Comment responsabiliser ses enfants ?

Comment responsabiliser ses enfants ?

Le temps passe, vos petits grandissent et aimeraient voler de leurs propres ailes. Mais, en bon papa poule ou maman poule que vous êtes, vous ne pouvez vous empêcher de vous faire du mouron pour votre enfant, et peinez donc à lâcher prise. Rassurez-vous, c’est normal, vous êtes simplement humain ! La solution : donner à votre enfant des responsabilités. Ces quelques astuces devraient vous aider à trouver le juste milieu entre leur désir d’autonomie et vos inquiétudes…

Confiez-lui des tâches

Même si la tentation est grande, il est important de ne pas trop couver son enfant, la règle d’or étant que s’il peut le faire, ne le faites pas à sa place. Vous pouvez, par exemple, confier à votre rejeton des tâches ménagères adaptées à son âge. Vous pouvez, ainsi, lui demander de mettre la table ou de mettre son assiette dans le lave-vaisselle. Pourquoi ne pas mettre en place un tableau des tâches, afin que vos enfants puissent visualiser le travail accompli ? En plus de le responsabiliser, ces petites tâches du quotidien le valoriseront et vous feront gagner un temps précieux.

Autre exemple : s’il a du mal à se lever le matin, vous pouvez lui offrir un radio-réveil. Le fait de régler son réveil et de choisir sa sonnerie lui permettra de s’approprier ce moment et rendra vos matins plus sereins. 

De la même manière, pour grapiller quelques minutes de sommeil le matin, proposez à votre fils ou votre fille de préparer ses vêtements la veille. Stylistes d’un soir, ils seront ravis de participer au choix.

N’hésitez pas également à impliquer vos aînés en leur demandant de veiller sur leurs cadets. Les plus grand peuvent, par exemple, aider les plus petits à nouer leurs lacets ou encore superviser le rangement des chambres. En plus de vous alléger d’un poids, ils tisseront ainsi un lien plus fort avec leurs frères et sœurs.

Faites-lui confiance

Les parents ont tendance à ne pas voir leurs enfants grandir et, face à une nouvelle expérience, paniquent. Cette panique peut vite devenir contagieuse et risque de paralyser l’enfant, de le décourager. Il sera alors moins prompt à entamer de nouveaux projets, par peur de l’échec.

Lorsqu’une opportunité s’offre à votre enfant, ne donnez donc pas à voir votre inquiétude. Au contraire, montrez-lui que, quoi qu’il arrive, vous serez là pour l’aider et l’encourager. Pour le motiver, mettez en avant ses points forts, les qualités qui font de lui quelqu’un d’unique. De la même manière, lorsqu’une occasion se présente, incitez-le à repousser ses limites, sans trop le forcer. Qui ne tente rien n’a rien !

En un mot, soyez positifs, ce ne peut être que bénéfique. Votre enfant est bien souvent capable de faire plus de choses que vous ne le pensez.

Soyez un modèle

Les enfants sont des éponges. Ils se construisent par imitation, en vous observant. Si vous êtes stressé ou en colère, votre enfant le ressentira et aura peur d’entreprendre de nouveaux projets. À l’inverse, si vous êtes positifs et avenants, votre enfant sera plus confiant, plus enclin à voir la vie du bon côté et à se lancer dans l’inconnu.

Ouvrez-vous au monde

Il a également été démontré que les enfants les plus sociables deviennent des adultes plus indépendants. Encouragez donc votre enfant à observer le monde qui l’entoure et à s’ouvrir aux gens qu’ils rencontrent. Pour ce faire, vous pouvez l’emmener jouer dans des parcs ou visiter des musées. Profitez également de ces visites pour susciter chez lui un intérêt créatif et lui donner le goût d’apprendre. En effet, l’éveil artistique permet aux enfants de développer leur confiance en eux, en même temps qu’une certaine habileté à résoudre leurs problèmes. Autrement dit, un enfant créatif deviendra un adulte débrouillard.

Alors, prêts à lâcher du lest ?