La danse

Petites chorégraphies aux quatre coins du monde

La danse, ça, tu connais ! Peut-être même que tu en fais, dans un club ou dans une école ? Il s’agit d’une pratique physique et artistique super populaire et répandue aujourd’hui. On danse à tous les âges, aux quatre coins du monde. Danse classique, rock, break dance, ragga… Il existe des centaines, des milliers de styles de danse tous plus sympas les uns que les autres. 

Aujourd’hui, la plupart du temps, on danse pour le plaisir, parce que c’est super chouette de se déhancher sur ses musiques préférées. Mais cela n’a pas toujours été le cas ! La danse existe depuis des millions d’années. C’est d’ailleurs sans doute l’une des formes d’art les plus anciennes et, tu vas le voir, son rôle a bien évolué.

Il y a des millions d'années...

Les premières traces de danse remontent… au temps des Hommes préhistoriques ! Eh oui, nos plus vieux ancêtres ne parlaient pas, n’écrivaient pas non plus. Mais ils dansaient déjà ! 

On a retrouvé des peintures rupestres (sur les murs des grottes) qui témoignent de la pratique de cet art. Mais bien sûr, à cette époque, pas de chorégraphie super précise et travaillée ! Si on exécutait quelques pas, c’était en fait une façon de communiquer. Les tribus pouvaient alors se reconnaître et échanger. Plutôt fun comme moyen de discuter !

Dans l'Antiquité

La pratique de la danse s’est ensuite fortement développée dans l’Antiquité. On sait, grâce à des dessins retrouvés par les archéologues, que les Égyptiens dansaient, notamment pour travailler l’équilibre et la souplesse de leurs corps.

Dans la Grèce et la Rome antiques, la danse faisait partie des activités quotidiennes. 

On dansait déjà un peu pour le plaisir, un peu pour entraîner son sens du rythme aussi, mais surtout pour des raisons religieuses

Les Romains dansaient aux grandes occasions, comme les mariages, les naissances ou les enterrements. Un peu comme aujourd’hui, on dansait pour faire la fête !

L’une des danses préférées de l’époque était la danse voilée. Les mouvements que faisaient les danseuses donnaient l’impression qu’elles étaient super légères et qu’elles allaient s’envoler !

On aimait la danse parce que c’était beau, mais aussi parce que cela servait à rapprocher les hommes et les dieux et à communiquer avec ceux-ci.

La danse de la pluie ?

Si on te parle de « danse de la pluie », tu as plutôt envie de sourire. Qu’est-ce que c’est que cette drôle d’invention ?

Eh bien cette danse existe bel et bien, et c’est très sérieux !

La danse de la pluie est une cérémonie effectuée pour appeler la pluie et, ainsi, protéger les récoltes. Il existe de très nombreuses versions de cette danse, chaque peuple ayant la sienne. Elle était souvent exécutée dans l’Égypte antique par exemple. Chez nous, cela n’existe évidemment plus. Mais dans certaines régions du monde, elle est toujours pratiquée ! Dans des tribus indiennes par exemple, ou dans des pays d’Afrique, là il pleut très peu et où la sécheresse menace les cultures.

Si si !

« Hinghoangh… »

Pas facile de comprendre ce qu’ils disent…

À toi de jouer !

Pourras-tu apprendre...

… la danse de Jean Petit ?!

Au Moyen Âge

À partir du Moyen Âge, la danse évolua. Plus besoin de communiquer avec les dieux, on dansait simplement sur des musiques joyeuses et rythmées. C’était très gai ! 

Les danses pratiquées à cette époque sont assez peu connues car on n’en a retrouvé que très peu de traces dans les textes médiévaux.

Mais certains noms de danses, un peu bizarroïdes, nous sont quand même parvenus ! Ainsi, à l’époque médiévale, on dansait la carole (qui se dansait en rond), la tresque (que l’on dansait en chaîne), l’estampie, la ductia ou encore la saltarelle.

Voici la carole...
... et la saltarelle !

Et ensuite ?

À partir du XVe siècle, les danses se sont diversifiées et sont devenues de plus en plus nombreuses. On a commencé à pratiquer de nouvelles danses, comme le branle (durant lequel les danseurs, en rond ou en chaîne, se tiennent par les mains qu’ils balancent au rythme de la musique) ou la basse danse, une danse de couple, lente et majestueuse.

