personnage de 75 romans policiers et 28 nouvelles !

On peut également citer d’autres détectives incontournables comme Rouletabille, inventé par l’auteur français Gaston Leroux, Ric Hochet, d’André-Paul Duchâteau, ou encore Arsène Lupin, créé par Maurice Leblanc.

Et les femmes alors ?

Les femmes aussi peuvent enquêter ! C’est notamment le cas de Miss Marple, un personnage créé par l’Anglaise Agatha Christie, que tu vois sur la photo et dont on a déjà parlé. Miss Jane Marple est une demoiselle âgée d’un peu moins de 70 ans, vit en Angleterre et est l’héroïne de 12 romans et 20 nouvelles.

Pour résoudre des affaires, Miss Marple se sert principalement de son sens de l’observation et des souvenirs qu’elle a d’autres affaires qu’elle a résolues.

Aujourd’hui encore, de nombreux nouveaux détectives voient le jour, dans des livres, dans des séries, dans des films ou même dans des jeux vidéos ! Peut-être connais-tu le professeur Layton ?

Les détectives inspirent énormément les auteurs et, tu peux en être sûr(e), le roman policier a encore un bel avenir devant lui !

Et toi, quel(s) est/sont ton/tes détective(s) préféré(s) ?

Un peu de vocabulaire...

Curieux/curieuse comme tu es, on est sûrs que tu aimes apprendre de nouvelles choses.

Et si tu allais chercher dans le dictionnaire la signification des mots surlignés en vert dans le texte ?

  • Noble
  • Successeur
  • Raisonnement
  • Nouvelle

Détective en herbe

As-tu l'âme d'un(e) détective ?

Tu l’auras compris, pour résoudre rapidement et efficacement des énigmes, tout bon détective se doit d’avoir 4 grandes qualités : une excellente mémoire, le sens de l’observation, de la logique et de la patience.

Ensemble, nous te proposons de t’entraîner afin de devenir un(e) véritable détective en herbe. Alors, prêt(e) à faire fonctionner tes méninges ?

Un super défi t’attend à la fin…

Étape n°1 : la mémoire

Quiz

As-tu une bonne mémoire ? Retiens-tu toujours bien ce que tu lis, ce que tu vois, ce que tu entends… ? C’est ce que nous allons voir !

Sans aller relire le texte ci-dessus, tente de répondre aux questions suivantes.

Si tu as lu attentivement, tu devrais pouvoir répondre les doigts dans le nez !

(Psst ! Si tu as un trou de mémoire, aide-toi du texte quand même !)

Quel est le deuxième nom que l’on donne au roman policier ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Pour qu’un roman soit considéré comme « policier », il doit avoir 6 caractéristiques : un crime, un coupable, une victime, un mode opératoire, une enquête et…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Qu’est-ce que le mode opératoire ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Comment s’appelle le fidèle compagnon de Sherlock Holmes ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Quel est le titre du roman dans lequel apparaît pour la première fois le détective Nestor Burma ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Agatha Christie a créé deux détectives connus. Il s’agit d’Hercule Poirot et de…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Les détectives
Oups… Il vaudrait mieux reprendre l’enquête…

Pas mal détective…

Bravo, tu as presque résolu l’enquête…

L’enquête parfaite ! Bravo !

Memory du détective

Pour jouer au memory du détective, rien de plus simple.

  • Demande à un adulte d’imprimer les pages ci-dessous en deux exemplaires et découpe chaque carré (n’hésite pas à demander de l’aide pour ne pas te blesser)
  • Mélange bien tes cartes et étale-les sur une table ou sur le sol, avec le dessin vers le bas, sans tricher !
  • Pour jouer seul(e) : commence par retourner deux cartes de ton choix. Si les dessins qui apparaissent sont identiques, tu les gagnes, tu peux les ranger sur le côté. Si pas, retourne-les et remets-les à leur place initiale avant de rejouer et de retourner à nouveau deux cartes de ton choix.
  • Pour jouer à plusieurs : le premier joueur retourne deux cartes de son choix. Si les dessins qui apparaissent sont les mêmes, il les gagne, les range sur le côté et peut retirer deux nouvelles cartes. En revanche, si les dessins sont différents, le joueur doit les replacer là où il les a prises, dessin vers le bas. C’est ensuite au tour du second joueur.
  • Observe bien où se trouve chaque carte car si tu retiens bien leur emplacement, tu pourras t’en servir pour compléter des paires dans la suite du jeu.
  • Celui ou celle qui a amassé le plus de cartes a gagné.

En voilà un excellent exercice pour ta mémoire !

Étape n°2 : l’observation

Le jeu des 7 erreurs

Observe attentivement ces deux images. Elles sont identiques, à 7 détails près.

Retrouveras-tu les éléments différents ?

Étape n°3 : la logique

Voici quelques énigmes pour mettre à l’épreuve ton sens logique.

  • Je commence la nuit et je termine le matin. Qui suis-je ?
  • Est-ce qu’un chat peut sortir d’une cave avec deux têtes ?
  • À quelle question ne peux-tu jamais répondre « oui » ?
  • Qu’est-ce qui doit être cassé avant que tu puisses l’utiliser ?
  • Qu’est-ce qui commence par E mais qui ne contient qu’une lettre ?
  • Tu participes à une course cycliste. À un moment donné, tu doubles le deuxième. À quelle place es-tu ?

Étape 4 : la patience

Comme le dit le célèbre dicton : Tout vient à point à qui sait attendre.

La patience est une qualité extrêmement importante.

Pour mettre la tienne à l’épreuve, voici un mandala à colorier avec minutie, en respectant bien les formes imposées, sans dépasser ! Applique-toi, peu importe le temps que cela prendra !

À toi de jouer !

Tu viens de suivre un entraînement de qualité. Te voilà donc prêt(e) à relever un défi de taille : mener l’enquête !

Lis bien attentivement l’histoire ci-dessous, observe avec attention et n’hésite pas à prendre note de tout ce qui te semble important à retenir. 

Démasqueras-tu le/la coupable ?

Bonne chance !

P.S. Une fois que tu auras trouvé la solution, n’hésite pas à relire une seconde fois l’histoire. Tu percevras alors les indices que tu avais peut-être raté lors de ta première lecture. C’est un très bon exercice !

Et pour terminer...

Tu as relevé le défi ? Tu as résolu l’enquête ?

Félicitations ! Tu es officiellement devenu(e) un (e) détective reconnu(e) !

Il te reste à télécharger…

… ton diplôme !

… ta carte de détective !

Réponses épisode “Les pirates” :

Au Moyen Âge, les Normands, c’était…

  • des habitants du Nord de l’Europe.
  • les habitants de la Normandie.
  • les habitants du Nord-Pas-de-Calais.

Ce pirate a vraiment existé, mais quelle était « la couleur de sa barbe » ?

  • Rouge.
  • Noire.
  • Blanche.

Que faisaient les femmes, souvent, pour entrer en piraterie ?

  • Elles préparaient des bons repas.
  • Elles se mariaient avec un capitaine.
  • Elles se déguisaient en homme.

Quel personnage célèbre, que l’on retrouve dans Astérix, a été capturé par des pirates ?

  • Cléopâtre.
  • Jules César.
  • Vercingétorix.

C’est quoi, un flibustier ?

  • Un corsaire qui ne travaille pas pour un pays particulier.
  • Quelqu’un qui fait des blagues sur internet.
  • Un pirate qui n’a pas de jambe de bois.