Confinez malin : épisode 05 – J’écris mon premier livre

J'écris mon premier livre

Aujourd’hui, tu vas devenir un(e) écrivain(e) ! Tu vas rédiger et réaliser ton premier livre à toi. Eeeeh oui, c’est possible ! Tu pourras d’abord le faire lire à ton frère, ta sœur, ton papa ou ta maman, le garder précieusement et en écrire d’autres jusqu’au jour où, certainement, tu seras publié(e) par un grand éditeur.

Oui mais… comment on s’y prend ?

Pour écrire un livre, il faut faire un plan, car tu dois avoir un guide, un schéma à suivre pour écrire ton histoire. C’est un excellent moyen de ne pas perdre le fil de son récit. Même les grands écrivains travaillent comme ça !

Tout d’abord, tu dois bien t’équiper. Munis-toi d’un bic, ou d’un crayon, et d’un bloc de feuilles. Installe-toi de manière confortable à ton bureau ou sur une table, ajoute un petit fond musical si cela te plaît, sers-toi un grand verre d’eau bien fraîche ou de ta boisson préférée…

Prépare ensuite tes feuilles de notes. Tu vas voir ici les étapes principales que tu devras suivre pour écrire une histoire claire et cohérente. Il y en a 5 au total. Tu vas donc créer la structure de ton récit, ce qu’on appelle le schéma narratif. On va t’expliquer.

Pour réaliser ton plan, tu dois donc prendre 3 feuilles et numéroter chaque face de 1 à 6. Tu pourras ainsi consacrer une page par élément pour mieux t’y retrouver.

Ça y est, maintenant, tu es prêt(e), tu peux démarrer !

Page 1 - Le début de mon histoire

Afin de déterminer les éléments essentiels de ton histoire, tu dois te poser plusieurs questions importantes :

Qui ? : Tu vas imaginer un(e) héros/héroïne, son nom, son âge, son métier, ses forces, ses faiblesses, ses hobbys, ses traits de caractères, s’il/elle est gentil(le) ou non, s’il s’agit d’un humain ou non, s’il/elle a des cheveux bruns, blonds, roux… Tu es libre de créer un personnage exactement comme tu le souhaites.

Où ? : Décide où ton histoire va se passer. En Belgique ? Dans un autre pays ? Dans une forêt ? Un château ? Sur une autre planète ? Dans un vaisseau sur la mer ? Dans un avion, une fusée, un engin spatial ? Les possibilités sont très nombreuses, ton histoire peut se dérouler où tu veux.

Quand ? : Est-ce maintenant ? Il y a très longtemps ? Dans le futur ?

Une fois que tu as défini le cadre de ton histoire, il va te falloir décider dans quelle situation se trouve ton héros au début de ton histoire, dans quel contexte débute ton récit.

Tu as deux possibilités :

1) Tout va bien, tout est calme, il/elle est heureux/heureuse.

2) Tout va mal, il y a de nombreux problèmes, il/elle est malheureux/malheureuse ou bien tracassé(e), nerveux /nerveuse.

Voilà, tu as donc établi la situation de base, que l’on appelle la situation initiale ou l’incipit.

Page 2 - Il va se passer des choses

Pour que ce soit un bon livre, il faut qu’il se passe des choses, que ton héros/héroïne puisse entrer en action. C’est ce qu’on appelle l’élément déclencheur ou perturbateur.

La situation de départ que tu as choisie va changer grâce ou à cause d’un événement, positif ou négatif.

Si le début était bien, calme, heureux, tu peux faire apparaître un problème, une panne, une guerre, un bandit, une dispute… Bref, une ou des difficulté(s) que ton héros/héroïne va devoir surmonter.

En revanche, si dans ton début, ça allait mal pour ton héros/héroïne, si sa situation n’était pas bonne, il faut imaginer quelque chose qui va le/la pousser à agir pour faire changer cette situation, une rencontre avec un autre personnage par exemple.

Souvent, cet élément perturbateur est introduit par un élément qui marque une cassure du rythme du récit : un jour, un matin, un soir…

Page 3 - Les actions

Suite à l’apparition de l’élément perturbateur, ton héros/héroïne va réagir.

