Curio Junior : Léonard de Vinci et la peinture

Léonard de Vinci

Le peintre le plus connu au monde !

Buongiorno !

Cela veut dire « bonjour » en italien. Si tu ne le savais pas, tu vas pouvoir compléter ta liste de langues dans lesquelles tu sais dire « bonjour » du dossier consacré aux langues. Trop cool !

Si je te parle en italien, c’est qu’aujourd’hui, nous partons en voyage dans ce superbe pays. Il est facile à retrouver sur une carte car il ressemble à une botte ! C’est évidemment l’Italie !

Pourquoi vers l’Italie ?

D’abord, parce que c’est le pays des spaghettis et de la pizza. Et ça, c’est trop bon ! Mais surtout, parce que c’est le pays de Leonardo da Vinci.

Léonard qui ?

Leonardo da Vinci, ou Léonard de Vinci (en français), est super connu ! C’est même le peintre le plus connu au monde, principalement car il est l’auteur d’un très très célèbre tableau : La Joconde. Mais commençons depuis le début. Accroche-toi bien, car nous allons faire un grand bon dans le temps, direction la « Renaissance ».

C’est dans la région de Florence, dans le petit village d’Anchiano, à deux kilomètres de Vinci, que Léonard est venu au monde le 15 avril 1452. (C’était un samedi, et il était à peu près 22h30.) Son père se nommait Ser Piero d’Antonio di ser Piero di ser Guido da Vinci. Eh oui, c’est compliqué à retenir et un peu long. Du coup, tout le monde l’appelait Piero de Vinci. C’était tout de même plus simple et, en plus, cela le relie à sa ville d’origine, Vinci.

(Pour en savoir plus sur l’origine des noms, tu peux aller lire ou relire notre dossier consacré à la généalogie).

Verrocchio

Apprenti chez Verrocchio

Léonard passa une enfance des plus normales pour l’époque et son père, se rendant compte qu’il était doué en dessin, décida de l’inscrire comme apprenti auprès d’un des plus grands peintres du moment : Andrea del Verrocchio. (En italien, on prononce « ch » comme un « k », donc il faut lire ver-o-kio).

Léonard apprit très vite et très bien, si bien qu’il finit par dépasser le talent de Verrocchio et devint ainsi à son tour un très bon peintre. Comme on dit dans ces cas-là : l’élève a dépassé le maître.

Petite histoire sans doute un peu trop belle pour être vraie

Cela s’est passé dans l’atelier de Verrocchio, pendant l’apprentissage de Léonard. On demanda à Verrocchio de réaliser un tableau représentant le « Baptême du Christ » (que tu vois ici en-dessus). Mais le maître avait déjà beaucoup de travail. Il demanda alors à Léonard de finir le tableau à sa place, pour tester le talent de son élève. Verrocchio avait déjà peint presque tout le tableau. Il ne manquait plus que le corps du personnage central et un des deux anges, en bas à gauche. Le temps passa et il fallut livrer le tableau. Verrocchio alla donc voir comment s’en était sorti son apprenti. Et là, il n’en crut pas ses yeux : l’ange peint par Léonard était beaucoup, mais beaucoup plus beau que le sien. Tellement plus beau que Verrocchio décida ce jour-là d’arrêter la peinture…

Le Baptême du Christ par Verrocchio
Les deux anges, mais qui est de qui ?

Et toi, seras-tu capable de dire lequel des deux anges est celui peint par Léonard ? Fais ton choix et clique sur celui que tu penses être de la main de Léonard. La réponse apparaîtra au dos de l’image…

C'est celui de Léonard

C'est celui de Verrocchio

Pssst ! Si tu es un peu fatigué car c’est la fin de la semaine, et que tu n’as pas le courage de lire, regarde cette vidéo. On te donne plein de chouettes infos 🙂

Jeu n°1

Retrouve les 7 différences entre ces deux dessins de l’atelier de Léonard

Le Sfumato : la grande invention de Léonard

En plus d’être un peintre de grand talent, Léonard est un inventeur génialement génial de chez génial. Machines de guerres, machines volantes… il a inventé beaucoup, mais vraiment beaucoup de choses. Trop pour pouvoir en parler dans cet épisode, mais on le fera certainement dans un prochain numéro.

Léonard a inventé une technique qui, aujourd’hui encore, est très difficile à imiter : le Sfumato, ce qui signifie, en italien, « enfumé ». Son idée était de rendre les décors et portraits plus naturels en les baignant dans une sorte de flou ou de fumée, d’où son nom. Si tu regardes attentivement la Joconde, par exemple, il est difficile de bien voir où s’arrête le trait du visage et ou commence le décor.

Ton Sfumato à toi :

Mettons son idée en pratique pour bien la comprendre, car cette technique est super sympa à utiliser pour faire des jolis fonds à tes dessins ou colorier rapidement de grandes surfaces.

