Messenger Kids, la nouvelle appli Facebook qui choque !

En décembre 2017, la Société Facebook a lancé sa nouvelle application Messenger Kids. Cette application destinée aux enfants de 6 à 13 ans a suscité de nombreuses réactions dans les médias et l’indignation d’experts de la santé qui, au travers d’un courrier adressé à Mark Zuckerberg, lui demandent de retirer l’application du marché. Bien qu’elle ne soit disponible que sur le continent américain, son arrivée sur le continent européen est annoncée et il y a fort à parier qu’elle fera des émules.

Pourquoi Facebook Messenger Kids ?

Le 10 avril 2018, Marck Zuckerberg témoignait devant le Sénat. Lors de cette audience, le sénateur Richard Durbin de l'Illinois a questionné le patron de Facebook sur les motivations qui l’ont conduit à la création de cette messagerie pour enfants.

Le 10 avril 2018, Marck Zuckerberg témoignait devant le Sénat. Lors de cette audience, le sénateur Richard Durbin de l'Illinois a questionné le patron de Facebook sur les motivations qui l’ont conduit à la création de cette messagerie pour enfants.

Une application codéveloppée avec des parents, des experts et... des enfants !

Le jeune PDG a expliqué que cette messagerie a été développée pour répondre au besoin de milliers de parents souhaitant rester en contact avec leurs enfants lorsqu’ils sont retenus plus tard sur leur lieu de travail ou lorsqu’ils sont en déplacement. Leur souhait était donc d’avoir à disposition un moyen de communiquer qui resterait sous leur contrôle au niveau des personnes de contact.

Mark Zuckerberg a souligné que Facebook avait conscience que les enfants avaient très tôt accès aux tablettes ou autres écrans et que des questions se posaient quant à la qualité des contenus et des applications auxquelles ils avaient accès. Son entreprise a donc développé Messenger Kids avec l’aide de milliers de parents, d’enfants et d’experts du domaine du développement, de la sécurité en ligne et des médias et technologies à destination des enfants.

Facebook Messenger Kids, bien comprendre le produit 

Facebook Messenger Kids est une application de communication destinée aux enfants de 6 à 13 ans. Développée tout d’abord sur IOS, celle-ci est maintenant disponible aux Etats-Unis sur l’Amazon Fire Tablets et, plus récemment, sur Android. Autant dire que le train est en marche. Prochaine destination : l’Europe !

Mais qu’en est-il concrètement de cette application ?

Celle-ci se résume aux points suivants :

  • La possibilité de communiquer sous forme d’échanges de messages ou de vidéos (en tête à tête ou en groupe) ;
  • Des fonctionnalités variées comme les filtres, les masques, les émojis, les GIFs ou des autocollants pour une discussion plus amusante ;
  • Un contrôle parental omniprésent par un contrôle à distance au départ de leur propre support média ;
  • L’application Messenger Kids ne dépend pas de l’ouverture d’un compte Facebook ;
  • Pas de fil d’actualité et pas de contenus publicitaires ;
  • Impossibilité de liker une page ;
  • Pas d’utilisation des données par des tiers, et lorsque l'enfant aura 13 ans, son compte Messenger Kids ne sera pas converti en compte Facebook et l’ensemble des données générées pourra être effacé.

Le contrôle parental et l’intelligence artificielle pour nounou.

Selon Facebook, l’avantage majeur de l’application, qui la distingue des autres formes de messagerie, est le contrôle parental permanent.

  1. Pour créer un compte Facebook Messenger Kids, il faudra passer par le compte Facebook d’un adulte.
  2. Cela ne crée pas de compte Facebook à l’enfant et l’enfant n’aura pas accès au compte Facebook de l’adulte.
  3. L’adulte validera l’entièreté de sa liste de contact, et aucune communication ne pourra être établie avec un contact non approuvé.
  4. Un onglet Messenger Kids Control sera accessible sur l’application Facebook de l’adulte.
  5. L’intelligence artificielle intégrée à l’application interdira l’usage des gros mots.

