D’où vient la fête de Pâques ?

La fête de Pâques est une journée de réjouissances pour les chrétiens. On célèbre la résurrection, c’est-à-dire, pour les personnes qui y croient, le fait que Jésus Christ, qui était mort sur la croix, soit revenu à la vie. Cet évènement est la base de la religion chrétienne. Tout cela fait que ce dimanche de Pâques est un jour saint et parmi les plus importants pour les chrétiens. Explications.

Le mot « Pâque » vient de l’hébreu « Pessa’h », qui signifie « passer par-dessus ». À Pâque, les juifs célèbrent leur libération de l’esclavage en Égypte, vers 1500 avant l’ère chrétienne.

Ces deux fêtes portent le même nom parce que ce qu’on appelle chez les chrétiens « la passion du Christ », nom donné à l’ensemble des événements qui ont précédé et accompagné la mort de Jésus, a eu lieu durant les fêtes de Pessa’h, que Jésus célébrait alors en tant que juif. Pâques s’écrit avec un « s » depuis le 16e siècle, époque à laquelle le singulier a désigné la fête juive et le pluriel, la fête chrétienne. Aujourd’hui, que l’on soit croyant ou pas, presque tout le monde fête Pâques car il s’agit non seulement d’une fête religieuse, mais aussi d’une fête du printemps et du renouveau.  À cette occasion, les familles ont pris l’habitude de se réunir autour d’un bon repas et d’organiser une chasse aux œufs pour les enfants.

Les traditions de Pâques

L’œuf est un symbole lié aux croyances des hommes depuis très longtemps. Pour certains peuples même, l’univers serait sorti d’un œuf, comme un poussin. On a d’ailleurs retrouvé en Afrique des œufs d’autruche décorés vieux de 60 000 ans. On en a également découvert portant des dessins de plantes ou d’animaux dans les antiques civilisations sumérienne, égyptienne ou perse. En Angleterre, avant l’arrivée de la religion chrétienne, les habitants offraient des œufs peints à leur déesse Eostre. Tous ces anciens peuples offraient ces œufs décorés pour qu’ils portent bonheur au moment du retour des beaux jours.

Les oeufs et le Carême

Avant Pâques, il y a une autre période religieuse qui s’appelle le Carême. Pendant cette période, les chrétiens devaient réfléchir à leurs péchés, c’est-à-dire, à ce qu’ils avaient fait de pas très bien.

Pendant une quarantaine de jours, on ne pouvait presque pas manger, et surtout pas de viande ! Et comme pour l’Église, les œufs étaient considérés comme de la viande, il était interdit d’en manger aussi jusqu’à la fin du Carême, à Pâques. Néanmoins, les poules continuaient à pondre. Du coup, on cuisait les œufs, on les gardait, puis on les décorait avant de les offrir pour les manger à Pâques.

Vers 1850, la fête de Pâques devint plus commerciale. On commença à offrir aussi des cadeaux et c’est en Allemagne que des commerçants eurent l’idée de fabriquer les premiers œufs au chocolat.

Aujourd’hui, la période du Carême est moins respectée qu’avant, même si certaines personnes essayent encore, durant cette période, ne pas consommer trop de viande ni trop de friandises.

 

Envie d’en savoir plus sur la fête de Pâques et de jouer en famille ?