Curio Junior : Petite histoire du sport

Comment est né le sport ?

D'où vient-il ?

Le sport, tu sais ce que c’est, bien entendu. C’est une activité physique qui se pratique seul(e) ou à plusieurs sous forme de jeu.

Tu en fais sans doute à l’école, peut-être dans un club, ou encore avec des amis ou avec tes parents.

C’est très bien pour s’amuser, mais c’est aussi très bon pour ta santé… surtout que, comme beaucoup, tu dois avoir parfois des difficultés pour te détacher de ta tablette ou de la télévision…

Mais cette habitude de faire du sport, d’où vient-elle ? Est-ce que l’homme a toujours pratiqué du sport ?

Petit retour en arrière, chez nos lointains ancêtres de la préhistoire...

Bouger a toujours été nécessaire pour l’Homme qui devait lutter pour survivre. Mais évidemment, au début de l’Humanité, nos ancêtres armés d’une lance et d’un gourdin ne pensaient pas au sport quand ils chassaient pour se nourrir. Courir, sauter, propulser sa lance, se jeter sur un animal pour l’immobiliser… cela lui permettait seulement de survivre.

Ils chassaient certainement leurs proies en leur courant après, sans forcément aller très vite, mais avec une très grande endurance. Ils pouvaient certainement les poursuivre jusqu’à ce que l’animal soit épuisé. Nos ancêtres devaient être de vrais super champions !

Et puis un jour, un de nos ancêtres, qui se souvenait d’une folle poursuite et du plaisir qu’il avait ressenti à courir après son gibier, a dû avoir envie de retrouver ce plaisir de courir, de franchir des obstacles, de sauter sans y être obligé pour manger ou pour fuir le danger.

Un autre a dû expliquer à un de ses fils comment immobiliser un animal en lui sautant dessus. Ensemble, ils se sont alors mis à lutter.

Rapidement, cet homme a dû avoir envie de comparer sa force, sa résistance, son habilité à la course, à la lutte, à l’arc ou à la lance avec celles des autres membres de sa tribu.

Puis, certaines tribus ont dû avoir envie de se défier, de savoir lesquels de leurs guerriers étaient les meilleurs. Ces rivalités pacifiques, entre tribus, entre peuplades, ont permis au sport de naître.

Ces défis entre hommes et entre tribus basés sur des actions simples de leur vie quotidienne comme courir, lutter, lancer leur javelot, sont, comme tu l’as lu, les ancêtres du sport mais sont aussi à l’origine de la plus ancienne des disciplines sportives : l’athlétisme.

Des peintures rupestres représentant des hommes pratiquant la lutte ont été découvertes dans de nombreuses grottes préhistoriques partout dans le monde, certaines vieilles de plus de 15 000 ans.

Et ensuite ?

Dans l’Antiquité, l’athlétisme a continué à exister non seulement pour le plaisir, mais aussi pour entraîner les guerriers. En Mésopotamie, d’anciens récits et des gravures vieilles de 5000 ans représentent et parlent de lutteurs et boxeurs.

Les Égyptiens, eux, pratiquaient la course à pied et le tir à l’arc.

Il y a 3500 ans, les Grecs organisaient des compétitions pacifiques dont le but était de mettre en avant non seulement la force des athlètes, mais aussi leur beauté.

Pour les Grecs de cette époque, l’éducation physique était aussi importante que l’éducation intellectuelle. D’ailleurs, Pythagore, un de leurs plus grands philosophes et savants, était aussi un champion de lutte.

Ces compétitions se déroulaient partout en Grèce, et la plus connue, qui attirait des milliers de spectateurs, était celle d’Olympie.

C’est de cette ville, où avaient lieux ces célèbres jeux, que vient notre mot « olympique ».

C’est également de cette époque que date le nom du plus ancien champion connu. Il s’agissait d’un certain Milon, un lutteur qui, de 540 à 510 avant J.-C., soit il y a plus de 2500 ans, remporta de nombreuses victoires.

Enfin, aussi fou que cela puisse paraître, c’est aussi à cette époque de la Grèce antique que remontent les origines du hockey. Des représentations de personnes jouant avec une « crosse » et une balle ont été découvertes. Elles datent de l’an 600 avant J.-C.

Les Romains adoraient, eux aussi, l’athlétisme et la boxe. Mais ce qu’ils aimaient par-dessus tout, c’était les courses de chevaux, et particulièrement les courses de chars, les Formules 1 de ce temps-là…

Les conducteurs de ces chars de course, qu’on appelait les auriges, étaient des « stars » adulées par les foules dans tout l’Empire romain.

Au Moyen Âge, ce sont les tournois où les chevaliers se livraient à de véritables batailles mais « sans haine » qui étaient à la mode. Ce « sport” finit par disparaître tellement il était violent et tant les pertes étaient nombreuses.

À partir du XIVe siècle, un nouveau sport apparut et fit fureur, surtout chez les nobles.

