Le rôle du Roi des Belges

La fin de l’année approche et vos enfants verront peut-être à la télévision le Roi souhaiter ses bons vœux à la Belgique et faire un discours dans lequel il dira souhaiter voir toute sorte de choses se réaliser en Belgique.

discoursroi

Ce sera l’occasion pour vous de présenter à vos enfant ce qu’est le rôle de notre Roi.

La première chose à expliquer c’est que...

Être chef d’État, ou Roi, en Belgique, dans un pays libre ne veut pas dire que l'on peut tout simplement dominer tout le monde.

 

Petit rappel historique :

Il y a très longtemps, lorsque la Belgique n’existait pas encore, les rois et empereurs étaient les souverains absolus dans leur pays. Ils ne devaient tenir compte de personne. Cependant, lorsqu’en 1830 notre pays est né, ses fondateurs ont conçu une constitution, c’est-à-dire un ensemble de lois que les Belges voulaient suivre et qu’ils suivent toujours.

Nos ancêtres, pour que leur nouveau pays soit accepté par ceux qui l’entouraient et qui étaient tous dirigés par des Rois, choisirent d’en avoir un, eux aussi. Mais ils voulaient quand même que les citoyens aient eux-même le pouvoir. Attention, à cette époque, quand on parle de "citoyens qui ont le pouvoir", ce n’était pas comme aujourd’hui où toute personne de nationalité belge et âgée de 18 ans peut voter.

À l’époque, seuls les hommes les plus riches, ceux qui payaient un certain montant d’impôt, avaient le droit de le faire ; les femmes, les ouvriers et les paysans, par exemple, n’avaient pas ce droit.

La Belgique est donc devenue une « monarchie parlementaire constitutionnelle ». Ce sont des mots compliqués qui signifient, pour le mot "monarchie", que nous avons au sommet de l’État un Roi, "parlementaire" signifie que nous avons un parlement, un endroit où se réunissent les personnes élues qui décident de la manière dont fonctionne le pays, et "constitutionnelle" que toutes ces personnes, nos rois comme les élus du parlement, doivent respecter la constitution, c’est-à-dire l’ensemble des lois voulues par les membres du parlement.

Le serment :

Pour être certains que le Roi respecte bien ces lois et les libertés des Belges, quand un de nos princes monte sur le trône, il prête un serment solennel au parlement en disant :

« Je jure d’observer la Constitution et les lois du peuple belge, de maintenir l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire. »

Au début de notre royaume, ce serment était prononcé en français, depuis Albert Ier le 23 décembre 1909, il l'est également en néerlandais . Et ce n'est qu'à sa majorité qu'un successeur du Roi peut accéder au trône.

Les mots de ce serment sont aussi vieux que notre pays et ils disent bien que le Roi est là pour respecter les lois , faire tout son possible pour que notre pays ne soit pas occupé par un autre pays et que l’on ne nous prenne pas des morceaux de notre territoire.

Ce serment concernant le fait de garder le territoire est un peu dépassé aujourd’hui, mais, en 1830, quand il fut créé, on craignait beaucoup le fait d’être annexé par un de nos voisin, les Pays-Bas principalement.

Le roi symbolise la continuité de notre pays et son bon fonctionnement. Quels que soient les gouvernements, les résultats des élections, la Belgique continue d’exister à travers son Roi.

C’est pourquoi, tous les élus, des députés aux ministres en passant par les bourgmestres, les militaire, les policiers, les enseignants, c’est-à-dire les fonctionnaires, lui jurent fidélité, mais, attention, et c’est le plus important dans une démocratie, ils jurent aussi et surtout fidélité à la Constitution et aux lois du peuple belge.

Que fait le Roi ?

D’abord, il faut noter que le roi est au-dessus des partis politiques. Il est le chef d’État de tous les Belges, quelles que soient leurs idées. C’est pourquoi il n’émet jamais sa propre opinion en public et que ses conversations avec les hommes politiques restent secrètes. Le souverain ne veut ni ne peut froisser ou avantager aucun d'entre eux.

Naturellement, le pays est réellement dirigé par d’autres personnes que le Roi, notre pays est dirigé ceux que nous avons élus.

