La Belgique dans le royaume des Pays-Bas

La Belgique dans le royaume des Pays-Bas

Après la bataille de Waterloo, la royauté est restaurée en France. Mais l’Europe continue à se méfier de ce pays qui vient de mettre le continent à feu et à sang.

Les Alliés décident de réunir la Belgique et la Hollande sous le nom de Royaume des Pays-Bas pour établir, face à la France, une barrière puissante qui pourra servir de base à l’Angleterre si elle doit de nouveau intervenir.

Le nouvel État, qui restaure les Dix-sept Provinces de Charles Quint, a tout pour réussir, car le Nord et le Sud sont complémentaires.

En Belgique, la révolution industrielle a commencé, encouragée par le roi Guillaume Ier. Les machines à vapeur font leur apparition, elles actionnent des engins comme les métiers à tisser ou les cages d’extraction qui descendent les mineurs dans les puits des charbonnages.

La Hollande, elle, possède des ports et une importante marine marchande qui permet de vendre nos productions dans le monde entier.

Malheureusement, trois siècles de séparation ont creusé un fossé entre les deux pays : les Belges, catholiques, ne s’entendent pas avec les Hollandais, protestants. Le roi privilégie les Hollandais en leur réservant les postes les plus importants dans l’administration et l’armée. Et pour avoir un de ces postes, pour être notaire ou avocat par exemple, il faut parler le néerlandais, même en Wallonie.

Les Belges vont encore se révolter.

Pour aller plus loin