Curio Junior : Vingt mille lieues sous les mers

Vingt mille lieues sous les mers

À la découverte des merveilles sous-marines...

Tu l’as déjà vu, dans l’épisode consacré aux bateaux, l’Homme peut naviguer sur l’eau. Mais savais-tu qu’il pouvait aussi naviguer SOUS l’eau, grâce aux… sous-marins ? (C’est facile, ce mot signifie « sous la mer ».)

L’idée de naviguer sous l’eau remonte à il y a très très longtemps, puisque c’est à l’Antiquité, un peu après avoir inventé les bateaux, que les Hommes eurent l’idée de construire ce qu’on appelle un « submersible » (un bateau sous l’eau), pour remonter les fleuves sans qu’on les voie.

Comme tu t’en doutes, ces bateaux n’avaient rien à voir avec ceux d’aujourd’hui. Ils ressemblaient un peu à des barques retournées. On suivit le principe de la cloche de plongée, c’est-à-dire qu’on enfermait une bulle d’air dans une coque étanche (qui ne la laissait pas partir) et on se déplaçait dedans, en étant tiré par un autre bateau ou même à pied, sur le fond de l’eau, quand elle n’était pas trop profonde.

De quand date le premier sous-marin ?

Léonard de Vinci, parmi ses très nombreuses autres inventions, comme l’hélicoptère, s’est intéressé aux sous-marins. Mais, finalement, il n’a pas terminé son projet et a détruit ses plans.

Le premier vrai sous-marin date de 1775 et a été inventé par un Américain, David Bushnell. On lui avait donné le nom de Turtle, qui veut dire « tortue » en anglais. Son usage était militaire, car il servait à couler les bateaux pendant la guerre d’Indépendance des États-Unis. Malheureusement, il n’a fait qu’un seul essai et ce fut un échec !

Au cours du 19e siècle, les navires se perfectionnèrent, notamment avec l’apparition de la propulsion électrique. On inventa les torpilles, des bombes capables de se diriger seules vers une cible et d’exploser contre la coque des navires. Les sous-marins n’étaient toutefois pas encore vraiment utilisés dans les batailles.

Il fallut attendre la Première Guerre mondiale pour voir les sous-marins utilisés comme machines de guerre.

Mais les sous-marins ne servent pas tous à couler d’autres bateaux… et heureusement ! Grâce à eux, on peut explorer le fond de la mer.

C’est ce qu’a fait le bathyscaphe, un sous-marin créé par Auguste Piccard, qui a été en service de 1948 à 1962 et a réussi l’exploit d’aller en 1960 dans la fosse des Mariannes, à 10 kilomètres sous la mer ! Ce qui est très impressionnant, c’est que, quelques années plus tôt, ce scientifique suisse est aussi allé à 16 kilomètres au-dessus de la Terre avec un ballon… Et tout ça avec l’aide de l’Université… de Bruxelles !

Jeu n°1

Pourquoi ça flotte, pourquoi ça coule ?

Certains objets flottent, d’autres coulent… Tu sais pourquoi ?

Fais une petite expérience.

Pour cela, il te faut simplement :

  • Un grand saladier ou un bac rempli d’eau.
  • Tous les objets que tu trouves et qui peuvent être trempés dans l’eau sans être abîmés : une bille, une pièce de monnaie, un bouchon en liège, un fruit, un morceau de bois…

Plonge ensuite un à un les objets dans l’eau et observe s’ils flottent ou s’ils coulent.

Pourquoi ces objets ne réagissent-ils pas tous de la même façon ? C’est grâce à une force appelée « La poussée d’Archimède » ! 

La quoi ? Voici quelques petites explications ci-dessous…

Et comment vit-on dans un sous-marin ?

Eh bien, ce n’est vraiment pas facile ! Il faut imaginer une centaine d’hommes dans un tube métallique, sans télévision, sans radio et surtout sans soleil. Et tout ça, pendant deux mois. Il faut toujours que le sous-marin soit surveillé et conduit. Il y a donc toutes les quatre heures des tours de garde pour diriger les commandes. Comme la lumière du soleil n’arrive pas à éclairer l’intérieur, des lampes sont allumées en permanence.