Pour rappel, aujourd’hui, les choses ont changé avec le temps et toute personne de nationalité belge, qu'elle soit homme, femme, riche ou pauvre, ayant atteint l’âge de 18 ans à le droit de voter.

Que fait alors le Roi ?

Chez nous, pour créer un gouvernement il faut que plusieurs partis se mettent d’accord. Lorsque des élections ont eu lieu, le Roi reçoit les hommes politique des différents partis. Il discute avec eux de ce qu’ils veulent faire pour le pays et, après ces entretiens, il en choisit un qui devra essayer de former ce gouvernement.

Chez nous, il arrive que cela soit compliqué et que le formateur désigné par le Roi échoue. Le souverain recommence ses discussions pour en nommer un autre.

Lorsqu’un nouveau gouvernement est formé, les ministres prêtent serment devant le Roi.

Car, selon la loi, c‘est lui qui nomme et révoque les ministres.

Il faut noter que, lorsque le gouvernement est formé, le Roi ne se permettrait pas de ne pas nommer les ministres qui lui sont proposés. Les nommer n’est qu’un acte symbolique.

Le vrai travail du Roi a été de prendre les avis et de faire un maximum pour que les politiciens puissent se mettre d’accord.

Et quand on ne forme pas un gouvernement ?

Chaque semaine, le Roi consulte le Premier Ministre. Il rencontre aussi régulièrement d’autres hommes politiques. Il peut les encourager ou leur proposer des idées. Même s’il ne peut forcer personne à l’écouter, nombreux sont ceux qui tiennent tout de même compte de son avis, car il essaie de trouver des points d’entente entre chacun.

Parfois, il prononce un discours dans lequel il précise les points qu’il trouve important pour la politique de notre pays, mais ce qu'il dit doit avoir l'accord du gouvernement.

 

Il intervient aussi au niveau des lois.

Une loi naît au parlement et au gouvernement, mais n’est réellement valable que lorsque le Roi y a apposé sa signature. Mais si toutes les lois doivent être signées par le Roi, un ou des ministres doivent toujours aussi la signer. C’est le Roi qui, de manière symbolique, attribue à une loi son pouvoir constitutionnel, les ministres, eux, en assument la responsabilité.

Le Roi nomme aussi, sur base des recommandations du Ministre, les juges des tribunaux.

Le Roi a également le droit de grâcier, de remettre ou de réduire les peines. Mais il ne le fait que rarement, pour des fêtes, par exemple, et pour des petits délits.

Le Roi est aussi le commandant en chef de l’armée et nomme les officiers, mais toujours sur base des choix du Ministre.

media_xl_3623363

En tant que chef d’État, il se rend en visite dans d’autres pays pour représenter la Belgique et faciliter la signature d’accords commerciaux.

Le roi encourage, en leur rendant visite et en s’intéressant à leur travail, nos entrepreneurs, nos chercheurs, nos médecins, nos enseignants, nos artistes ou encore nos sportifs.

Il récompense aussi, par des décorations ou un titre de noblesse, ceux et celles qui ont fait de grandes choses pour le bien ou la renommée de notre pays.

ordre_de_leopold

En Belgique, il participe aux cérémonies importantes, comme la fête nationale ou la commémoration des victimes de guerre.

Quelquefois, malheureusement, il visite un lieu où une catastrophe s’est produite. Sa venue encourage et soutient les victimes et il laisse voir qu’il apprécie le travail des assistants sociaux. Il symbolise la compassion de tout le pays.

56fbacd335708ea2d40c985c

Le Roi reçoit chaque année des dizaines de milliers de lettres. Il ne peut pas toutes les lire lui-même. Ce sont des collaborateurs de son secrétariat qui le font. Ils lui transmettent certaines d’entre elles. Souvent, les gens demandent l’aide du Roi parce qu’ils n’en ont trouvé nulle part ailleurs. En tant que chef d’État, il fait en sorte que ces demandes arrivent au bon service public et qu’on y trouve une solution appropriée.

Le Roi est ainsi le Roi de tous les Belges. Sa personne est inviolable, ce qui signifie que nul ne peut lui demander de se justifier. Les ministres sont d'ailleurs entièrement responsables de tout acte politique posé par le Souverain.

 

Copyright : Je Réussis - Alain Jourdan