Trucs et astuces pour faire des économies lors de la rentrée et durant l’année scolaire !

Trucs et astuces pour faire des économies lors de la rentrée et durant l'année scolaire !

Si l’on peut accepter de n’acheter qu’un seul ticket à 2,5 euros pour la tombola, comment refuser un abonnement à son enfant alors que l’instituteur va s’en servir toutes les semaines avec les autres élèves ? Comment tolérer que son enfant soit le seul à ne pas aller visiter le musée alors que l’organisation de cette visite a été travaillée en classe pour développer des compétences en français et en mathématiques, et que les prochaines heures d’éveil s’y rapporteront ?… Ces coûts sont parfois de grosses surprises pour les parents et ceux-ci peuvent avoir des difficultés de payement. Si vous êtes dans le cas, certaines écoles ont un budget prévu pour les familles en difficulté, ou une aide du comité de soutien par exemple. Il est aussi possible dans certains cas d’échelonner les versements sur plusieurs mois. N’hésitez pas à en parler avec la direction, l’instituteur de votre enfant ou encore un représentant de parents. Parler des problèmes d’argent n’est pas toujours facile, choisissez donc l’interlocuteur avec lequel vous avez le plus d’affinités.

Comment dépenser moins ?

  • Listez ce qui est nécessaire. Les écoles fournissent souvent une liste d’articles nécessaires pour la rentrée. Ne vous fiez donc pas spécialement à votre expérience, privilégiez la demande réfléchie et exprimée par les enseignants. Si cette liste n’existe pas, exprimez-en la demande et ce sera peut-être le déclencheur pour en créer une.
  • Faites l’inventaire de ce que vous possédez déjà. L’aîné n’utilise plus cette farde en bon état, cette latte mesure aussi bien pour la troisième année que pour la quatrième, les crayons offerts à l’anniversaire n’ont presque pas servi, il vous reste un plumier non utilisé acheté l’année précédente… Vous éviterez de remplir des tiroirs et armoires de matériel qui ne sera jamais utilisé ou de vous en débarrasser alors qu’il est encore tout à fait satisfaisant. Et surtout vous ferez des économies.
  • N’attendez pas les derniers jours pour aller faire les achats. Vous risqueriez d’être limité dans le choix, d’être obligé de prendre le cartable cher ou peu adapté, qui devra être rapidement remplacé. Vous aurez plus de facilités, hors de la cohue, pour faire essayer ce cartable à votre enfant et vérifier qu’il convient à sa morphologie.
  • Jetez un oeil sur les publicités. Comme nous l’avons fait remarquer plus haut, les prix d’un même article varient d’un magasin à l’autre et d’une marque à l’autre. Pouvoir fin juillet, début août comparer les catalogues des magasins permettra de choisir où aller faire vos emplettes, surtout si vous en achetez un stock important, pour une famille nombreuse ou pour plusieurs.
  • Ne pas vous braquer sur les prix les plus bas. Si certains articles « premiers prix » sont de très bonne qualité, le rapport qualité/prix est plus important que leur coût seul. Il est ainsi plus intéressant d’acheter une latte en bois ou en métal qui pourra être utilisée durant deux ou trois ans qu’une autre en plastique mou qui sera déformée après quelques mois, donc inutilisable.
  • Observez les comparaisons réalisées par les associations de consommateurs.
  • Ne cédez pas aux impulsions de vos enfants ou aux influences du marketing. Les articles directement visibles, les mieux placés donc, comme ce plumier à l’effigie d’un club de football ne sont pas nécessairement le meilleur choix. Jetez un oeil sur les autres articles, plus haut, plus bas, ceux moins griffés, et profitez-en pour faire découvrir d’autres fournitures à vos enfants. Cela ne signifie pas que vous devez tout lui refuser, mais que selon le budget possible, vous aurez des arguments à avancer pour prendre la décision. Expliquez-lui ce que l’on pourra faire avec l’argent économisé par exemple. Si lui permettre toutes les marques et envies témoignées n’est pas un service à lui rendre, l’empêcher de
    posséder tous les articles qui lui plaisent parce qu’ils sont « marqués » ou à l’effigie d’une star relève tout autant d’une forme d’intégrisme.
  • Aidez vos enfants à conserver leur matériel en bon état. Il arrive chaque jour qu’un élève casse sa gomme ou plie un bord de sa farde. N’en faites pas une maladie, les accidents arrivent. Mais vous pouvez insister sur le fait que les fournitures sont utiles en bon état, que l’on ne joue pas avec sa latte au risque de la casser, voire de blesser l’autre « joueur ». Si vous démontrez l’importance accordée à l’état du matériel, en le vérifiant de temps en temps par exemple, l’enfant sera plus enclin à y faire attention.