Mais est-ce qu'on sait quand il fait nuit ?

Oui, parce que les lampes qui sont blanches durant la journée deviennent rouges, pour permettre au corps humain de faire la différence entre le jour et la nuit. C’est très important, parce que s’il ne fait pas cette différence, le corps humain peut tomber malade ! Heureusement, si quelqu’un tombe quand même malade, il y a un médecin à bord, qui peut même pratiquer des opérations, car le sous-marin ne peut pas remonter à la surface comme il le souhaite.

Ça alors !

Les sous-marins ont inspiré une chanson aujourd’hui très connue ! En effet, en 1966, un très célèbre groupe de chanteurs anglais, les Beatles (tu en as peut-être déjà entendu parler), inventent la chanson « Yellow submarine », ce qui signifie « sous-marin jaune ». 

Il s’agit en réalité d’une chanson pour enfants, avec une mélodie joyeuse et facile à retenir, qui a connu un immense succès !

Le Nautilus

Le Nautilus, c’est le nom donné à un sous-marin inventé en 1800 par un homme appelé Robert Fulton.

Mais c’est aussi le nom d’un autre sous-marin qui, lui… n’existe pas ! Il est sorti de l’imagination de Jules Vernes, un grand écrivain qui vivait il y a presque 200 ans. Quand il a écrit « Vingt mille lieues sous les mers », le roman dans lequel on parle de ce bateau, Jules Vernes voulait mettre à l’honneur le sous-marin, qui venait d’être vraiment inventé. Évidemment, le navire qu’il décrit n’existe pas et tu t’en rendras vite compte : il est immense ! Dedans, le capitaine Nemo a même embarqué toute sa bibliothèque. En fait, c’est une vraie maison « sous l’eau », ce qui est impossible. Mais rien ne nous empêche de rêver…

Par contre, Jules Vernes avait imaginé que l’électricité pourrait permettre de faire fonctionner les sous-marins, ce qui n’a été vrai que des années plus tard, avec les sous-marins nucléaires.

Jeu n°2

Cherche et trouve

Parviendras-tu à repérer tous les objets sur la plage ?

Que s'y passe-t-il, alors, sous l'océan ?

Les expéditions sous-marines et la plongée ont donc permis à l’Homme de découvrir ce qui se passe sous la surface de l’eau. 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas été déçu de ce qu’il y a découvert…

Les mers et les océans constituent véritablement un immense et fabuleux écosystème. Un quoi ?

Un écosystème, c’est un ensemble d’êtres vivants qui vivent au même endroit, dans le même environnement (c’est ce qu’on appelle le « biotope ») et qui interagissent entre eux. Certaines espèces en mangent d’autres par exemple.

Et c’est un écosystème que tu connais bien ! Car tu es peut-être déjà allé(e) à la côte belge ou dans un aquarium géant. Peut-être as-tu déjà vu aussi « Le Monde de Némo » ou « Le Voyage extraordinaire de Samy » qui t’ont permis de découvrir une partie des merveilles qui se cachent sous l’eau ? Quoi qu’il en soit, les animaux marins, ça te connaît ! Les poissons, les dauphins, les baleines, les tortues, les phoques… Tu sais ce que c’est !

Ce que tu ne sais peut-être pas, en revanche, c’est qu’il y a quelques années, en 2014, les spécialistes auraient compté (attention, tiens-toi bien) pas moins 228 450 espèces marines différentes ! Et, plus fou encore, les scientifiques pensent qu’il y aurait encore entre 200 000 et 5 millions d’espèces encore méconnues ! Est-ce que tu te rends compte ? Il existerait des milliers et des milliers d’animaux que nous ne connaissons pas mais qui vivent bel et bien dans nos mers et nos océans !