Les bals et les danses de cour, pour divertir les seigneurs, sont également apparus.

En Italie, ce sont les ballets qui ont fait leur apparition au 15e siècle et qui se développèrent ensuite en France les siècles suivants, notamment sous le règne du roi Louis XIV. C’est la naissance de la danse classique.

Ce n’est qu’au 20e siècle que les styles de danse que l’on connaît mieux aujourd’hui apparurent : la danse moderne, en Allemagne, le Lindy hop, ancêtre du rock, et les danses de couple (que tu ne connais sûrement pas très bien mais que tes grands-parents et arrière-grands-parents ont beaucoup dansé) aux États-Unis ou encore la danse contemporaine qui est née après la Seconde Guerre mondiale.

À toi de jouer !

Pourras-tu apprendre...

… la Macarena ?!

Petit tour du monde de la danse

La danse, c’est international ! 

Mais au fait, comment danse-t-on aux quatre coins de la planète ?

Voici quelques-unes des danses pratiquées par nos voisins…

Aux États-Unis

Le breakdance a été inventé dans les années 1970, dans le Bronx, un quartier de New York très pauvre à l’époque. 

Le breakdance, qu’on appelait à l’époque « breakin », est une danse acrobatique exécutée sur de la musique hip-hop. À l’époque, c’était un peu comme une forme moins dangereuse de combat entre les gangs de rue afro-américains, une façon de contrôler la violence. Cette forme de danse s’est fait connaître mondialement dans les années 1990. 

En Inde

En Inde, la danse est très importante car elle a un lien direct avec la religion hindoue. Selon les croyances, la danse aurait en fait été inventée par un de leurs dieux, le dieu Shiva, et par son épouse.

Il existe de très nombreux styles de danse en Inde. La danse indienne est aujourd’hui mondialement connue, notamment grâce à certains spectacles que tu as peut-être déjà vus !

Au Brésil

La danse nationale au Brésil, c’est la samba ! Cette danse est née dans les quartiers pauvres de Rio de Janeiro (la capitale à l’époque) au début du 20e siècle. Avec la fin de l’esclavage, de très nombreux anciens esclaves afro-américains se sont installés au Brésil, apportant avec eux leurs musiques et leurs danses. 

Aujourd’hui, on danse la samba tout le temps, surtout lors deumerveilleux carnaval de Rio !

En Égypte

La danse orientale, qu’on appelle souvent chez nous la « danse du ventre » est née en Égypte et s’est développée au Proche-Orient et au Maghreb (dans des pays comme la Turquie, le Liban, l’Irak…). 

On connaît peu de choses sur ses origines mais elle est considérée comme l’une des plus anciennes danses du monde.

Le savais-tu ?

Le nom « haka », ça te dit quelque chose ?

Il s’agit d’une danse chantée que les Maoris, un peuple de Nouvelle-Zélande, exécute lors de conflits, lors de cérémonies ou pour impressionner leurs adversaires. Elle est devenue célèbre grâce aux All Blacks, leur équipe de rugby, qui réalise cette danse à chaque match depuis 1905.

En Autriche

On y danse la valse. Le mot « valse » vient de l’allemand « walzer » qui signifie « tourner en cercle ». C’est une danse caractéristique de la ville de Vienne, capitale de l’Autriche, et qui est née au 18e siècle.

C’est une danse qui se pratique à deux. Mais il faut le reconnaître, on ne la danse plus beaucoup aujourd’hui… Mais peut-être l’as-tu découverte dans le dessin animé « Anastasia » ?

En Grèce

Le sirtaki est la danse grecque la plus célèbre. Elle est pourtant très récente, car elle a été inventée en 1964 pour le film « Zorba le Grec ». 

Elle se danse en cercle ouvert ou en ligne, les bras posés sur les épaules des voisins et voisines. Le rythme de la musique est d’abord lent puis s’accélère peu à peu à peu. En Grèce, il existe environ 4000 danses traditionnelles différentes, que l’on exécute lors de grands évènements.

En Irlande

C’est en Irlande que la pratique des claquettes trouve son origine !