Les dangers de l’application selon les spécialistes de la santé

L’arrivée de cette messagerie pour enfants sur le marché américain ne s’est pas faite sans remous. Cette parution fut accompagnée d’une levée de boucliers de la part de nombreuses personnes dont des associations de protection de l’enfance et des experts médicaux. Dans une pétition adressée au jeune PDG, ils expriment leurs craintes quant à l’usage de cette messagerie par les plus jeunes et réclament un retrait pur et simple de l’application.

Le chef de file de cette pétition est l’association Campaign for a Commercial-free Childhood, qui travaille depuis plusieurs années à la préserver les enfants vis-à-vis des opérations commerciales.

Comme ils l’écrivent dans cette lettre, cette application pourrait être dangereuse pour le développement des enfants. Cette pétition souligne que même si les règles d’utilisation sont plus strictes que pour l’application Facebook des adultes et qu’elle est exempte de publicité, son utilisation affecterait le développement des enfants.

Les enfants ne sont pas prêts à affronter les relations en ligne, qui entraînent souvent des incompréhensions et des conflits, même chez les utilisateurs plus âgés – peut-on lire dans leur réquisitoire – et [les enfants] ne comprennent pas les concepts de vie privée ainsi que les nuances d’interprétation des textes, photos et vidéos partagés .

En effet, à l’âge de 6 ans un enfant ne fait pas la distinction entre ce qui est réel de ce qui ne l’est pas. C’est la période durant laquelle l’imagination est à son maximum, où l’on commence à lire et où on n’arrive pas à percevoir les nuances de la communication écrite.

Les signataires expriment aussi leur crainte quant à une surexposition aux écrans, qui interférerait avec l’apprentissage de compétences essentielles pour les enfants telle l’interprétation des émotions humaines ou dans l’engagement avec le monde physique.

Josh Golin, le Directeur de cette Association, ajoute qu’on ne peut nier que ces applications monopolisent déjà l'attention des adultes au quotidien et qu’elles sont conçues pour interférer dans les relations interpersonnelles.

Les parents doivent-ils adopter Messenger Kids ?

Bon nombre de parents se posent la question de savoir s’ils doivent installer l’application pour leurs enfants. Certes, les tablettes, ordinateurs et autres supports numériques sont déjà entre leurs mains et bon nombre d’applications, même non adaptées à leur niveau, peuvent être téléchargées sans contrôle parental et en mentant sur l'âge.

Le contrôle parental assuré par l’application Messenger Kids est clairement un incitant. Les parents réalisent eux-mêmes que trop d’enfants se retrouvent sur des services de messagerie, parfois à leur insu, et qu’ils s’exposent directement à des personnes malveillantes. Par exemple, les applications telles que IMVU et plus particulièrement Kik sont malheureusement réputées pour la présence de prédateurs d’enfants, selon une investigation menée conjointement par les deux médias Forbes et Point en 2017.

Et si certains parents optent pour ce mode de communication, ils n’en délaissent pas moins l’accompagnement des enfants lors de leurs premiers pas sur les réseaux sociaux.

Mais quant à savoir si les parents doivent installer Messenger Kids, nous nous positionnerons plutôt en posant une autre question : les enfants doivent-ils être connectés si jeunes sur ce genre d’applications ?

Autrement dit, le problème n’est pas tant Facebook Messenger Kids en lui-même, mais le fait d’être connecté sur une tablette ou un téléphone à un âge aussi précoce, et qui plus est, sur une application addictive.

La place des parents dans ce futur digitalisé

Bien que l’application n’ai pas encore été testée en Europe, il est certain que les questions se rapportant à son utilisation s’ajouteront à l’ensemble des réflexions actuelles portant sur l’usage des réseaux sociaux par les plus jeunes et le temps passé sur les écrans.

Aujourd’hui plus que jamais, les parents se voient dans l’obligation d’assumer un rôle important qui consiste, d’une part, à prévenir les risques encourus par les enfants dans le monde numérique et de les aider à saisir les opportunités qu’il offre de l’autre.

Plusieurs plateformes digitales dédiées aux familles voient le jour et soulignent à quel point il est vital de comprendre comment nos enfants utilisent les réseaux sociaux et autres médias ainsi que leurs impacts sur leur santé.

Un accompagnement et des règles strictes sont donc à privilégier pour ceux qui sautent le pas. ©

Une pensée sur “Messenger Kids, la nouvelle appli Facebook qui choque !

Commentaires fermés.