Tu vas écrire ici toutes les actions que va faire ton héros/héroïne pour défendre son bonheur ou pour le retrouver.

Tu vas devoir lui faire vivre plusieurs événements, plusieurs aventures.

Tu peux faire apparaître aussi des ennemis ou des amis.

À la fin des cette partie, on doit savoir tout ce qu’a fait et tout ce qui est arrivé à ton héros/héroïne.

Pages 4 - L'action finale

Il s’agit de la dernière action de ton héros/héroïne, celle qui montre qu’il/elle a gagné, qu’il/elle a réussi à faire changer les choses ou non, qu’il/elle a trouvé une solution au problème apparu. C’est ce qu’on appelle l’élément de résolution.

Page 5 - La situation finale

Maintenant que les actions sont terminées, tu vas écrire ici la nouvelle situation dans laquelle se trouve ton héros/héroïne.

Est-ce qu’il/elle a retrouvé le calme qu’il/elle connaissait au début de l’histoire ? Ou bien est-ce qu’il/elle a pu changer la situation négative dans laquelle il/elle se trouvait et redevenir heureux/heureuse ?

C’est la situation finale.

Voilà, ton plan est terminé, tu es prêt(e) à te lancer dans la rédaction de ton histoire. Tu as écrit chaque étape en quelques mots, juste pour que tu aies un guide. À présent, il s’agit de te lancer dans la rédaction, d’écrire l’histoire en entier, avec de belles phrases, avec des descriptions des endroits où se trouvent les personnages afin que tes futurs lecteurs et lectrices puissent s’imaginer dans leur tête où et comment se passe ton récit.

Ta sixième page te servira à créer la couverture de ton livre.

Au-dessus de ta page, écris ton nom.

En-dessous, écris le titre de ton histoire. Souvent, le plus facile, c’est d’écrire ton histoire d’abord et de réfléchir à ton titre ensuite, lorsque l’histoire sera créée. En effet, une fois l’écriture de ton texte finie, tu auras ton histoire bien en tête et il te sera plus facile de trouver un titre juste, qui traduit bien ce que tu as raconté dans ton histoire.

Au milieu, réalise un beau dessin ou colle une photo que tu découpes dans un magazine pour illustrer ta couverture.

Pour être sûr(e) que tu aies bien compris, voici une petite vidéo qui résume ce que l’on vient de t’expliquer :

Une fois ton livre terminé, prends une agrafeuse (demande de l’aide à tes parents pour ne pas te faire mal) et mets 3 agrafes : une au-dessus, une au milieu, une en-dessous.

Te voilà donc avec ton premier livre entre les mains !

Exemple d'un schéma narratif :

Le mystère du Domaine Catterton

Pour te donner un exemple concret, et pour que tu comprennes bien comment ça fonctionne, nous avons fait l’exercice sur un livre qui existe déjà. Lis bien attentivement !

Résumé

Des messages de menaces sur le mur du salon, une apparition étrange sur une photo, une disparition inquiétante dans le jardin…

Depuis leur installation dans le célèbre « domaine Catterton », John et Meredith Blake assistent à de nombreux évènements étranges… et sont terrorisés !

Démunis face à ces manifestations paranormales, le couple Blake fait appel à Harry Chuck, Billy Flair et Nouky, un trio de détectives hors pair, pour leur venir en aide.

Commence alors une folle aventure sur les traces d’un mystérieux fantôme…

Mais qui donc se cache derrière tout cela ?

Toi aussi, entre dans la peau d’un détective, mène l’enquête et découvre qui est le coupable !

Analyse du schéma narratif

1) Le début de l’histoire

Un couple de personnes âgées américaines, les Blake, souhaite déménager. Il visite alors un manoir en Angleterre qu’il adore. L’agent immobilier prévient cependant John et Meredith qu’une légende raconte que le manoir est hanté par l’ancien propriétaire. Mais le couple n’y croit pas et décide d’acheter cette grande demeure pour s’y installer. Il déménage et s’y sent très bien.

2) Il va se passer des choses

Des évènements étranges commencent à se produire : un crâne se retrouve dans le frigo, un message inquiétant apparaît sur le miroir de la salle de bain… Le couple a peur et fait appel à un détective, Harry Chuck, pour découvrir ce qu’il se passe.