On raconte que pour communiquer d’une vallée à une autre, les paysans frappaient leurs chaussures sur des troncs de bois vides. L’art des claquettes s’est ensuite répandu à travers le monde et aujourd’hui, il y a de nombreux spectacles très impressionnants !

Journée internationale de la danse

Le 29 avril, c’est la journée internationale de la danse. Cette date a été choisie en 1982 car c’est la date d’anniversaire de Jean-Georges Noverre, grand danseur et inventeur du ballet moderne.

À toi de jouer !

Pourras-tu apprendre...

… la danse gauloise ?!

Le savais-tu ?

Dans le monde de la danse, on est très superstitieux, c’est à-dire que l’on croit au surnaturel et à la malchance.

Du coup, avant un spectacle, la tradition veut que l’on se dise « Break a leg », qui signifie « casse-toi une jambe ». En disant cela, les gens se souhaitent l’exact opposé de ce qu’ils espèrent voir arriver sur scène. Plutôt amusante cette formule, non ?

Drôle d'histoire...

À ton avis, quel est le rapport entre la danse et une maladie ?

Tu ne vois pas ? C’est normal, le lien n’est pas vraiment évident il faut dire… Pourtant, il existe !

Aujourd’hui, lorsque quelqu’un ne peut pas tenir en place et bouge dans tous les sens, on dit de lui qu’il fait « la danse de Saint Guy ». Pourquoi ?

Eh bien, c’est un peu fou, mais au Moyen Âge, la danse de Saint Guy, c’était le nom donné… à une maladie qui touchait surtout les enfants ! À cause d’une blessure au cerveau, leurs muscles se contractaient, provoquant des mouvements involontaires très brusques des bras, des jambes et du visage, un peu comme s’ils dansaient… Le véritable nom de cette maladie est la chorée de Sydenham.

Ce nom vient de Saint Guy, le saint patron des personnes touchées par cette maladie.

De plus, on raconte que les troubles de ces malades devenaient de plus en plus forts à l’approche de la Saint Guy, le 15 juin. Du coup, pour essayer de se soigner, ils rendaient dans les églises dédiées à ce saint et dansaient jusqu’à être totalement épuisés ! Dans ce cas, la danse de Saint Guy était non seulement la nom d’une maladie, mais aussi celui de son remède !

On a connu plus joyeux comme danse…

Incroyables records !

  • Un record du monde de la plus longue ligne de danse conga, une danse d’origine cubaine, a été réalisé par 119 986 personnes à Miami, en 1988.
  • En 2019, à Guadalajara (une ville du Mexique), 882 personnes ont dansé ensemble, en même temps, au rythme de la musique mariachi (un style de musique mexicain). Un record !

La Danse des Canards est... belge !

Eh oui ! Cette chanson, un peu ridicule, mais mondialement connue, a été inventée par le Belge J. J. Lionel dans les années 80. Il a vendu 3 millions et demi de disques ! Ça, c’est un succès…

À toi de jouer !

Pourras-tu apprendre...

… le Madison ?!

 

C’est une danse qui a été créée dans les années 1950, aux États-Unis. Elle se danse en ligne, bien espacés les uns des autres. Donc si tu le veux, tu peux l’apprendre avec tes copains de classe, même en ce moment !

Le savais-tu ?

Si tu utilises l’application Tik Tok, une application grâce à laquelle tu effectues de courtes chorégraphies, tu as peut-être déjà essayé de relever le défi du Crip-Walk. Il s’agit d’une petite danse au cours de laquelle on effectue des « Z » avec ses pieds. Ce que tu ne sais peut-être pas, c’est que l’origine de cette danse fait froid dans le dos. Elle a été créée en 1970 par un gang américain très violent, les Crips. Ils effectuent ces petits pas lorsqu’ils ont assassiné un membre du gang ennemi… Et ils n’apprécient pas beaucoup que le monde entier les imite…

Et pour terminer...

À ton tour d’inventer une danse ! 

Choisis une musique qui te plaît et qui te donne envie de bouger et laisse s’exprimer ta créativité ! Tu peux l’inventer seul(e), avec tes frères et sœurs ou des camarades de classe (en gardant bien tes distances !)

Lorsque tu as terminé et que tu la connais bien, demande à un adulte de te filmer et de nous envoyer ta super chorégraphie par message privé ou de la poster sur le groupe Facebook Confinez malin !