L’ortaugraffe … la bête noire des enfants ? La mnémotechnique peut vous aider !

Si la richesse de la langue française n’est plus à démontrer, ses cas particuliers, ses héritages linguistiques et étymologiques complexifient fortement les règles d’orthographe et de grammaire. Sans compter l’anglophonisation galopante qui se francise ou s’impose dans notre vocabulaire quotidien. De même, la discordance entre l’expression phonétique et l’expression écrite achève de nous faire perdre les quelques repères didactiques que nous conservons au fond de notre mémoire. Enfin, les diverses combinaisons de voyelles possibles ou accents pour écrire un seul son, sans que cela ne réponde à aucune règle, sème le désarroi chez nos jeunes apprentis écrivains !

Face à ces incohérences et listes interminables d’exceptions, il n’est pas étonnant que l’orthographe soit devenue la bête noire des enfants … et des parents !

Mais pas de panique ! Les associations d’idées de nos esprits créatifs inépuisables nous apportent malgré tout les astuces qui permettront à vos enfants (et à vous aussi !!) de contourner ces difficultés de manière ludique et surtout efficace. La mnémotechnique, par ce que c’est de cela qu’il s’agit, est une technique très populaire et amusante qui permet sur base d’association d’idées les plus diverses de mémoriser à peu près tout ce que vous voulez … même l’orthographe et la grammaire !!

Pourquoi ça marche ? La mnémotechnique est principalement verbale et consiste à associer les idées les plus diverses, absurdes ou fantasques dans des constructions faciles pour vous aider à les mémoriser. Et c’est justement parce qu’elle est empreinte d’une logique ou d’absurdité voire d’un souvenir personnel qu’elle est si efficace. Celle-ci contribue ainsi à notre mémoire « artificielle » (par opposition à la mémoire « naturelle » qui est innée), qui s’acquière au travers d’un entraînement régulier. Autrement dit, plus vous vous amuserez à développer des méthodes mnémotechniques, plus cette forme d’intelligence se développera et vous gratifiera d’exploits surprenant.

Inspirez-vous des méthodes décrites ci-dessous … et ensuite complétez la liste avec vos méthodes... c’est partie !!

On double ou pas la consonne ?

Nourrir prends deux ‘r’ car on se nourrit plusieurs fois

Mourir ne prends qu’un ‘r’ car on ne meurt qu’une seule fois

Courir ne prends qu’un seul ‘r’ car on manque d’air (r) en courant

L’hirondelle prend deux ‘l’ car elle a besoin de ses deux ailes (l) pour voler

Appuyer prends deux ‘p’ car on s’appuie mieux sur deux pieds

Apparaitre prend deux ‘p’ car ils apparaissent toujours à deux

Un balai ne prend qu’un seul ‘l’ car il n’y a qu’un manche

Un ballet prend deux ‘l’ car on danse avec ses deux pieds

Souffrir prends deux ‘f’ car on souffre toujours trop

Lutter prend deux ‘t’ car on se bat avec ses deux poings

Chuter ne prend qu’un seul ‘t’ car souvent, on ne chute qu’une seule fois

Accents circonflexes ou pas ?

Un gâteau est plus joliment décoré avec un chapeau

Un bateau coulerait si on lui en mettait un chapeau

Le chapeau de la cime est tombé dans l’abîme

Le chapeau du boiteux est tombé dans la boîte

La tâche est un travail qui nécessite un chapeau

Accent aigu ou accent grave ?

Quand on prononce le son é, c’est la lèvre supérieure qui monte …. Donc l’accent monte

Quand on prononce è, c’est la lèvre inférieure qui descend … donc l’accent descend

Terminaison des mots … le calvaire des lettres muettes

Certains mots s’achèvent par une lettre muette … pour la connaitre, il suffit parfois de chercher un mot de la même famille ou de le mettre au féminin.

Par exemple :

Un marchan? … des marchandises ?

Ver? devient verte au féminin