Il te faut :

  • Un crayon ou deux déjà bien utilisé(s) ou presque en fin de vie (ou si tu as des pastels, c’est encore mieux)
  • Un taille crayon
  • Un mouchoir
  • Une feuille blanche

Comment faire ?

  1. Taille le crayon pour avoir la plus belle et grande mine possible (si tu utilises des pastels, tu peux passer au point 2 directement).
  2. Maintenant, remets le crayon dans le taille-crayon, délicatement pour ne pas casser la mine, et penche-le un peu. Tourne doucement le crayon pour, si possible, ne tailler que la mine et, ainsi, obtenir une fine poudre de mine du crayon. Si tu utilises des pastels, taille-les comme si c’était des crayons normaux.
  3. S’il y a des impuretés, comme des petits morceaux de bois ou des morceaux de mine trop gros, retire-les.
  4. Maintenant, enroule le mouchoir en papier autour de ton doigt. L’index est le plus recommandé.
  5. Frotte-le un peu dans la poudre de mine pour colorer le bout du mouchoir.
  6. Frotte maintenant ton doigt en formant des petits ronds sur la feuille blanche.
  7. Très rapidement apparaîtra un fond un peu pastel, un peu brumeux, un peu enfumé, bref très Sfumato !

Jeu n°2

Utilise cette technique pour colorier Mona Lisa

La mort de Léonard… est une fake new de l’Histoire

François Ier

En septembre 1515, la France eut un nouveau roi : François Ier. Celui-ci aimait bien les arts et le travail de Léonard. À tel point qu’un jour, il lui demanda de fabriquer un robot-lion capable de marcher pour impressionner ses invités pendant une cérémonie. Ce qui nous paraît simple aujourd’hui est un incroyable défi pour l’époque ! Mais de Vinci, qui avait une passion pour la mécanique et les inventions, réussit à fabriquer ce robot. 

Tu peux voir dans la vidéo ci-dessous à quoi ce lion-robot devait ressembler. Et s’il semble un peu amusant aujourd’hui, à l’époque, il terrifia tous les invités du roi de France !

D’ailleurs, François Ier appréciait tellement Léonard et son travail qu’il proposa à celui-ci de venir vivre près de lui, en France, et plus exactement à Ambroise, où se trouve le château du roi.

Léonard a dû bien réfléchir à cette proposition. Il avait alors 64 ans, il n’était plus tout jeune. Et déménager aussi loin de son Italie natale, c’était une très longue expédition à l’époque. C’était un nouveau défi pour Léonard, mais on le sait, il adorait ça.

Et puis, il dut bien se l’avouer, le temps de sa gloire était derrière lui. Une nouvelle génération de peintres et d’artistes, au talent énorme, était apparue à Florence et dans le reste de l’Italie. Certains des noms te disent peut-être quelque chose : Raphaël, Michel-Ange…

Il se décida donc à partir, emmenant dans ses bagages trois de ses tableaux, sans doute ses préférés : « Saint Jean-Baptiste », « La Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne » et, surtout, « La Joconde ». C’est la raison pour laquelle tu peux voir ces tableaux aujourd’hui à Paris, au musée du Louvre.

La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne

Pour l’aider à transporter tout cela, et pour lui tenir compagnie durant le voyage et son séjour en France, il ne partit pas seul. Son amoureux, Salaï, et son apprenti préféré, Fransceco Melzi, l’accompagnèrent.

Lorsque Léonard arriva sur place, le roi lui fit cadeau d’un petit château près du sien, qu’on appelle le château du Clos Lucé. Les deux châteaux étaient reliés par un souterrain secret, qui permettait au roi de venir rendre visite à son ami aussi souvent qu’il le souhaitait.

Le 2 mai 1519, alors qu’il avait 67 ans, Léonard de Vinci décéda.

Et sa mort donna lieu à une des fake news les plus tenaces de l’Histoire. (Si tu ne sais pas ce qu’est une fake new, ou si le sujet t’intéresse, file lire ce dossier spécial qui t’expliquera tout cela en détail !)

En effet, un des premiers biographes de de Vinci, c’est-à-dire l’un des premiers qui raconta sa vie, un certain Giorgio Vasari, décrivit les derniers moments de de Vinci comme ceci :

« Vint un spasme avant-coureur de la mort ; le roi se dressa, lui prit la tête pour le soutenir et lui manifester sa tendresse en soulageant sa souffrance. »

Le biographe laissait ainsi croire que le grand peintre était mort dans les bras de son ami-roi François Ier.

