CEB & CE1D – Comment déstresser après un examen ?

Aujourd'hui, votre enfant passait sa première épreuve de CEB ou son CE1D en sciences. Une fois l'épreuve passée, il sera temps de penser à celle du lendemain, mais avant cela, il est indispensable que votre enfant déstresse...

Voici quelques conseils pour le faire "respirer" entre les deux épreuves :

  1. Il a été prouvé qu'après une grosse épreuve, éprouvante pour les nerfs et la concentration, les enfants comme les adultes doivent respirer avant de se remettre à envisager une autre épreuve. Ce temps de pause peut être envisagé sur le chemin du retour de l'école, évidemment, mais également dès l'arrivée à la maison, en fonction des besoins de votre enfant.
  2. N'hésitez pas à demander à votre enfant comment s'est passé l'examen, mais n'insistez pas trop, il est de toutes façons trop tard pour corriger ses éventuelles erreurs. Cela ne sert à rien de lui demander ce qu'il a répondu à chaque question ou de lui faire réciter à nouveau la matière. Sous le coup de l'émotion, votre enfant aura peut-être déjà oublié la matière sur laquelle il a été interrogé, contentez-vous donc de lui demander s'il a eu l'impression que tout s'est bien passé et rassurez-le s'il pense avoir raté. Dites-lui que l'examen est passé et qu'il peut souffler en attendant les résultats.
  3. Prolongez, si besoin est, le trajet entre l'école et la maison en allant faire des courses, en faisant une balade... Cela va aérer son esprit et lui changer les idées !
  4. Le soir, n'hésitez pas à faire couler un bon bain à votre enfant pour le relaxer.
  5. Demandez à votre enfant ce qu'il a envie de manger, il sera plus motivé pour travailler s'il sait que le repas qui l'attendra est à son goût !
  6. N'hésitez pas à faire bouger votre enfant, écoutez de la musique dans la voiture et faites-le chanter, faites lui faire un peu de sport... Il doit absolument se vider la tête de son examen du jour avant d'envisager celui du lendemain.
  7. Si votre enfant se sent stressé face à son examen du lendemain, proposez-lui votre aide pour le faire réciter ou pour répondre à ses questions, dédramatisez. Si son examen du jour s'est bien passé, rassurez-le et mettez-le en confiance par rapport à cela en lui disant que si son examen s'est bien passé, il n'y a aucune raison que celui du lendemain se passe mal !

Nous souhaitons à tous les enfants beaucoup de courage et de chance pour envisager ces quatre jours d'examens !