On a lu pour vous… « Attention à l’arsenic dans le riz : conseils aux parents et aux femmes enceintes »

On a lu pour vous...

Attention à l'arsenic dans le riz : conseils au parents et aux femmes enceintes

Le Conseil Supérieur de la Santé publie ses recommandations pour limiter l’ingestion d’arsenic par les nourrissons.

L’arsenic est présent dans plusieurs aliments. C’est le cas des algues ou du poisson… mais aussi du riz. Il peut être organique (présent naturellement dans la croûte terrestre et donc dans l’air, le sol et l’eau) ou inorganique (créé à partir de l’activité humaine). 

Cancérigène

L’arsenic, à certaines doses, est cancérigène et peut provoquer des troubles digestifs ou cutanés. Il existe donc des normes qui limitent la quantité d’arsenic autorisée dans le riz. Le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) a déjà publié ses recommandations de consommation chez l’adulte (1/2 tasse par semaine) et l’enfant (1/3 de tasse par semaine). Aujourd’hui, le CSS s’attarde sur les mesures à prendre concernant les nourrissons.

Conseils aux femmes enceintes et jeunes parents

Les nourrissons absorbent plus rapidement l’arsenic que les adultes ou les enfants. Parce que leur système digestif est plus perméable mais aussi parce que leur teneur en eau corporelle est plus forte : 80% chez le nouveau-né contre 55-65% chez l’adulte. Face à ces facteurs de risque plus élevés, le CSS recommande d’adapter l’alimentation des femmes enceintes et des nourrissons.

Recommandations pour les femmes enceintes et jeunes mères
  • Limiter la consommation de riz, d’aliments à base de riz et d’autres aliments à forte teneur en arsenic inorganique, comme les algues, pendant la grossesse afin d’éviter le transfert placentaire au fœtus ;
  • Privilégier l’allaitement maternel afin de limiter autant que possible l’ingestion d’arsenic inorganique pendant les premiers mois de vie.
Recommandations pour les nourrissons et les enfants en bas âge (moins de 3 ans)
  • Veiller à une alimentation équilibrée et variée des nourrissons et ne pas remplacer les sources d’amidon par des aliments solides à base de riz uniquement ;
  • Faire bouillir le riz dans une quantité suffisante d’eau (6 volumes d’eau pour 1 volume de riz) et vider l’eau bouillante avant de consommer le riz ;
  • Éviter les biscuits de riz comme collations régulières ;
  • Ne pas remplacer le lait maternel, le lait maternisé ou le lait de vache par des boissons au riz. 
Et pour les bébés et enfants allergiques

Le CSS recommande aux parents de nourrissons et de jeunes enfants qui consomment des boissons à base de riz en raison de leur allergie ou de leur intolérance au lait de vache de consulter un professionnel de la santé ou un diététicien pour connaître d’autres alternatives au lait de vache et de riz.

L’étude complète est disponible sur le site du Conseil Supérieur de la Santé.

Source : https://www.rtbf.be/info/societe/detail_arsenic-dans-le-riz-conseils-aux-parents-et-femmes-enceintes?id=10100287