On a lu pour vous… « Une vingtaine d’élèves sont toujours sans école »

Au dernier relevé (il date du 16 septembre), on comptait encore une vingtaine d’élèves « sans école ». On parle ici des enfants qui viennent de quitter le primaire et qui, en mars, devaient s’inscrire en 1re secondaire. Comme tous les enfants de leur âge, ils ont pu mentionner sur leur formulaire d’inscription le ou les écoles de leur choix (on peut mentionner jusqu’à dix établissements).

A l’avant-dernier relevé (celui du 26 août), la Commission inter-réseaux des inscriptions (Ciri) relevait que 46.162 enfants ont été reçus dans l’une des écoles évoquées sur leur formulaire. On notait alors que 259 enfants étaient « sans école » – ainsi appelle-t-on les enfants qui n’ont pu rejoindre aucun des établissements souhaités par eux, parce que ceux-ci étaient saturés.

 

Il reste de la place
Cette bulle a bien sûr fondu – ces malchanceux se sont rabattus sur d’autres bahuts. Mais pas tous. Le Soir a appris qu’à ce stade, à la mi-septembre donc, il reste encore une vingtaine d’enfants « sans école » – leurs parents sont sans doute encore à la recherche de la meilleure école possible à leurs yeux.

Cette bulle va s’éteindre très vite (l’obligation scolaire, ça commence le 1er septembre !…). A la Communauté française, on rappelle qu’il reste de la place dans 451 écoles (on comptabilise au total 16.133 places libres). A Bruxelles, sur 105 écoles secondaires, 89 peuvent encore accueillir des élèves et il reste, dans la capitale, 1.544 places libres.

 

Source: www.lesoir.be

Pierre Bouillon
Mis en ligne mercredi 21 septembre 2016, 8h21