Voyager en avion avec des enfants : quelques conseils pour un vol calme en toute sérénité

Voyager en avion avec des enfants : quelques conseils pour un vol calme en toute sérénité

Vous projetez de partir en vacances avec vos enfants, mais le voyage nécessite de prendre l’avion ? Cette idée vous inquiète quelque peu ? Pas de panique, voici quelques conseils pour préparer vos enfants à ce voyage dans les airs.

À l’approche du départ, ils s’exclameront sûrement « Super ! On va prendre l’avion, on va prendre l’avion ». L’important, c’est avant tout de les préparer, car malgré leur enthousiasme grandissant à l’approche du départ, à l’heure de monter dans l’appareil et de s’y installer pour un long moment d’immobilité, ils seront probablement agités s’ils ne sont pas assez préparés. De même, s’ils sont inquiets, rassurez-les en leur expliquant comment va se dérouler le voyage. Pour limiter les montées de tensions et les regards courroucés de vos compagnons de vol, anticipez au maximum leurs besoins éventuels et faites-en sorte qu’ils restent calmes durant le vol.

Avant de monter à bord

Dans la tranche d’âge 2-6 ans, les enfants restent difficilement en place. Ils seront certainement excités au moment de monter dans l’avion, et pour cause, c’est une belle aventure qui commence pour eux ! Alors pour réduire leur trop plein d’énergie, incitez-les à se dépenser un maximum avant de partir : faites-les courir dehors, laissez-les se coller à la fenêtre pour voir les décollages et atterrissages, et jouer dans l’aéroport tant qu’ils ne dérangent pas les autres voyageurs. Si l’infrastructure contient un espace de jeux pour enfants, donnez-leur l’occasion d’y passer un moment pour se dépenser dans leur coin.

Anticipez leurs besoin primaires

Afin d’éviter les « maman, papa, j’ai envie de faire pipi », au moment de l’embarquement, ou du décollage, qui vous mettraient, vous et éventuellement les autres passagers, dans une posture délicate, imposez-leur un passage aux toilettes avant l’embarquement, ce qui vous évitera de faire sauter vos ceintures de sécurité pour foncer dans les mini cabines dès que l’avion aura atteint son rythme de croisière. Pour les plus petits, pensez à changer leur couche avant de monter à bord, les cabines étant souvent trop petites et inconfortables pour ce genre de manipulation touchy !

Je veux le hublot

Oui mais il n’y en a qu’un et si vous avez une fratrie de trois, c’est la guerre assurée. Là aussi, vous pouvez anticiper en instaurant des règles simples : ils pourront occuper la place près du hublot à tour de rôle durant le voyage et bénéficier chacun d’une occasion d’observer les paysages vus d’en haut, ainsi que les nuages s’il y en a.

Les occuper à bord

Pour éviter les « maman, papa je m’ennuie », ou les « quand est-ce qu’on arrive ? », ou encore les chamailleries entre frères et sœurs, prévoyez d’occuper vos enfants. Sur beaucoup de lignes aériennes, des films sont proposés, mais ce n’est pas une généralité. Sinon, proposez d’emmener des jeux discrets, des livres ou carnets de coloriages pour s’occuper si le trajet dure longtemps. Consoles ou tablettes peuvent aussi faire l’affaire évidemment.

Aïe les oreilles !

En altitude, les oreilles prennent souvent un coup. Pensez donc à donner des chewing gums à vos enfants durant le décollage et l’atterrissage afin qu’ils n’aient pas à se plaindre de la pression. Il est également conseillé de consulter un médecin avant votre voyage pour vérifier que vos enfants ne souffrent pas d’otites ou d’autres inflammations susceptibles de s’aggraver avec le vol, et qui leur infligeraient des douleurs insupportables durant le vol. Si vous n’avez pas pensé à prendre des bonbons pour le décollage, dites-leur que bâiller les soulagera.

Tous ensemble, tous ensemble, ouais !

Pour éviter que votre petite famille soit éparpillée aux quatre coins de l’avion, ce qui pourrait éventuellement susciter la panique chez certains enfants, pensez à réserver vos sièges assez tôt, afin d’avoir non seulement le choix de vos places, mais aussi que vous soyez assis tous ensemble pour la durée du voyage. Le premier rang laisse davantage de place pour les jambes, tandis que la proximité du couloir central est plus pratique si vous voyagez avec un bébé. Si vous avez choisi une compagnie low cost, vous pourrez réserver vos places dès l’achat du billet en payant un léger supplément.

Pensez aux petits creux !

Les hôtesses et stewards passent généralement avec des plateaux repas et des boissons, ce qui peut en attirer plus d’un. Si vos enfants ont faim – ou même s’ils sont juste gourmands –, ils vous supplieront en exploitant toutes vos ressources émotionnelles pour un Kinder Bueno ou d’autres friandises. Il ne faut pas céder à tous les caprices de vos rejetons, mais s’ils ont vraiment besoin de se sustenter, anticipez avec des sandwiches maisons, biscuits ou un jus de fruit. Si le voyage dure longtemps, les compagnies régulières proposeront certainement des menus spéciaux à commander à l’avance, généralement avant de monter à bord. Si ce n’est pas le cas, prévoyez de quoi grignoter et une bouteille d’eau pour éviter de les affamer. Renseignez-vous sur les normes en matière de liquides acceptés dans l’avion.

Oups la fuite ! Sauve qui peut !

Mieux vaut prévenir que guérir ! En tant que parents, nous ne sommes jamais à l’abri d’un petit accident, ou d’une petite fuite, surtout avec des enfants en bas âge. Il peut donc s’avérer utile de prévoir des vêtements de rechange.

Si malgré tous ces conseils, vos enfants s’impatientent pour on ne sait quelle raison, tentez de relativiser et de ne pas vous énerver car cela ne ferait qu’empirer la situation. 

Dans tous les cas, essayez de vous détendre, vous partez pour des moments inoubliables en famille !