Dans des salles destinées à ce jeu, on se renvoyait une balle avec la paume de la main nue. Ce jeu s’appelait donc le jeu… de Paume. Mais bien vite, comme cela devait être douloureux d’y jouer à mains nues, on utilisa des gants puis, par la suite, un battoir, une sorte de raquette de ping-pong, que l’on remplaça ensuite par une raquette en cordage.

Comme le joueur de Paume devait prévenir son adversaire en lui disant « Tenez », les joueurs finirent par appeler ce sport le Tennis.

Le savais-tu ?

Un vieux livre datant de 1427 parle d’une femme qui jouait mieux à la Paume que beaucoup d'hommes « tant elle était puissante, habile et très malicieuse ». Et cette championne, née vers 1397, c’est-à-dire il y a plus de 600 ans, est tout simplement la première femme sportive dont l’Histoire ait retenu le nom. Et, tiens-toi bien, cette femme nommée Margot était originaire du Hainaut et surnommée en France « Margot la Hennuyère ». Donc, il y a 600 ans, la meilleure joueuse de tennis, dirait-on aujourd’hui, était déjà de chez nous. On est trop forts quand même !

En plus du jeu de Paume, les nobles pratiquaient l’escrime, la chasse à courre, l’équitation. Mais si les gens riches aimaient ces sports, les gens du peuple, eux, jouaient à la Soule. Et ça, c’était du sport !

Tu dois imaginer deux équipes composées d’autant de joueurs que l’on voulait et qui pouvaient opposer un village à un autre, des hommes de la ville à ceux de la campagne, des mariés du village aux célibataires, des paysans aux des marchands, etc.

Ils se disputaient un ballon qui pouvait être une boule de bois, une vessie de porc remplie d’air, de paille, ou de n’importe quoi d’autre, et l’équipe qui gagnait était celle qui parvenait à pousser, peu importait comment, la « balle » à un endroit désigné à l’avance. Ça pouvait être dans le village de l’adversaire, sous le porche d’une église, à un arbre ou à l’entrée d’un bois. Pour y parvenir, les joueurs pouvaient jouer à la main ou au pied… que ce soit pour la balle ou pour frapper leurs adversaires. En effet, grande particularité de la Soule, les joueurs pouvaient faire tout ce qu’ils voulaient pour gagner. Enfin presque. Il était, par exemple, interdit de frapper un joueur au sol lorsque celui-ci n’avait pas la balle. De même, les coups dans le dos et les étranglements étaient interdits… Et dire qu’il y en a qui disent que les sports d’aujourd’hui sont violents….

Les Anglais se mirent à jouer, eux aussi, à la Soule. Ils ajoutèrent des règles et inventèrent ainsi le rugby et le football.

Sport à l'international

Un homme va donner au sport une dimension vraiment internationale : c’est le baron Pierre de Coubertin.

Passionné de sport, il réalisa son rêve : faire renaître les anciennes compétitions qui, comme nous l’avons vu, se passaient dans la Grèce antique, particulièrement dans la ville grecque d’Olympie. Cette compétition s’appellera donc les Jeux olympiques.

Les premiers Jeux olympiques modernes eurent lieu le 6 avril 1896, à Athènes. La capitale de la Grèce avait été choisie symboliquement car la Grèce était le pays qui avait vu naître ces jeux dans l’Antiquité.

Petit à petit, les gens du peuple commencèrent à s’intéresser au sport, à l’amélioration de leurs conditions de vie, à la diminution des horaires de travail. L’apparition des congés et des week-ends de repos permit aussi à tous d’en pratiquer ou de se passionner pour une discipline ou un athlète.

Plus tard, la radio puis la télévision vont faire du sport une passion planétaire, à tel point qu’à l’heure actuelle, les événement les plus regardés au monde, et par plusieurs milliards de personnes, sont la Ligue des champions, avec 1,7 milliards de téléspectateurs, les Jeux olympiques d’été, avec 2 milliards de téléspectateurs, le Tour de France, avec 2,6 milliards de téléspectateurs, et la Coupe du Monde de football, avec 3,5 milliards de téléspectateurs, soit plus ou moins un habitant de la terre sur deux !

Alors, après cette fantastique histoire, attrape ton short, tes baskets, et fonce, que ce soit dans ton salon ou dans ton jardin !

Quiiiiiiiiiiz !

... pour avoir un esprit sain !

Et 1, 2… 1, 2… C’est l’heure d’entraîner un peu tes neurones et de leur faire faire un peu de gymnastique !

Pour jouer, rien de plus simple : il te suffit de chaque fois de cliquer sur la réponse qui te semble être la bonne.

Les JO n’ont pas eu lieu en 1916, en 1940 et 1944 à cause…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Les 5 anneaux du logo des JO représentent les 5 continents : le noir représente l’Afrique et le vert représente l’Océanie. Que représentent les trois autres anneaux ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

La devise latine des JO est “Cituis, Altius, Fortius”. Cituis signifie « plus vite », Altius signifie « plus haut ». Que signifie « Fortius » ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

En 1924, un grand événement olympique a lieu pour la première fois. De quoi s’agit-il ?

