Le savon antibactérien décrié par les instances sanitaires

Les bactéries nous font peur à nous, simples mortels, car elles sont souvent associées, à tort, à de nombreuses maladies dangereuses.

S’il est vrai que certaines sont pathogènes, pour une majorité, elles sont inoffensives, voire même bénéfiques pour l’organisme.

Les réflexes s’installent très vite dans notre quotidien si bien que, parfois, nous ne sommes plus conscients de leur raison d’être. C’est notamment le cas en ce qui concerne l’usage des savons antibactériens, qui s’inscrit dans la mouvance du tout propre, tout net, et, surtout, du sans germes. Et l’usage de ces produits aseptisants est encore amplifié avec l’arrivée d’un enfant.

Tout cela, c’est sans compter le danger que représentent ces produits eux-mêmes dans leur utilisation au quotidien.

Et oui, particulièrement deux composés contenus dans ces savons sont reconnus comme néfastes : le triclosan et le triclocarban.

Ces noms ne vous disent rien bien entendu, mais sachez que ces molécules sont contenues dans certains de ces produits d’hygiène corporelle, dans certains dentifrices et dans certains produits d’entretien. Selon des rapports d’expertise scientifique, il n’y a aucune preuve de leur efficacité par rapport aux savons classiques.

Par contre, des groupes de chercheurs ont démontré scientifiquement que leur utilisation quotidienne peut être la source de nombreux troubles hormonaux, se répercutant sur la fertilité, voire sur le développement du fœtus. Certains scientifiques ont aussi noté, lors de tests sur animaux, qu’un risque de développer un cancer est plus élevé si le sujet est exposé au triclosan.

Enfin, la question environnementale se pose aussi car le triclosan rejeté avec les eaux usagées réagit avec l’eau pour générer des produits eux-mêmes toxiques pour la faune et la flore.

Tout cela a eu comme résultat que la Food and Drug Administration (FDA ou l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) vient d’interdire la vente des produits qui en contiennent sur le sol américain.
Il était temps surtout quand on sait que le triclosan est enregistré dans la catégorie des pesticides depuis 1969!!!

Vous vous en doutez, le triclosan est également présent sur le sol européen. Ses propriétés antiseptiques et préservatrices en font un additif de choix dans les cosmétiques, les produits d’hygiène, les produits d’entretien et même dans les dispositifs médicaux. Bien que la Commission Scientifique Européenne sur les Produits de Consommation (SCCP) ait déclaré qu’une concentration inférieure à 0,3% dans les produits cosmétiques serait inoffensive d’un point de vue toxicologique, les experts de la SCCP s’accordent sur le fait qu’une exposition à l’ensemble de tous ces produits réunis comporte des risques.

Comment savoir si nos produits en contiennent me demanderez-vous ?

C’est simple: jetez un œil sur la composition de votre produit. C’est inscrit sur l’étiquette.

Cet article vous invite donc à la réflexion quant au choix de vos produits d’hygiènes et d’entretien… pour la bonne santé et le bien-être de votre petite famille.