On a lu pour vous… « Le manque de sommeil de l’enfant et ses conséquences inattendues »

Le manque de sommeil durant l’enfance pourrait favoriser le développement d’addictions à l’alcool ou aux drogues à l’âge adulte, selon l’étude d’une équipe de chercheurs américains…

Une équipe de chercheurs des universités de Caldwell et de Pittsburgh prétend que le manque de sommeil chez l’enfant de 11 ans le prédispose à développer plus tard une tendance aux comportements à risque, dont l’alcoolisme et l’addiction aux drogues, relate le magazine Slate en référence à la publication d’un rapport scientifique.

Analysés à 11 ans, puis à 20
L’étude a été menée sur 300 familles américaines. Analysés à l’âge de 11 ans, les pré-adolescents ont été réinterrogés quelques années plus tard, entre 20 et 22 ans, et ce afin de connaître leur consommation actuelle d’alcool et de cannabis.

Conclusions
Selon les conclusions des chercheurs, les difficultés liées au cadre de vie précaire, à son niveau d’insécurité, la « tendance à intérioriser/extérioriser ses problèmes » influent évidemment sur ces dérives. Mais ils ont également constaté une corrélation proportionnelle entre le manque de sommeil du pré-adolescent et ses addictions dix ans plus tard.

 

Source: www.7sur7.be

Par: rédaction
28/09/16 – 10h18