C'est juste 🙂 Faux 🙁

L’épreuve sportive qui consiste à courir en évitant des obstacles aux Jeux olympiques est…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Deux de ces 5 activités ne sont pas des activités olympiques. Lesquelles ?

Il faut choisir 2 réponses

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Aux Jeux, les athlètes ne peuvent pas avoir recours au…

C'est juste 🙂 Faux 🙁

Petite histoire du sport
Il va falloir encore un peu t’entrainer, car le podium n’est pas loin…

Médaille de bronze ! Pas mal !

Médaille d’argent, super bien !

Médaille d’or, superbe !

Labyfoot

Le savais-tu ?

En Belgique, le football est le sport le plus populaire avec le cyclisme.

Au 19e siècle, le football est arrivé chez nous depuis l’Angleterre, grâce au port d’Anvers et ses nombreux échanges commerciaux.

C’est donc à Anvers qu’est né le premier club belge, l’Antwerp Football Club, créé par des Anglais désireux de continuer leur sport préféré.

Quelques exercices !

... pour un corps sain !

Jouer et faire du sport en même temps, c’est possible ! 

Tu ne t’en rends peut-être pas compte, mais lorsque tu joues à la balle au prisonnier, à 1, 2, 3 soleil ou au jeu des couleurs, tu cours beaucoup et tu te dépenses ! Et tu peux y jouer soit dans ton jardin, si tu en as un, soit à l’intérieur.

Tu peux également improviser une petite séance de sport en mimant… des animaux ! Ah bon ? Mais comment ça ?

En imitant les positions de certains animaux, tu vas en réalité effectuer de véritables mouvements de sport. On t’explique !

Si tu imites la grenouille, tu vas faire ce que l’on appelle des “squats”. Pour cela, place-toi debout, et écarte un peu les jambes afin qu’on puisse tracer une ligne droite de ton épaule à ton pied. Tes pieds doivent être légèrement ouverts vers l’extérieur, presque comme si tu mettais tes pieds en canard. Une fois que tu es bien placé(e), plie doucement tes jambes et descends ton corps petit à petit, en poussant ton fesses en arrière. 

C’est un peu le même mouvement que quand tu t’assieds sur une chaise. Lorsque tu es descendu(e) et que tes genoux forment un angle de 90°, tu peux remonter doucement.

Si tu imites l’âne, tu feras ce qu’on appelle des “donkey kicks” (ce qui se traduit par “coups de pied d’âne”).

Mets-toi à quatre pattes, comme si tu faisais le chien. Ensuite, garde un seul genou au sol et monte l’autre jambe vers le haut, en gardant la jambe fléchie, comme si tu shootais dans le vide vers le ciel. Ramène-là ensuite et répète le mouvement avec l’autre jambe.

Tu peux enfin imiter la chenille, et ainsi faire ce qu’on appelle des “pike plank”. Tu vas gigoter comme une vraie chenille. 

Place-toi debout puis plie-toi en deux et pose tes mains au sol. Ton corps doit former un V. Ensuite, pousse doucement tes pieds en arrière pour former avec ton corps une belle planche bien droite. Ensuite, remonte et replace-toi dans ta position de départ.

Petite astuce : pour que ça glisse facilement, mets-toi plutôt en chaussettes !

Alors, amusant, non ? En imitant de cette façon les animaux, tu feras travailler plusieurs parties de ton corps, plusieurs muscles, sans même t’en rendre compte !

Et si tu as envie de suivre un cours de fitness avec un(e) prof professionnel(le), c’est possible aussi en suivant des super vidéos comme celle-ci !

Psst ! Tu peux aussi inviter tes parents à faire du sport avec toi !

Et on termine avec une petite gymnastique des doigts...

... parce que c'est aussi important !

Munis-toi de tes crayons de couleur ou de tes feutres, d’une paire de ciseaux et d’un peu de carton et crée ta propre équipe de foot en cliquant ici

… ou colorie ces dessins rigolos !

Réponses épisode “La généalogie” :

Quiz

Comment s’appelle le fait de rechercher ses ancêtres ?

  • L’astronomie
  • La Biologie
  • La Généalogie

Combien y a-t-il de générations entre toi et ton arrière-grand-père ?

  • 3
  • 54
  • 2

Le tableau sur lequel on note les noms de ses ancêtres s’appelle…

  • Un pommier généalogique ?
  • Un arbre généalogique ?
  • Un graphique ?

Ton arrière-arrière-grand-père est…

  • Le frère de ton grand père ?
  • Le grand-père de ton grand
  • père ?
  • Le père de ton grand-père ?

Parmi ces trois prénoms, un n’a jamais existé. Lequel ?

  • Caius
  • Sclatchouk
  • Théodore