Baudouin, le Congo, l’Expo 58 et son mariage

Baudouin, le Congo, l'Expo 58 et son mariage

En 1955, c’est un Roi toujours triste qui prend le départ pour le Congo, un pays qu’il va tout de suite beaucoup aimer.

Là, on découvre le Roi souriant, heureux et les Congolais le surnomment « bwana kitoko », « le beau jeune homme ».

Ce bon accueil n’empêche pas Baudouin d’évoquer avec les Congolais le sujet de leur indépendance.

Chez nous, le pays est florissant et Baudouin inaugure, le 17 avril 1958, la première Exposition Universelle de l’après-guerre destinée à montrer au monde les plus grandes avancées technologiques.

Quelques mois plus tard, en 1959, des troubles éclatent au Congo. Pendant plusieurs jours, les Congolais attaquent les blancs en criant : « Dipanda, dipanda (indépendance) ».

Le 30 juin 1960, Baudouin est sur place pour les cérémonies de l’indépendance. Un des nouveaux dirigeants congolais prononce un discours qui fâche le Roi. Il parle de l’humiliant esclavage que les Belges leur imposaient par la force parce qu’ils étaient, pour eux, seulement des « nègres » !

Quelques mois plus tard, en décembre 1960, la Belgique est en liesse, car Baudouin épouse Doña Fabiola de Mora y Aragon.

Les Belges vont voir leur Roi vraiment heureux grâce à cette jeune noble espagnole.