L’indépendance du Congo belge

L'indépendance du Congo belge

Dans les années 50, le Congo est un des pays d’Afrique les plus développés. Il y a des routes, des voies ferrées, des hôpitaux et presque tous les enfants vont au moins à l’école primaire.
Les Congolais peuvent acheter des vêtements, des meubles, des vélos. Certains sont mécaniciens, infirmiers ou dactylos.

Mais ils sont loin d’être les égaux des Belges qui les considèrent comme de grands enfants. Ils vivent totalement séparés des Blancs qui dirigent et possèdent tout.

De plus en plus de Congolais veulent que leur pays devienne indépendant, c’est-à-dire dirigé par eux-mêmes.

La Belgique, comme les autres pays qui possèdent des colonies, n’envisage qu’avec peine ce changement, car une colonie est une source importante de richesses. Les Belges proposent de rendre le Congo indépendant en 30 ans.

Le 4 janvier 1959, une émeute, dont la répression entraîne plus de 40 morts, fait comprendre à la Belgique qu’elle ne pourra plus garder sa colonie.

Le Congo obtient son indépendance en juin 1960, sans être suffisamment préparé. Des troubles éclatent dans tout le pays, les Blancs sont souvent malmenés par les Noirs qui se vengent des nombreuses années d’humiliation.

La majorité des Blancs quitte le Congo avec précipitation.
Le pays s’enfonce dans une longue période de troubles et de guerres.