Ce n’est pas si étonnant quand on sait que l’océan représente le plus grand espace de vie de la planète et qu’aujourd’hui, environ 70 % de la surface de la Terre, c’est de l’eau. Pour le dire autrement, ce sont presque les ¾ du globe terrestre qui sont couverts d’eau ! Et avec une profondeur moyenne de presque 4 km, ça en fait de la place pour toutes ces bébêtes…

L'info "waouw"

Les poissons peuvent attraper des coups de soleil ! Tout comme chez les humains, certains rayons agressifs du soleil qui traversent les eaux très claires attaquent le mucus (la matière un peu visqueuse qui rend les poissons glissants) présent sur le corps des poissons. Certains souffriraient même d’un cancer de la peau !

Et on a la place de mettre autant d'animaux dans l'eau ?

Oui ! Car il existe en réalité des animaux de toutes les tailles. Il y a les plus gros, que tu connais bien, comme le dauphin ou la baleine. Ce sont des mammifères, comme nous. Il y aussi des reptiles, comme la tortue, des poissons, de très nombreuses sortes, ou des invertébrés (qui n’ont pas de squelettes), comme la pieuvre ou la méduse.

Et puis il y a ceux que tu connais moins, ou pas du tout, et qui, souvent, sont bien plus petits.

Crédit : Uw kills

C’est par exemple le cas du krill, une toute petite crevette, dont la taille varie de quelques millimètres à quelques centimètres et qui pèse à peine 2 g. Tu pourrais la poser sur le bout de ton doigt. Certains organismes vivants sont même parfois microscopiques !

Du coup, il y a de la place pour tout le monde !

L'instant bonne humeur...

Juste parce que ça fait du bien !

Jeu n°3

Observe

À travers quelle paire de jumelles vois-tu l’image correctement ? Observe bien le paysage à travers le hublot !

Compet' de bébêtes !

Qui sera le vainqueur ?

Les animaux marins sont absolument fascinants ! Et tous tellement différents !

Mais il y en a qui se dinstinguent par leur taille, leur poids ou leur aspect un peu bizarre… Petit tour d’horizon des animaux les plus incroyables !

Quel est l'animal marin le plus...

Gros ?

Le plus gros animal marin est la baleine bleue. Elle mesure environ 25 mètres de long et pèse 143 tonnes. C’est l’équivalent de… 43 éléphants ! Avec de telles dimensions, la baleine bleue est tout simplement le plus grand et le plus gros animal de la planète entière !

Mais des gros animaux, il en existe d’autres dans nos mers et océans. Arrivent ensuite la méduse à crinière de lion, qui possède entre 70 et 150 tentacules qui peuvent mesurer jusqu’ à 37 mètres, et le rorqual commun, une sorte de baleine qui mesure jusqu’à 26 mètres (c’est comme si deux bus scolaires étaient côte à côte). 

Le requin-baleine, quant à lui, est le plus gros poisson de tous. Il mesure environ 20 mètres.

L'info "waouw"

Le plus long être vivant au monde a été repéré par une équipe de chercheurs à 600 m de profondeur le long des côtes australiennes. Il s’agit d’un sinophore géant, une sorte d’énorme ver. Blurps

Rapide ?

Crédit : Citron

L’animal marin le plus rapide de tous, c’est le poisson voilier. Très reconnaissable avec sa nageoire en forme de voile, dont il titre son nom, et son long nez en forme d’épée, ce poisson est un peu le guépard des mers puisqu’il peut nager jusqu’à 110 km/h ! C’est la vitesse moyenne qu’atteint une voiture sur l’autoroute. Tu imagines ? 

L’espadon, un poisson qui a lui aussi un nez en forme d’épée, et le requin mako occupent laes deuxième et troisième places du classement. Le premier peut atteindre la vitesse de 109 km/h, le second, 75 km/h.

Rigolo ?

Avec sa grosse bosse sur le nez, le beluga, qui est un mammifère, a une tête très comique et particulièrement sympathique !

Mais des animaux complètement fous et très originaux, il en existe des centaines !

Si tu souhaites en découvrir d’autres, clique ici !

L'info "waouw"

Savais-tu que la méduse n’a pas de cœur ? En réalité, la méduse n’a ni cœur, ni poumons, ni sang, ni squelette. C’est juste un animal mou…

Laid ?

Crédit : Flickr/James Joel

L’animal marin qui mérite la médaille d’or de la laideur est sans aucun doute le blobfish, que l’on peut traduire par « poisson-goutte ». Il s’agit d’un poisson mou, gélatineux et blanc… Absolument dégoûtant ! Mais cet aspect étrange à une explication !

