Les océans expliqués à vos enfants… Pourquoi devient-on ivre si l’on descend trop profond ?

À partir de cinquante mètres de profondeur, l'azote contenu dans l'air ordinaire empoisonne l'organisme. Dans cet état de narcose, le plongeur ne sait plus ce qu'il fait. Saisi d'une étrange ivresse, il risque un accident grave. Pour l'éviter, il doit respirer un air comprimé artificiel, qui ne contient pas d'azote, mais de l'hélium. 
Ce mélange baptisé héliox (hélium + oxygène) permet de descendre jusqu'à deux cents ou trois cents mètres. Il est cependant peu agréable : il refroidit le corps et donne une "voix de canard". Au-delà de quatre cents cinquante mètres, on peut remplacer l'hélium par de l'hydrogène (hydrox).