Décrochage scolaire, comment agir préventivement ?

Décrochage scolaire, comment agir préventivement ?

Échecs à répétition, mal-être en classe, comportement violent… le décrochage scolaire est une réalité de plus en plus conséquente à l’heure actuelle. Comment le prévenir ?

De nombreuses études ont mis en évidence l’âge précoce des enfants en situation de décrochage. Dès lors, agir en aval, dès l’entrée en maternelles, est important. En tant que parent, votre rôle est indispensable : le goût de l’apprentissage peut être stimulé tout petit, à la maison. De plus, c’est dans la cellule familiale que l’enfant fera ses premiers pas pour apprendre à vivre en communauté, apprentissage vital pour son évolution future dans le cadre scolaire.

Vous êtes les acteurs de premier plan !

Comme vous le savez, les enfants sont les rois du mimétisme. Ils vous observent et imitent vos gestes quotidiennement. Mais pas seulement ! En effet, votre attitude peut aussi faire l’objet d’une reproduction dans leur comportement. Dès lors, il est primordial que vos paroles, vos idées concernant le cadre scolaire soient positives : Tu verras, l’école c’est top ! Tu apprendras tellement de chouettes choses et tu rencontreras de nombreux enfants qui pourront devenir des amis !

Par la suite, s’intéresser à ce que fait chaque jour votre enfant en classe et l’encourager dans son travail sont des actions qui éviteront qu’il s’éloigne de son envie d’apprendre et de se rendre à l’école. De plus, il est important que… 

  • Vous interveniez dans les devoirs de votre enfant, qu’il sente que vous êtes présent dans son parcours scolaire.
  • Vous participiez aux activités de l’école, qu’il sache que l’école a de l’importance à vos yeux.
  • Vous vous intéressiez à ce qu’il fait en classe.
  • Vous le félicitiez et l’encouragiez dans tout ce qu’il entreprend.
  • Vous lui montriez l’exemple : lire est un plaisir, chercher des réponses par soi-même est un challenge, comprendre le fonctionnement de telle ou telle chose est une force, etc.
  • Vous l’encouragiez à être autonome : quelle fierté pour lui de réaliser une tâche tout seul !
  • Vous discutiez avec lui de ses rêves futurs pour lesquels l’école peut être d’une grande aide.
  • Vous soyez attentif à son comportement avec autrui.
  • Votre enfant s’épanouisse dans des activités extrascolaires qui, s’il éprouve des difficultés dans certaines matières scolaires, lui permettent de continuer à avoir confiance en lui, même dans d’autres domaines. Ces réussites hors du cadre de l’école lui permettront de ne pas lâcher prise.

Petite note finale : l’implication des deux parents/d’une personne en complément du parent monoparental est un plus indéniable.