Parents overbookés – 5 astuces pédagogiques pour stimuler l’intellect de vos enfants – astuce n°5

Parents overbookés, 5 astuces pédagogiques pour stimuler l'intellect de vos enfants

On court, on court toute la sainte journée, entre le boulot, la logistique domestique, les devoirs et autres obligations parentales. Avec parfois le sentiment de ne pas avoir assez de minutes dans une journée pour accomplir l’ensemble des tâches requises. Le temps que l’on aimerait consacrer aux enfants, et plus particulièrement à leur épanouissement personnel, peut nous sembler insuffisant, surtout en matière d’apprentissage. Avouons-le, le stress parental est une réalité. Mais si certains reportent la faute sur les agendas trop chargés, il est possible de nuancer et d’adopter un point de vue plus positif, en considérant la volonté de bien faire des parents dans une routine qui les dépasse. L’enfer est pavé de bonnes intentions !

Une préoccupation majeure de parents, et de grands-parents, n’est-elle pas d’offrir à son.es enfant.s les outils et les connaissances nécessaires pour les aider au mieux à s’épanouir dans un avenir imprévisible ?

Nous ne sommes pas tous nés pédagogues et nul n’a le pouvoir de prédire l’avenir, mais, en tant que parents, nous aimons encourager nos enfants à développer des compétences non techniques qui leur seront essentielles pour vivre une vie heureuse au XXIe siècle.

Chaque semaine, www.jereussis.be vous délivrera une astuce simple qui vous aidera à développer le potentiel d’apprentissage de vos enfants et à les mettre sur la bonne voie pour une vie heureuse, quelle que soit la voie professionnelle qu’ils choisissent.

Des études sur le développement du cerveau menées par des experts de l’enfance chez Scholastic ont montré que l’essentiel des compétences non techniques de résolution de problèmes et de pensée latérale se développe dans le cerveau de nos enfants entre l’âge de 1 et 8 ans. Il en résulte qu’en tant que parents, nous ne disposons que d’un nombre limité d’opportunités pour offrir à nos enfants le meilleur départ possible dans la vie.

Si, comme les études semblent l’indiquer, la petite enfance a une grande influence sur le succès futur d’un enfant, pourquoi ne pas appliquer ces préceptes au jour le jour ? 

Astuce n°5 : montrez l'exemple

« Les parents sont le modèle ultime pour les enfants. Chaque mot, chaque mouvement, chaque action produit un effet. Rien ni personne n’a plus d’influence sur un enfant que ses parents. » — Bob Keeshan.

Les enfants sont des copieurs, c’est bien connu. Ils prennent exemple sur leurs modèles pour apprendre à bien se comporter, et reproduiront les comportements positifs et négatifs qu’ils observeront. Les pédopsychiatres s’accordent sur la vérité suivante : les enfants apprennent à se tenir, à agir, et à gérer les situations dans lesquelles ils se trouvent en observant leurs parents.

Si vous voulez que vos enfants pratiquent des activités qui amélioreront leur culture générale, vous devez montrer l’exemple. Si vous le pouvez, jouez d’un instrument, chantez, dansez, dessinez, soyez créatif et exprimez-vous, même si vous vous sentez bête en le faisant ! Faites des choses que vous aimeriez voir vos enfants faire : lisez des livres, écrivez, cuisinez, cousez, faites du jardinage ou de la peinture.

Mais ne vous mettez pas trop de pression à essayer d’être parfait et à ne jamais échouer devant eux ! Ce n’est pas le but recherché.

Il est impératif que les parents montrent l’exemple, mais nous apprenons tous de nos erreurs et être honnête avec ses enfants vis-à-vis de vos erreurs leur permettra de mieux gérer leurs propres échecs.

La docteure Marilyn Price-Mitchell, une psychologue du développement, rappelle aux parents que « les erreurs améliorent l’apprentissage des enfants ». L’expérience qu’ils vont tirer de leurs échecs est tout aussi importante que celle qu’ils tireront de leurs réussites.

Quand vous leur montrez l’exemple, vos enfants ont plus tendance à :

  • respecter vos talents et vos capacités
  • coopérer
  • s’intéresser intrinsèquement à un sujet ou une activité et à persévérer
  • associer l’activité qui vous a permis de vous rapprocher à des souvenirs positifs

Rappelez-vous le dicton « la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre », et agissez en conséquence !