Allier apprentissage du langage et vie quotidienne, est-ce possible ?

L' apprentissage du langage naturellement au quotidien.

Afin de multiplier les moments d’apprentissage et de stimulation du langage, pourquoi ne pas profiter des instants passés ensemble au quotidien ? Pourquoi ne pas faire de chaque étape de la journée un moyen de stimuler votre enfant ?

L’habillage en est un bel exemple. Étape essentielle de la journée, le temps que vous consacrez à vêtir votre enfant fait partie d’une routine bien huilée. Il s’agit d’un moment durant lequel vous êtes proches et qui ne demande aucune préparation, aucun matériel. Il en va de même pour les goûters et les repas, tous les moments passés à table en famille.

Les apprentissages du langage à chaque âge :

Avant un an

Bébé réagit aux sons et commence à comprendre les mots que vous prononcez dès l’âge de 6 mois. N’hésitez donc pas à communiquer avec lui lorsque vous le changez ou lui enfilez son pyjama, par exemple, par des sons – auxquels il aura tendance à répondre — ou des mots, en lui expliquant ce que vous faites et ce qu’il est en train de manger.

À table, soyez attentif à ce que bébé essaye de dire. Il débutera certes naturellement par des pleurs pour tenter de s’exprimer, mais il apprendra peu à peu à désigner les aliments qu’il souhaite manger. N’hésitez pas également à concrétiser chaque aliment à une sensation. Ex. : Mmh, c’est bon la purée de carottes.

De 1 à 3 ans

Privilégiez la communication et l’échange. Intervenez et interagissez autant que possible avec votre enfant autour d’actions rituelles comme l’habillage ou le repas. N’hésitez pas à bien nommer les aliments que vous mangez, les ustensiles que vous utilisez, les vêtements que vous enfilez, les parties du corps concernées… Répétés chaque jour, ces mots et notions seront mieux et plus rapidement assimilés par l’enfant qui s’en servira lui-même plus facilement.

N’hésitez pas à reformuler les idées que l’enfant tente d’exprimer, en y ajoutant des détails, en formulant des phrases complètes. 

Ex : manger pomme  : Tu as envie de manger une pomme ?

Faire participer l’enfant en lui posant des questions [on le met où le pantalon ?], en le laissant finir la phrase [le bonnet on le met sur la…] ou en commettant volontairement des erreurs [je le mets où ton t-shirt ? Sur tes pieds ?] sont également de bons moyens d’encourager votre enfant à parler et à échanger avec vous.

De 3 à 5 ans

Servez-vous du matériel à votre disposition [les assiettes et les couverts, les vêtements…] pour introduire de nouvelles notions telles que l’espace, le temps, la taille… Vous pouvez, par exemple, comparer vos vêtements à ceux de vos enfants [mon pull est plus grand que le tien]. Vous pouvez également lui demander de placer la fourchette à gauche de l’assiette. Vous pouvez lui faire parler des couleurs, des motifs des vêtements ou l’aider à choisir lui-même ses vêtements selon le temps qu’il fait dehors [il fait froid : que mettre ? Un t-shirt et un short ou un pantalon et un pull ?]. Enfin, pour aller plus loin encore, vous pouvez parler de l’origine des aliments, de la façon dont ils sont produits [il vient d’où le lait ?].

Quelle que soit la forme que prendra votre dialogue, les instants répétitifs, inhérents à la vie quotidienne sont d’excellents vecteurs d’apprentissage. C’est un temps précieux que l’on peut rentabiliser de façon efficace et ludique !