En effet, le blobfish vit dans des eaux très profondes d’Australie et de Nouvelle Zélande, jusqu’à 1200 mètres de profondeur.

Et lorsque l’on descend si bas dans l’eau, la pression de l’eau (la force que l’eau exerce sur un corps) est 10 fois plus forte qu’à la surface. À cette profondeur, on est comme écrasé ! Grâce à son aspect mou, le blobfish peut flotter légèrement au-dessus du fond sans dépenser d’énergie. Pas si bête ce blobfish !

Mignon ?

Tu ne résisteras probablement pas au marsouin ! Le marsouin est le plus petit cétacé du monde (les cétacés sont des mammifères marins auxquels appartiennent aussi les baleines par exemple). C’est aussi, hélas, l’animal marin le plus menacé. En 2017, il n’en restait plus que 26 dans le monde !

Certains poulpes sont également très mignons (aussi surprenant cela puisse être). Le poulpe Dumbo, qui ressemble un peu à l’éléphant que tu connais avec ses grandes oreilles, ou le poulpe « Adorabilis » (dont le nom vient de « adorable ») sont, eux aussi, très choux !

Regaaarde comme c’est mignon !

Dangereux

Les animaux les plus dangereux ne sont pas toujours ceux que l’on croit… Parmi eux, il y a bien entendu le requin blanc, que tu connais peut-être. Il s’agit du plus grand prédateur marin, qui possède… 300 dents ! Mais pas de panique, les requins blancs n’ont pas pour habitude d’attaquer les humains.

La guêpe de mer, elle, possède le venin le plus mortel de la planète ! Le moindre frottement d’un tentacule sur la peau déclenche l’action du venin. Elle est d’ailleurs aussi appelée la « main de la mort ». Heureusement, la guêpe de mer vit dans des eaux tropicales. Aucun risque d’en croiser à la mer du Nord donc !

Et le champion d'apnée est...

Le cachalot !

Savais-tu que le cachalot n’est jamais à court de souffle? Grâce au fait qu’il dispose de 3 fois plus de sang qu’un être humain, et donc 3 fois plus de globules rouges qui transportent l’oxygène, le cachalot peut tenir 90 minutes sans respirer et descendre ainsi jusqu’à 3000 mètres de profondeur pour aller chercher à manger

Jeu n°4

Joue avec les animaux

Classe dans le bon ensemble les animaux ci-dessous.

Une bouteille à la mer...

Il existe de nombreuses histoires, dans les livres surtout, qui racontent que des hommes et des femmes, perdu(e)s sur une île déserte, envoient un message d’appel à l’aide qu’ils/elles glissent dans une bouteille fermée et qu’ils/elles jettent à la mer, dans l’espoir que leur message atteigne la plage et soit lu par quelqu’un…

Mais si on te dit qu’il y a deux ans, une bouteille de ce type a été retrouvée sur un plage et qu’elle contenait un message vieux de plusieurs siècles, tu nous crois ?

Ça paraît impossible, mais l’histoire est pourtant bien réelle !

Cela s’est passé en Australie. Un couple se promenait sur la plage lorsqu’il a aperçu une bouteille dans le sable. Et grâce à de longues recherches, on sait maintenant qu’elle contenait un message qui date du 12 juin 1886. Elle aurait été jetée d’un bateau allemand dans l’océan Indien.

Quand on te dit que nos mers et océans sont pleins de surprises…

Jeu n°5

Et toi, qu’aurais-tu envie d’écrire comme message si tu devais lancer une bouteille à la mer ?

Amuse-toi à rédiger un petit mot que tu aimerais voir trouvé par quelqu’un un jour.

Si tu en as une, roule ton petit mot et glisse-le dans une petite bouteille (en verre, pas en plastique ! Gare à la pollution des océans !) et peut-être qu’un jour, tu pourras la lancer dans l’eau…

Réponses épisode “Princes et princesses” :

Jeu des couronnes

Jeu des 10 différences

Relie les points

Colorie