À la ferme !

Petite histoire de l'agriculture

Si aujourd’hui, nous pouvons manger chaque jour des légumes, des pommes de terre, du pain, du sucre ou encore boire du lait, c’est grâce à l’agriculture ! 

Mais comment et quand a-t-on découvert qu’il était possible de cultiver la terre ?

Nos ancêtres, les "chasseurs-cueilleurs"

Jusqu’à il y a 10 000 à 12 000 ans, les Hommes étaient des nomades (ils ne vivaient pas en permanence au même endroit, dans un lieu fixe) et ils se déplaçaient d’un endroit à un autre pour trouver où il y avait le plus de gibier. Leur nourriture venait essentiellement des animaux qu’ils chassaient et des fruits et plantes qu’ils cueillaient sur leur passage. On dit que l’Homme, à ce moment, était un « chasseur-cueilleur ».

Comment les Hommes s'y prenaient-ils pour chasser ?

Pour te faire une idée de ce mode de vie, voici un très vieux film montrant des indiens qui vivaient encore au milieu du 19e siècle comme nos lointains ancêtres.

La naissance de l'agriculture

Mais comment l’Homme est-il devenu agriculteur ? Comment est-il devenu sédentaire (le contraire de nomade) ? Bien entendu, personne ne l’a raconté mais grâce aux recherches des archéologues (des personnes qui étudient les traces des Hommes cachées dans la terre), on peut essayer de l’imaginer.

L’agriculture est apparue à différentes époques et à différents endroits de la planète. Elle s’est ensuite répandue sur la terre entière. Cette carte te montre où et quand elle a commencé à être pratiquée.

Crédit : Chamois rouge

Comment l'a-t-on découverte ?

Un beau jour, des Hommes ont certainement quitté un de leurs campements pour suivre un troupeau d’animaux qu’ils chassaient. Imaginons un troupeau de bœufs ou de bisons par exemple.

L’un d’entre eux, qui avait dans sa hutte des restes de sa dernière cueillette d’orge et de blé, les a certainement enterrés. De cette façon, s’ils décidaient de revenir plus tard sur ce campement qui était bien situé (proche de l’eau), ils les retrouveraient cachés au même endroit, sans que d’autres Hommes ou des animaux ne les aient mangés.

Quelques temps plus tard, lorsqu’ils revinrent sur les lieux, l’Homme voulut déterrer ses graines. Quelle ne fut pas sa surprise de constater qu’il y avait de petites plantes qui sortaient de terre et que ces petites plantes allaient vite devenir des épis gonflés de grains.

Il comprit : ses graines enterrées avaient donné naissance à ces plantes. Il se dit alors que ce phénomène mystérieux était intéressant. S’il reproduisait cela en augmentant le nombre de graines, il aurait en permanence, dans ce campement bien situé, des graines et des céréales sans plus devoir se déplacer.

Après les céréales, il a dû faire la même chose avec des fruits et d’autres plantes, en restant toujours au même endroit puisqu’il y trouve de la nourriture. Les Hommes ainsi sédentarisés (en restant toujours au même endroit), les premiers villages virent le jour en même temps que les premiers agriculteurs.

Jeu n°1

Un peu de calcul

Trouve ce que vaut chaque animal et résous les calculs.

Et les animaux dans tout ça ?

Un jour, un homme sortit d’un de ces premiers villages pour aller chasser et ramener de la viande. Après avoir tué une brebis sauvage, par exemple, il a dû découvrir ses mignons petits agneaux, et les a ramenés à ses enfants pour qu’ils jouent ensemble.

Les jeunes animaux s’habituèrent à vivre près de l’Homme et une fois que les enfants et les agneaux eurent grandi, notre chasseur comprit que cet agneau devenu brebis pouvait donner du lait et aussi être mangé. Il avait donc désormais à coté de sa hutte du lait et de la viande.

L’Homme se dit que s’il avait beaucoup d’autres animaux près de son village, il n’aurait plus besoin d’aller en chercher d’autres ailleurs pour se procurer de la viande. Il ramena alors toutes sortes d’animaux sauvages, comme des brebis, des cochons, des vaches, des poules ou des canards. Il construisit des enclos pour empêcher ces animaux de fuir pendant la nuit.

