« Il était une fois les sorcières », une exposition pédagogique inédite au cœur de Bruxelles

"Il était une fois les sorcières", une exposition pédagogique inédite au cœur de Bruxelles

Apprendre aux enfants à déconstruire les idées reçues et à penser par soi-même au travers d’une exposition historique inédite, c’est le défi un peu fou que s’est lancé David Peeters, auteur et dessinateur bruxellois, avec « Il était une fois les sorcières, quand les préjugés deviennent jugement ».

Aujourd’hui habitué à organiser ce type d’évènements didactiques, David Peeters aime mettre ses connaissances et sa passion pour l’Histoire au service des plus jeunes. Et quelle meilleure période que celle d’Halloween pour faire des créatures monstrueuses des ambassadeurs de tolérance ?

Qui étaient les sorcières ? De quoi ont-elles été accusées ? Être différent est-il un défaut ? Faut-il vraiment toujours trouver un coupable ?

« Il était une fois les sorcières », ou comment notre Histoire devient un outil de prévention…

Les sorcières, ces créatures maléfiques au nez crochu ?

C’est quoi, une sorcière ? Trop facile ! C’est une vieille femme maléfique, au teint vert, au nez crochu et verruqueux, avec un chapeau pointu et qui se déplace sur un balai volant !

Ah, vraiment ?

Eh bien non ! En effet, celles que l’on dépeint aujourd’hui comme d’horribles personnages ne sont autres que des infirmières, des sages-femmes ou encore des accoucheuses que l’ont a accusé de tous les maux il y a plusieurs siècles d’ici et qui ont dès lors connu un bien funeste destin…

Une occasion en or pour David Peeters d’aborder de manière ludique la différence, la tolérance et la déconstruction des stéréotypes.

.

C’est ainsi qu’a germé l’idée d’une exposition immersive dans l’Ancienne Église de Berchem-sainte-Agathe, avec le soutien du service Prévention de la ville.

Pièce après pièce, saynète après saynète, les enfants évoluent dans d’incroyables décors, voyagent dans le temps et partent à la rencontre de Charles Quint, d’Hippocrate et de nombre de nos ancêtres.

« Il était une fois les sorcières », c’est donc l’occasion de mettre l’Histoire en perspective, de recontextualiser les faits et de faire comprendre aux petits et aux grands l’importance de la tolérance et de l’ouverture à l’autre.

« Nous constatons que de nombreuses personnes, de tout âge, portent un regard négatif sur ce qu’elles ne comprennent pas ou tout simplement sur ce qui est différent. Notre but avec cette exposition est aussi de démontrer que tout ce qui est différent n’est pas forcément négatif et que chacun a droit au respect. […] Au travers de toutes les expositions que nous avons montées, nous voulons ouvrir le débat sur des thèmes de société : le racisme, l’exclusion, le regard de l’autre, les religions et les croyances » précise David Peeters, créateur de l’exposition.

Nous constatons que de nombreuses personnes, de tout âge, portent un regard négatif sur ce qu’elles ne comprennent pas ou tout simplement sur ce qui est différent. Notre but avec cette exposition est aussi de démontrer que tout ce qui est différent n’est pas forcément négatif et que chacun a droit au respect. […] Au travers de toutes les expositions que nous avons montées, nous voulons ouvrir le débat sur des thèmes de société : le racisme, l’exclusion, le regard de l’autre, les religions et les croyances.

David Peeters, créateur de l'exposition

Un outil pédagogique

Depuis son ouverture, l’exposition ne désemplit pas. Et les écoles bruxelloises n’y sont pas étrangères puisque les visites de classes se comptent par dizaines. Et pour cause ! Les professeurs voient l’opportunité de développer le sens critique de leurs élèves dans un cadre moins scolaire.

« Nous constatons que les visites guidées permettent d’échanger, d’ouvrir le débat sur des thèmes de société et de développer l’esprit critique du public. Grâce au livre de l’exposition, ce travail se poursuit en classe et/ou à la maison » ajoute encore David P.

En effet, chaque exposition est l’occasion pour le dessinateur d’encore aller plus loin en éditant un livre (avec le soutien de la commune). « C’est un outil pédagogique supplémentaire, il permet d’aborder plus en profondeur certains des thèmes. Et cela prolonge aussi le plaisir de la découverte. »

Au-delà d’un événement culturel, les expositions de David Peeters sont des événements artistiques, riches en découvertes et font s’interroger le public sur ses croyances, l’emmènent à la découverte de l’Autre et de ses différences ; sources de richesse plutôt que d’éloignement.

Un rendez-vous à ne pas rater !

 

A.M.

En pratique

Exposition à visiter à l’Ancienne Église de Berchem-sainte-Agathe, tous les jours de 13h à 18h, jusqu’au 19 novembre 2019.

Entrée libre et GRATUITE – possibilité de visite guidée sur demande.

Réservation par mail : sbastiaens@berchem.brussels – 02/465.99.15 ou 0478/45.57.67