Eh bien, c’est complètement faux ! En réalité, le jour de la mort de de Vinci, le roi était assez loin de son château. Il était à Saint-Germain-en-Laye et, à cette époque, il fallait au moins deux jours à cheval pour parcourir cette distance. Mais comme souvent, on préfère les légendes à la réalité. Celle-ci eut une longue vie. Ainsi, bien plus tard, en 1818, le grand peintre français Jean-Auguste-Dominique Ingres représenta encore la mort de Léonard comme ceci :

Le mystère de la Joconde… le tableau le plus connu au monde

Alors là, tout le monde, je dis bien tout le monde connait Mona Lisa, qu’on appelle aussi « La Joconde ». Si, si même toi ! Et si ce n’est pas le cas, eh bien là voilà :

La Joconde

Et voilà, maintenant, tu es comme tout le monde, tu connais la Joconde. Peut-être te demandes-tu, et tu as raison, pourquoi ce tableau est-il aussi connu ? Souvent, on explique que c’est à cause de son sourire, car en réalité, on n’arrive pas trop à se décider : sourit-elle ou non ? A-t-elle mal aux dents ? Est-elle contente ou pas vraiment ? Notre cerveau n’aime pas ne pas savoir, donc ça nous fascine.

On parle aussi de son regard, car, dit-on, Mona Lisa te suit du regard peu importe où tu te places pour la regarder. Même depuis tes toilettes ! Non, on rigole, ça on ne sait pas, car il faudrait avoir le tableau chez soi.

En plus du fait que le tableau est un chef-d’œuvre du grand Léonard de Vinci, et qu’elle est un peu énigmatique, ce qui l’a rendue célèbre, c’est que le 22 août 1911, on l’a volée au Louvre. Eh oui ! Tu imagines le grand scandale, tout le monde en parlait, un peu comme aujourd’hui du coronavirus. De cette façon, la Joconde est devenue aussi célèbre que ce virus. Mais trêve de blabla, tout ceci est expliqué dans la vidéo ci-dessous.

Jeu n°3

Aide le détective Harry Chuck à retrouver la Joconde

Le savais-tu : La Joconde est-elle un homme ?

Comme je te le disais précédemment, Léonard emmena le tableau avec lui en France.

On sait :

  1. Qu’il s’agit d’un portrait de Lisa Gherardini, réalisé entre 1503 et 1506.
  2. Que Léonard était un grand perfectionniste (il voulait que tout soit parfait), à tel point qu’il ne finissait jamais complètement ses tableaux. 
  3. Qu’il travailla à perfectionner la Joconde jusqu’à la fin de ses jours, c’est-à-dire pendant plus de dix ans.
  4. Qu’avec sa technique du « Sfumato », on ne sait pas dire si les traits du visage de la personne représentée lors de la création du portrait sont les mêmes que ceux sur le tableau actuel.

Il existe donc une théorie qui dit qu’à force de modifications, de perfectionnements, de retouches… Léonard aurait fini par remplacer le visage d’origine pour lui donner les traits de Salaï, son amoureux, et que cela expliquerait pourquoi ce visage est aussi mystérieux. Et en effet, si on compare le visage de Salaï qui a servi de modèle pour le tableau de Saint Jean-Baptiste avec celui de la Joconde, il y a quelques ressemblances.

On dit aussi que Léonard aurait laissé des indices en peignant dans les yeux de la Joconde un minuscule « L », pour Léonard, et un « S », pour Salaï. Mais rien n’est sûr, donc c’est à prendre avec des pincettes, comme on dit.

Ce qui est beau finalement dans cette théorie, c’est qu’en plus d’être le portrait le plus vu au monde, cela serait aussi celui de l’amour.

À toi de te faire ton opinion et, pourquoi pas, d’en débattre avec des adultes. Tu verras que tout le monde, ou presque, a un avis sur la question.

Salai modèle du "Saint Jean-Baptiste" de Léonard de Vinci

Et voici le Léonardoquizzzzz

Lequel de ces tableaux est la Joconde ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

La technique de peinture inventée par Léonard de Vinci est…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Le maître de Léonard s’appelait…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Léonard prend 3 tableaux avec lui en France : La Joconde, La Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne et…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Le roi de France et ami qui l’invita en France était…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

de Vinci
Oups

Pas mal !

Presque parfait !

Parfait !

Réponses épisode “A la ferme”:

Calcul

Mouton = 6

Coq = 4

Canard = 2

La première réponse est 12 et la deuxième est 0.

Relie

Mouton – agneau – brebis

Cheval – poulain – jument

Oie – oison – jars

Cochon – truie – porcelet

Bouc – chèvre – chevreau

Âne – ânesse – ânon

Quiz

1) Que signifie “nomade” ?
– Qui vit toujours au même endroit
– Qui n’a pas de lieu de vie fixe et qui se déplace
– Qui se déplace cheval

2) Comment l’Homme a-t-il découvert l’agriculture ?
– En enterrant des restes de sa récolte
– En lisant le mode d’emploi
– En imitant des animaux

3) Comment appelle-t-on un agriculteur qui n’a pas d’animaux ?
– Un planteur
– Un cultivateur
– Un éleveur

4) Un poussin devient un poulet après…
– 10 jours
– 10 ans
– 60 jours

5) Le lait de riz existe.
– Vrai
– Faux