À partir de ce moment, en plus d’être devenus des cultivateurs, nos ancêtres étaient devenus des éleveurs.

Les villages étaient  bel et bien nés. Certains devinrent des villes, ou des États. 

Crédit : Service communication du Conseil général des Alpes de Haute-Provence

C’est à ce moment qu’éclatèrent les premières guerres pour la possession de ces villages ou des territoires. Mais ça, c’est une autre histoire…

Psst ! Si tu veux quand même en savoir plus sur le sujet, regarde cette petite vidéo !

Jeu n°2

Une histoire de famille

Relie chaque animal au nom de son mâle ou de sa femelle et de son petit.

Être agriculteur aujourd'hui

Il y a bien longtemps, pour devenir agriculteur, il suffisait d’avoir grandi dans une ferme, car dès qu’on n’était pas à l’école, on travaillait avec ses parents et grands-parents. Pour devenir agriculteur aujourd’hui, il faut faire des études spéciales. Il y a plusieurs possibilités : suivre l’enseignement dans un institut technique d’agriculture, à partir de l’âge de 16 ans, ou devenir bio-ingénieur. Ce sont des études universitaires qui étudient l’être vivant et qui permettent aussi d’être garde-forestier ou de travailler pour l’environnement.

Il y a plusieurs sortes d’agriculteurs : celui qui a uniquement des cultures et pas d’animaux (un cultivateur), celui qui a des cultures et des animaux et celui qui, parmi ses animaux, compte des vaches laitières (qui produisent du lait et pas uniquement de la viande).

La journée d'un agriculteur

La journée d’un agriculteur commence souvent très tôt, car il doit faire le tour de tous ses animaux pour vérifier si tout va bien, s’ils ont à manger en suffisance et s’ils ne sont pas malades. Puis il part travailler dans les champs.

Si l’agriculteur possède des vaches laitières, il se lève vraiment très tôt, car il va d’abord traire ses vaches afin que le lait soit prêt lorsque le camion passera le chercher pour l’amener à la laiterie. Puis, sa journée se déroule comme pour les autres agriculteurs, mais 12 heures après la traite du matin, il doit faire la traite du soir. La vie de ces agriculteurs-là est très difficile, car les vaches donnent du lait tous les jours. Ils ne peuvent donc jamais avoir congé. 

Et comment se déroule le métier d'agriculteur durant l'année ?

L’année d’un agriculteur se déroule à peu près comme ceci :

En automne, l’agriculteur laboure les terres (cela veut dire qu’il la retourne pour lui permettre de produire plus et mieux) et il sème le blé et l’orge. Il récolte aussi les betteraves, les pommes de terre et le maïs.

En hiver, il devra surtout s’occuper de tous les animaux qui sont rentrés à l’abri dans leurs étables. Souvent, il n’y a pas grand-chose à faire dans les champs qui sont gelés ou recouverts de neige.

Au printemps, il laboure et sème les betteraves, les pommes de terre et le maïs. Il faut aussi faucher l’herbe, la laisser sécher et en faire des ballots de foin qui serviront à nourrir les animaux pendant l’hiver. Le printemps est aussi la saison des naissances des petits animaux, dont il faut s’occuper, surtout si leur maman ne sait pas le faire.

L’été est le temps des moissons. Il faut récolter le blé et faire tous les ballots de paille qui serviront de litière dans les étables.

L’année d’un cultivateur se déroule de la même manière, sauf que pour lui, l’hiver est très calme, car il n’a pas d’animaux.

Jeu n°3

Memory

  • Demande à un adulte d’imprimer les pages ci-dessous en deux exemplaires et découpe chaque carte (n’hésite pas à demander de l’aide pour ne pas te blesser).
  • Mélange bien tes cartes et étale-les sur une table ou sur le sol, avec le dessin vers le bas, sans tricher !
  • Pour jouer seul(e) : commence par retourner deux cartes de ton choix. Si les dessins qui apparaissent sur les cartes sont bien complémentaires, tu les gagnes, tu peux les ranger sur le côté. Si pas, retourne-les et remets-les à leur place initiale avant de rejouer et de retourner à nouveau deux cartes de ton choix.
  • Pour jouer à plusieurs : le premier joueur retourne deux cartes de son choix. Si les dessins qui apparaissent sont complémentaires, il les gagne, les range sur le côté et peut retirer deux nouvelles cartes. En revanche, si les dessins ne sont pas complémentaires, le joueur doit les replacer là où il les a prises, dessin vers le bas. C’est ensuite au tour du second joueur.
  • Observe bien où se trouve chaque carte car si tu retiens bien leur emplacement, tu pourras t’en servir pour compléter des paires dans la suite du jeu.
  • Celui ou celle qui a amassé le plus de cartes a gagné.