3) Les actions

Harry Chuck, et ses acolytes, Billy Flair et Nouky, s’installent au manoir pour mener l’enquête. Ils observent, interrogent les gens du village, récoltent des indices et réfléchissent ensemble.

4) L’action finale

Les détectives ont trouvé le coupable et celui-ci a tout avoué.

5) La situation finale

Le couple Blake est très heureux et vit une vie paisible de son manoir.

Mots-mêlés

À toi de jouer ! Retrouveras-tu les mots cachés ? Ils peuvent être dans tous les sens (horizontal, vertical, oblique). 

Indice : les mots ont tous un rapport avec les livres.

Bonne chance !

Devinettes !

  • Mets-nous sur le dos, ouvre notre ventre et tu deviendras le plus intelligent. Qui sommes-nous ? 
  • Dans quel endroit le succès vient avant le travail ? 
  • Quels sont les livres préférés des kangourous ? 

Les réponses arriveront dans l’épisode de demain !

Réponses épisode 04 :

Quizz des étoiles :

  1. Une seule étoile est visible en plein jour laquelle ? 
    a) Le soleil
    b) L’étoile du Berger
    c) L’étoile de mer
  2. La deuxième étoile la plus proche de nous est située à quatre années-lumière (38 000 milliards de km) et s’appelle…
    a) La Proxima du Centaure
    b) L’étoile des Neiges
    c) La Stella Artois
  3. L’étoile du Berger, en réalité, n’est pas une étoile mais la planète…
    a) Blurp
    b) Des singes
    c) Vénus

    Elle peut être facilement visible dans le ciel du matin (à l’est), avant l’aurore, ou dans le ciel du soir (à l’ouest), après le crépuscule.

  4.  On lui donne ce nom car…
    a) C’est un berger qui l’a découverte ?
    b) Son nom lui a été donné par un astronome du nom de Aristopolous Berger ?
    c) Les gardiens de troupeaux dans les temps anciens en tenaient compte pour aller dans les pâturages ou en revenir ?
  5. Que signifie croire en sa bonne étoile ?
    a) Être confiant
    b) Croire aux horoscopes
  6. Voir son étoile pâlir signifie que…
    a) On doit aller se coucher ?
    b) On doit changer une ampoule ?
    c) Sa renommée, sa réussite s’en va ?
  7. Comment appelle-t-on une étoile du spectacle en anglais ?
    a) Une diva
    b) Une star
  8. Il n’y a pas que les astronomes qui sont fiers d’avoir des étoiles. Qui d’autre rêve d’en avoir ?
    a) Les restaurants
    b) Les plombiers
    c) Les hôtels
    d) Les coiffeurs
  9. Avoir sa première étoile pour un enfant signifie…
    a) Qu’il entre à l’armée ? 
    b) Qu’il vient de réussir son premier examen de ski ?
  10. Une danseuse étoile est…
    a) La meilleure danseuse d’un ballet ?
    b) Une danseuse qui porte un vêtement couvert d’étoiles ?
  11. Dormir à la belle étoile, est-ce…
    a) Faire de beaux rêves ?
    b) Dormir en plein air ?
  12. Une fleur de montagne est surnommée l’étoile des glaciers. Est-ce…
    1) Le coquelicot ?
    b) Le chardon ?
    c) L’edelweiss ?
  13. Une étoile filante est…
    a) Un avion qui lâche une fumée blanche dans le ciel ?
    b) Une météorite qui rentre dans notre atmosphère ?
  14. Être né sous une bonne étoile signifie…
    a) Être né dans une grange ?
    b) Avoir de la chance ?
  15. Voir des étoiles signifie…
    a) Avoir reçu un choc sur la tête ?
    b) Rêver ?
  16. Où peut-on trouver des étoiles ailleurs que dans le ciel ?
    Dans la mer par exemple !
  17. Pendant la guerre, les nazis firent porter au peuple juif une étoile pour les humilier. De quelle couleur était-elle ?
    a) Noire
    b) Rouge
    c) Jaune

 

La tête dans les étoiles :

Petite charade de l’espace :

Une météorite ! (Mai – thé – O – riz – te)