Quelques astuces pour faire des photos de vos enfants qui rient

Si vous avez un jeune enfant à la maison, ou si vous avez l’habitude d’en photographier, vous savez probablement qu’ils sont les modèles les  moins coopératifs qui soient. Faire poser un jeune enfant devant l’objectif est souvent impossible, ou alors tourne au calvaire (pour le  photographe comme pour l’enfant). Dans le meilleur des cas, vous obtiendrez un magnifique sourire-crispé-pour-la-photo… mais la plupart du temps  vous finirez avec un superbe cliché de dos : celui de l’enfant fuyant l’appareil photo à toutes jambes.

La solution est pourtant assez simple, il suffit de les faire rire… pour de vrai !

Pas si facile me direz-vous ? Pas si compliqué non plus, pourtant. Plutôt que de supplier l’enfant (« Alleeeeeeez fais-moi un beau souriiiiiire »)  et d’obtenir une expression forcée, piochez dans les idées ci-dessous, et soyez prêts à capturer le résultat :

1. Trompez-vous

Il n’y a rien qui ravisse plus un jeune enfant que l’erreur de l’adulte. Chantez sa chanson préférée, et trompez-vous intentionnellement  (Une souris bleue…). Soyez très surpris quand il vous corrigera, et trompez-vous à nouveau (Une souris jaune…). À recommencer plusieurs fois,  c’est infaillible !

2. Faites semblant

Mettez un objet insolite sur votre tête (la chaussette sale est un choix particulièrement efficace) et faites semblant de ne pas le voir.  « Hein ? Ou ça ? Meuuuuuuh non, qu’est-ce que tu racontes !! ». Plus ça dure, plus c’est drôle !

3. Soyez terrifiés

Demandez-lui d’imiter un animal sauvage, ou de faire une grimace effrayante, et soyez bruyamment terrifiés. Plus vous crierez fort, et plus  l’effet sera réussi. « Nooooooon au secours j’ai trop peuuuuuur !!! »

4. Chatouillez-les

Il n’y a rien de tel que les chatouilles pour obtenir de grands éclats de rire et des expressions ravies. Pas facile de tenir l’appareil et de chatouiller en même temps, me direz-vous ! Certes. Si vous avez la chance d’avoir quelqu’un d’autre à  proximité, embauchez-le pour être le chatouilleur, pendant que vous vous concentrerez sur la prise de vue. Si vous êtes seul avec l’enfant,  rappelez-vous qu’il n’y a souvent pas besoin de chatouiller pour de vrai pour amorcer le rire, la menace de la chatouille est bien souvent  suffisante. « Attention, je vais te chatouiller… Ouhhhhh je me rapproche… Attentioooooon !!! ».

5. Renversez-les

Cette fois c’est sûr, vous aurez besoin d’un coup de main extérieur… mais ça vaut vraiment la peine de demander de l’aide. Trouvez un adulte  volontaire pour mettre l’enfant la tête en bas, et capturez son expression effrayée, mais ravie !

6. Votre joie est contagieuse

Tous les trucs et astuces du monde ne donneront rien s’ils ne vous amusent pas, vous aussi. Il n’y a rien de plus contagieux que la joie, donc le  meilleur conseil du monde pour faire rire un enfant, c’est de rire avec lui. Cherchez ce qui VOUS fait rire et l’enfant suivra, entraîné par  votre bonne humeur.

7. Attention à la technique !

Les 6 conseils qui ont précédé devraient vous permettre d’obtenir toute une palette d’expressions joyeuses… Mais il faut quand même réussir la  photo ! Photographier un enfant qui rit peut donner des résultats décevants, car le rire produit des mouvements rapides (du visage, des mains, parfois du
corps tout entier) qui conduiront souvent à une image floue si vos réglages ne sont pas adaptés. Surveillez toujours votre vitesse d’obturation,  c’est elle qui vous permet de figer le mouvement. Avec un jeune enfant, il vaut mieux rester au dessus de 1/250 s, voir même 1/500 s si vous  anticipez des mouvements rapides. Attention, si vous photographiez en mode automatique ou en priorité à l’ouverture, c’est l’appareil photo qui va choisir la vitesse pour vous, et  il ne peut pas deviner que vous êtes en train de prendre en photo un zébulon plein de vie… Surveillez donc constamment la vitesse ! Si elle est  trop basse et que le mode manuel vous intimide, n’hésitez pas à passer en mode priorité à la vitesse pour sauvegarder la netteté de vos images.