Les Français conquièrent la Belgique

Les Français conquièrent la Belgique

En juillet 1789, la Révolution française éclate. Elle proclame que tous les hommes sont libres et égaux, supprime la royauté et, avec elle, la noblesse et la puissance de l’Église.

Les souverains de pays où règnent des monarques, comme l’Autriche, la Prusse et l’Angleterre craignent la contagion de ces idées. La guerre éclate en 1792. Une armée française pénètre dans les Pays-Bas autrichiens. On y compte des volontaires belges et liégeois, réfugiés en France après l’échec de leurs révolutions.

Les révolutionnaires français ont proclamé qu’ils ne voulaient pas faire de conquêtes, mais libérer les peuples opprimés. Aussi leur armée est-elle bien accueillie par les Belges qui pensent qu’ils retrouveront leur indépendance.

Mais les illusions ne durent pas. La France, ruinée, annexe la riche Belgique. Les révolutionnaires pillent nos villes et exigent des impôts beaucoup plus élevés qu’auparavant. Ils mènent une politique antireligieuse, ferment les églises et pourchassent les prêtres, ce qui heurte profondément les Belges. Les Français imposent aussi le service militaire, obligation que les Belges ne connaissaient pas.

Dans beaucoup d’endroits, la population se rebelle.
En Flandre, on a appelé ce soulèvement la Guerre des Paysans. Cette révolte est écrasée dans le sang.

Pour aller plus loin