Léopold III pendant la Seconde Guerre mondiale

Léopold III pendant la Seconde Guerre mondiale

Le 10 mai 1940, Hitler attaque la Belgique. Le Roi et notre armée résistent pendant dix-huit jours, permettant, entre autres, aux soldats français et anglais de s’enfuir vers l’Angleterre. Après cela et afin d’épargner la vie de ses soldats et de la population, Léopold III décide de capituler.

Nos ministres partent pour l’Angleterre, mais Léopold, qui estime avoir fait son devoir, préfère partager le sort de son armée et rester au château de Laeken où il se considère comme prisonnier. Les Alliés, qui ont besoin d’excuses pour expliquer leur défaite, accusent le Roi de les avoir abandonnés.

Le 11 septembre 1941, le roi se remarie. C’est un véritable coup de tonnerre qui frappe les Belges. Ils ne peuvent admettre ce mariage alors qu’eux souffrent de privations ou luttent dans la résistance et que Léopold se dit prisonnier à Laeken, comme ses soldats en Allemagne.

Le Roi va encore commettre d’autres erreurs : partir en voyage de noces en Allemagne et en Autriche, deux pays en guerre contre les Alliés, et rencontrer Hitler pour obtenir des garanties au sujet de l’indépendance de la Belgique ainsi qu’une amélioration du ravitaillement et la libération des prisonniers de guerre. En juin 44, les Allemands emmènent le Roi et sa famille en détention en Allemagne puis en Autriche.

Pour aller plus loin