Charles le Régent

Charles le Régent

En septembre 1944, la Belgique est libérée, mais le Roi est toujours en captivité. Charles, le frère du Roi, qui s’était caché dans les Ardennes pour ne pas devoir suivre sa famille prisonnière en Allemagne, est alors nommé Régent du Royaume : c’est le titre que porte celui qui est chargé de remplacer le Roi dans tous les actes officiels comme, par exemple, recevoir les chefs d’État étrangers.

Le 7 mai 1945, l’armée américaine délivre la famille royale. Mais, lorsque Léopold veut rentrer en Belgique, le gouvernement refuse à cause des tensions qui existent entre les partisans du Roi, surtout flamands, et les opposants, surtout wallons. Ces derniers en veulent au Roi de ne pas avoir cru en la victoire, de s’être remarié et d’avoir rencontré Hitler.

Le Roi, lui, veut des excuses publiques de la part des ministres qui l’avaient critiqué lors de la capitulation.

Le Prince Charles poursuivra sa régence jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée ; il se retirera ensuite à la côte belge pour s’adonner à sa passion : la peinture.