D'où vient le poulet qui se trouve dans ton assiette ?

Avant d’atterrir dans ton assiette, le morceau de poulet a parcouru un long chemin !

Une poule a pondu un œuf. Cet œuf a été mis en couveuse pendant 21 jours pour pouvoir éclore et devenir un poussin. Puis, le petit poussin est arrivé chez un éleveur (avec beaucoup de petits camarades). Pendant presque 60 jours, il a grandi en courant sur la paille ou dans l’herbe.

Après les 60 jours, le poussin a grandi et est devenu un poulet. Un boucher est alors venu le chercher, soit à la ferme, soit à l’abattoir pour le découper. Parfois, les poulets, comme ils ne sont pas très gros, sont vendus en « une pièce » dans les magasins. Une fois cette étape passée, soit le boucher le vend à ses clients, dans sa boucherie, soit le poulet part dans une chaîne de magasins.

Ton papa ou ta maman connaît sûrement plein de bonnes recettes et a pu préparer le poulet comme tu le préfères !

Fa'lait le savoir !

Le lait que l’on boit le plus souvent, c’est le lait de vache. Pourtant, il existe plein d’autres sortes de lait ! Le lait de chèvre, par exemple, qui est utilisé pour en faire du fromage. Le lait d’ânesse (la femmelle de l’âne) aussi est, quant à lui très apprécié dans des savons ou des produits de soin pour la peau. 

Plus étonnant, le lait de chamelle (la femmelle du chameau) est, lui aussi, de plus en plus consommé chez nous ! 

Et puis, peut-être en as-tu déjà bu, il existe aussi de nombreuses sortes de laits végétaux. Pas besoin de traite ici, on se sert de plantes comme le riz, l’amande, le soja ou encore la noisette pour produire des laits aux goûts très différents, parfois même sucrés !

Quels métiers dépendent directement des agriculteurs ?

Plusieurs personnes dépendent directement des agriculteurs :

Les laitiers qui viennent deux fois par jour chercher le lait.

Les bouchers qui achètent les animaux pour les vendre.

Les maraîchers qui achètent les légumes pour les vendre.

Les vétérinaires qui accourent dès qu’un animal est malade.

Les mécaniciens qui réparent les tracteurs ou les machines agricoles en panne.

Les marchands d’aliments qui vendent la nourriture pour les animaux.

Les vendeurs de frites qui achètent les pommes de terre et les transforment en frites (vive la Belgique !)

Les banquiers qui prêtent de l’argent pour acheter le matériel agricole, comme les tracteurs, les moissonneuses, les charrues.

Les responsables européens se sont mis d’accord pour aider financièrement les agriculteurs de toute l’Europe à condition qu’ils acceptent de respecter et entretenir les paysages. Cela s’appelle la Politique Agricole Commune (PAC). Cela entraîne des contrôles sévères chaque année.

Jeu n°4

Quiz

C’est l’heure de tester tes connaissances et de voir si tu as bien retenu tout ce que tu as lu !

Que signifie “nomade” ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Comment l’Homme a-t-il découvert l’agriculture ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Comment appelle-t-on un agriculteur qui n’a pas d’animaux ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Un poussin devient un poulet après…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Le lait de riz existe.

C'est juste 🙂 Faux 🙁

La ferme
Oups…

Pas mal…

Super !

Parfait !

Réponses épisode “Vingt mille lieues sous les mers” :

Jeu des jumelles

La bonne réponse est la paire de jumelles n°5.

Joue avec les animaux

Cétacés : Requin-baleine, marsouin, belguga, baleine.

Poissons : poisson-voilier, blobfish

Reptiles : tortue

One thought on “Curio Junior : À la ferme

Commentaires fermés.