« Belge » est un des plus vieux noms du monde

"Belge" est un des plus vieux noms du monde

Au fil de milliers d’années, l’homme apprend à cultiver les plantes et à élever des animaux. Il fabrique des armes et des outils en métal, qui sont beaucoup plus solides, et il bâtit les premiers villages.

Il y a 2300 ans, des peuples que l’on appelle Celtes ou Gaulois, venus de l’est de l’Europe, arrivent dans nos régions et vont y demeurer. Parmi eux, ceux qui se donnent le nom de « Bhelgh », ce qui devait signifier « furieux » ou « vantards ».

Ils vivent en tribus, les Morins et les Ménapiens en Flandre, les Éburons dans le Limbourg et à Liège, les Nerviens dans le Hainaut et le Brabant, les Aduatiques dans la région de Namur et les Trévires dans le Luxembourg.

Même s’ils n’utilisent que rarement l’écriture, ils sont civilisés. La femme est l’égale de l’homme.

Ils construisent, sur des collines, des camps fortifiés qui servent de places de marché, de lieux de réunion et de refuges en cas d’attaque.

Très bons agriculteurs, ils inventent une machine pour couper le blé, l’ancêtre de la moissonneuse. Ils sont aussi d’excellents commerçants qui vendent, jusqu’à Rome, de la bière, des tonneaux ou des armes.

Un de leurs personnages les plus importants est le druide qui est à la fois homme de religion, médecin et professeur.