Les villes apparaissent en Belgique

Les villes apparaissent en Belgique

Pour être protégés des pillages, les gens se rassemblent autour des châteaux.

C’est là, parce qu’il y a de plus en plus de personnes et de commerces, que les premières villes naissent. Chacune a sa spécialité : le drap à Bruxelles, le cuivre à Dinant, l’échange de marchandises à Bruges, la tannerie à Liège.

Tous ceux qui y exercent le même métier se rassemblent dans des groupes qu’on appelle les corporations. Ils peuvent y régler leurs problèmes, mais aussi être ensemble pour arracher des libertés aux seigneurs, parfois les armes à la main.

Les commerçants devenus riches et qui, pour montrer leur puissance, se font construire de superbes maisons, supportent de moins en moins d’être dominés par les nobles dont beaucoup sont revenus ruinés des croisades.

Avec le temps, ils forcent partout les seigneurs à leur accorder des libertés.

Celles-ci sont inscrites sur des parchemins qui reçoivent le nom de « chartes ». Nos plus anciennes chartes sont celles du Brabant et de la ville de Huy.

Bientôt les libertés concédées par les seigneurs aux riches marchands seront étendues au petit peuple des artisans, qui réclame lui aussi sa part de liberté.

Pour aller plus loin