La noyade sèche, un risque trop peu connu et pourtant aux conséquences fatales.

La noyade sèche, un risque trop peu connu et pourtant aux conséquences fatales.

En cette période de vacances estivales qui débute sous un soleil caniculaire, la piscine est indéniablement l’activité la plus prisée par les enfants pour se rafraichir. Mais si les parents sont bien conscients des risques de noyades durant ces moments de baignades, beaucoup ignorent le caractère fatal d’une noyade sèche.

Qu’est-ce que la noyade sèche ?

On distingue deux types de noyade. Celle qui se produit par une inondation des voies respiratoires lors d’une immersion ou submersion d’eau et entraînant l’asphyxie et celle se produisant en dehors de l’eau et quelques heures plus tard.

Cette noyade sèche, aussi dénommée noyade secondaire, touche majoritairement les enfants. Elle est toujours associée à un incident dans l’eau. Lors de leur jeu, il arrive que les enfants boivent la tasse, ce qui peut parfois entraîner la formation d’un œdème dans les heures qui suivent et provoquer l’asphyxie, souvent mortelle. En pratique, même une petite quantité d’eau qui pénètre les poumons peut entraîner au cours des heures et des jours qui suivent la production d’une plus grande quantité de liquides qui finit par « noyer » la victime.

Comment détecter les symptômes associés à une noyade sèche et comment agir ?

Le Docteur Jean Papadopoulos, chef du service de réanimation pédiatrique de Jolimont, énonce les symptômes qui doivent vous alerter après une baignade des enfants :

  • Une toux inexpliquée après baignade
  • Des douleurs thoraciques
  • Des difficultés respiratoires, l’enfant cherche son air
  • Des troubles du comportement
  • Une grande fatigue

À titre complémentaire, le docteur Simon-Pierre Landry, chef des urgences d’un hôpital québécois signale que les enfants ont tendance à tomber malade assez rapidement.

La noyade sèche peut se produire jusqu’à 72 heures après l’incident de baignade.

Si vous observez l’un de ces symptômes chez votre enfant, rendez-vous immédiatement aux urgences ou contacter votre médecin.

Même si elle ne représente que 2 % des noyades, reconnaître les symptômes de la noyade sèche peut éviter des drames.