CEB, le mode d’emploi

Le CEB est une épreuve que tous les élèves de sixième primaire doivent réussir pour passer dans le secondaire. Mais que se passe-t-il en cas d’échec ? Quelles sont les matières évaluées ? Comment prend-on connaissance des résultats ? Dans un article du Soir de ce 18 avril, Pierre Bouillon fait le point.

1. Pour être admis dans le secondaire, l’élève de sixième primaire doit réussis une épreuve externe et commune appelée « CEB » (en effet, une fois l’épreuve réussie, l’élève obtiendra son Certificat d’Études de Base).

2. Le CEB porte à la fois sur le français, sur les mathématiques et sur l’éveil qui reprend l’Histoire, la géographie et les sciences.

3. Le CEB aura lieu les matinées des jeudi 15, vendredi 16, lundi 19 et mardi 20 juin.

4. Le CEB est obligatoire pour les élèves de sixième primaire, mais également pour les élèves qui suivent des cours par correspondance et qui auront au moins douze ans à la date du 31 août 2017. Il peut être passé en cinquième primaire si l’enfant a au moins onze ans à la date du 31 décembre 2017. Pour anticiper le CEB, il suffit d’en faire la demande avant le 30 avril.

5. Si l’élève réussit le CEB, il reçoit son certificat quoiqu’il arrive (échecs à répétition durant l’année scolaire, par exemple). Pour décrocher le CEB, il faut obtenir 50 % de points dans chacune des matières testées.

6. Si l’élève échoue le CEB (il a obtenu moins de 50 % dans une des trois matières testées), trois cas de figure se présentent à lui : il redouble, il passe en secondaire, car les résultats du test final ne sont pas significatifs du travail effectué durant l’année ou il passe dans le secondaire différencié qui offre un enseignement adapté aux élèves qui n’ont pas réussi leur CEB. À la fin de la première année de secondaire différenciée, l’élève doit repasser son CEB.

7. Les résultats du CEB seront communiqués à l’école le 22 juin au plus tard et communiqués le lendemain.

8. Les parents peuvent éventuellement s’opposer à la décision de l’école de faire doubler un enfant, s’ils estiment que celui-ci est apte à entrer en secondaire.

L’essentiel, avant tout, est de ne pas paniquer et de faire en sorte que l’enfant soit dans un environnement calme et paisible pour étudier. C’est pourquoi, Je réussis vous propose chaque jour des conseils pour favoriser le bon déroulement du CEB de votre enfant !